SkyCity

Forum RPG
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Mer 24 Juil 2013 - 13:01

Flash Back



Que c’était-il passé? Depuis ces derniers jours…. Depuis ces derniers mois, pour que tout dégringole… Il avait beau chercher, tenter de comprendre, tenter de voir ce qui avait bien pu tout déclencher mais… Rien. Rendu à ce stade, on ne cherchait plus à savoir le pourquoi, en concluait-il. Du moins peut-être était-il le seul à encore tenter de le trouver, contrairement à ses parents qui ne semblait plus s’en soucier. Tout comme ne se souciaient-ils guère de leurs progénitures, de leurs fils identiques. Lors de colères, ils n’avaient d’yeux que pour l’autre, occupés à crier, à dénigrer l’autre, à mettre la faute sur l’un… Toujours le même dialogue au fond, qui ne réglait rien, qui ne menait à rien. Au début cela n’était pas si pire, mais ces dernier temps c’était la tempête, la guerre. Pas un seul jour ne passant sans que tous ne redevienne normal, sans que la paix ne soit de la partie. Il y avait toujours cette tension, cette froideur qui se laissait ressentit, Il ne suffisait parfois que d’une flammèche pour créer la catastrophe, et c’était repartit pour une nouvelle manche.

Shane n’en pouvait plus, étant rendu à ce stade où il croyait bien frôler la folie. Pourquoi diable ses parents n’arrivaient-ils plus à s’entendre? Pourquoi n’arrivaient-ils pas à parler tel des êtres civilisés, sans avoir besoin de crier, d’user de brutalité et violence, sans avoir besoin de briser quoi que ce soit… Le seul point positif était qu’ils ne se faisaient pas physiquement mal… Mais encore, combien de temps avant que cela n’arrive?  Ils ne semblaient rien voir, ou simplement ne se préoccupaient-ils plus de ce que leurs enfants pouvait bien penser et vivre…. Ne se rendaient-ils compte de rien? À quel point ces chicanes, ces tempêtes pouvait l’affecter?  Il tentait en vain de ne rien laisser paraître, de prendre exemple sur son frère. Lui qui restait fort…Comment faisait-il? Il avait beau tenter, lui, il n’y parvenait pas. Tout comme n’arriverait-il jamais à avoir le courage de s’en mêler, contrairement à Kane qui tentait en vain de les calmer.

Alors que lui… fuyait. Comme toujours… Car il n’en pouvait tout simplement plus, car il avait perdu espoir… Il n’y avait rien à faire. Et comme à ses éternelles habitudes, il partit dans son repère, ou leur repère à lui et son frère. En l’occurrence leur chambre, lieu éloigné, qui étouffait les cris et les impacts de cette bataille. Mais hélas, tous ces sons n’étaient seulement qu’éloignés, toujours présent, seulement moins fort. Ils criaient tellement fort, comment cela pouvait-il en être autrement? Il se permit de s’étendre sur son lit, prendre une grande respiration, tenter de retrouver son calme pour ne pas craquer.  Difficile à dire, mais plus difficile à faire… Car le vacarme vint à résonner, lui créant un sursaut, brisant en un instant tous ses efforts pour ne pas en arriver aux larmes. Trop tard… Il était définitivement trop tard… Et voilà son frère qui venait le rejoindre, le voyant dans un bien piètre état, dans un silence profond… Il ne disait rien, n’émettait aucun son, ne cherchant point à cacher son moment de faiblesse.

À quoi bon? Il ne cherchait jamais à cacher quoi que ce soit à Kane, cet effort restant toujours bien inutile. Ce lien puissant et inexplicable qui les unissait, faisant savoir à l’un ou l’autre ses états d’âmes… Alors son frère savait bien qu’il avait besoin d’un pilier, d’une présence, d’un être fort pour le soutenir, pour l’aider à ne pas tomber en morceaux… Chose que Kane lui donna, ses bras pour l’entourer, le serrer pour le rassurer. Chose qui d’une façon ne le fit qu’un peu plus craquer, qui lui fit perdre toute retenue… Pour finir par se laisser allez, enfouissant sa tête dans le cou de son frère. Il ne comprenait pas comment il parvenait à être ainsi, garder son calme, rester aussi fort. Alors que lui, peinait à endurer encore et encore ces chicanes intenses, lui pourtant semblait rester le même… Ce n’était pas pour rien qu’il admirait autant Kane…

♣♣♣


Kane, cet être pour qui il ferait tout… Cet être avec qui il partageait tout. Il n’avait qu’à demander et il aurait, et encore, ce dernier avait souvent droit à tant de petites attentions sans qu’il n’ait à ouvrir la bouche. Cette même personne dans les bras de qui il s’était réveillé, au lendemain de la tempête. Il se leva sans faire de bruit, le premier à visiter le champ de bataille dans la froideur de la demeure. Malgré que tous reposait dans un sommeil, Shane présentait un reste de tension palpable dans l’air… Il craignait quelque peu le début de cette matinée…  Il préférait tenter à sa façon d’effacer les traces de violence passé… Ayant sorti le balais pour ramasser la vaisselle brisées. Simplement faire le ménage, un peu pour oublier, pour ne pas ramener d’amers souvenirs, pour permettre un nouveau départ…


Dernière édition par Captain Marvel le Mer 24 Juil 2013 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Mer 24 Juil 2013 - 17:57

C'était encore la même rengaine depuis des mois. Kane avait cru à tort que les choses finiraient par s'améliorer, une soirée où la chicane avait été particulièrement violente. Ce qui est bon après tout, lorsqu'on atteint le fond, c'est qu'on ne peut que remonter ... Mais il semblerait que ce qu'il avait prit pour le plus bas n'était en fait qu'un aperçu de ce qui s'en venait. La situation s'envenimait de plus en plus sans que Kane ne puisse rien y faire; ses maigres tentatives pour calmer les choses n'avaient servi strictement à rien. Trop pris dans leur colère, les deux adultes en venaient à ignorer le monde autour, délaissant complètement leur progéniture et oubliant momentanément leur existence, aveugle à toute la douleur qu'ils leur faisaient subir, inconscients du fait qu'ils faisaient vivre l'enfer aux deux jumeaux.

Kane savait que ses parents ne leur voulaient pas de mal à proprement parler. Ils n'en avaient qu'après l'autre, et les cris n'étaient jamais destinés à leurs enfants, mais au final ... Cela n'y changeait pas grand chose... Ils n'en pouvaient plus. Cette fois-ci encore, Kane était longuement resté assis dans la pénombre, à les observer les sourcils froncés, regardant le ton monter, les paroles s'envenimer, n'osant pas se lever une seconde fois pour intervenir. Un premier rejet était suffisant, et avec le temps, il avait comprit qu'il se faisait de faux espoirs, que rien ne pourrait arrêter les deux adultes. Alors il se taisait et observait, la lumière tremblotante venant de la cuisine se reflétant dans l'eau qui miroitait dans son regard. Il craignait sans cesse qu'un jour ils en viennent aux coups ... Ce n'était jamais arrivé avant ... Mais les portes d'armures claquaient, les poings s'abattaient sur les comptoirs, et Kane pouvait les imaginer se pointer avec menace en s'en tenant malgré tout aux attaques verbales ... Puis un son plus fort et soudain le fit sursauter. Ça devenait plus violent ... Il ferma les yeux bien serré, prenant l'espace d'un instant sa tête entre ses mains. Dès que le plus gros des émotions lui passa, il se leva et ses pieds le guidèrent d'eux-mêmes vers la chambre qu'il partageait avec son frère.

Il le prit dans ses bras sans dire un mot, son étreinte chaude et rassurante, gardant une emprise solide et forte sur son frère comme pour se rattacher à ce monde, se convaincre qu'il n'était pas complètement seul là-dedans ... Pour se donner du courage, parce qu'il se devait d'être fort. Fort pour deux, pour lui, comme pour Shane ... Il ne pouvait supporter qu'ils lui fassent du mal comme ça. Pas à son frère, son jumeau, son monde... Ils n'avaient aucun droit de lui faire endurer ça. Malgré sa propre détresse, Kane était là, à vouloir l'apaiser, à lui offrir soutient et amour, parce qu'ensemble ils tenaient bon, séparés ils sombreraient ...
Jamais il ne laissait voir à Shane ses propres larmes, sa propre souffrance ...
Mais tout cela l'affectait beaucoup plus qu'il ne le laissait paraître...

~~~

Lorsque Kane se réveilla, il était seul dans le lit de son frère. Il ne se souvenait point de la fin de la dispute, s'étant sans doute endormir avant, dans les bras de Shane, tous les deux étroitement enlacés. Son propre lit n'était même pas défait. Il resta un moment étendu sur le ventre, peu désireux de se lever et affronter une nouvelle journée, comme si rester coucher éternellement ici retarderait la prochaine crise ... Comme s'il pouvait tout simplement refermer les yeux, et ne plus jamais se réveiller ... Ne plus jamais avoir à vivre une chose pareille ...
Quelle pensée idiote. La vie n'était pas faite ainsi.

Il s'extirpa maladroitement des couvertures et passa son chandail froissé par-dessus sa tête. Il était actuellement plus encombrant qu'autre chose, et il avait chaud d'avoir dormi avec, alors aussi bien s'en débarrasser. Toujours dans ses jeans, et pieds nus, il sortit de leur chambre sur la pointe des pieds et s'attarda un bref instant devant la porte entrouverte de la chambre des maîtres. Le spectacle qui y vit le fit grimacer; il n'arrivait même pas à concevoir qu'après de si brutales chicanes, ses parents puissent encore partager le même lit. C'était à n'y rien comprendre, et lui inspirait presque du dégoût. Leur mascarade était complètement inutile, à quoi faire semblant alors qu'ils ne pouvaient s'endurer une seule journée?

Kane descendit à la cuisine en silence, poussant un soupir dès qu'il vit son frère occupé à ramasser la vaisselle brisée. Il ne le laissa pas continuer bien longtemps, s'approchant jusqu'à pouvoir attraper Shane par le bras avec douceur. Plus répugnant encore que le fait que les adultes en soient venus à casser de la vaisselle, il y avait le fait que Shane était encore là à jouer les gentils garçons et tenter de tout ramasser.

- Laisse tomber, Shane. C'est leur bordel, ils ramasseront.

Pour prouver son point, il lui enleva simplement le balai et l'appuya contre le mur juste à côté, avant d'aller vers le réfrigérateur en faisant gaffe où il mettait les pieds.

- Jus d'orange ?

Il parlait le moins fort possible, question de ne pas réveiller inutilement leurs parents. Le plus longtemps ils dormiraient, le plus long serait leur moment de repos avant le retour des malentendus. Car une journée sans problèmes était rare, oh si rare ... Ces deux-là ne pouvaient pas endurer de respirer le même air, visiblement. Ils étaient mieux endormis, ouais.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Mer 24 Juil 2013 - 21:23

À chacun sa manière de vouloir éviter le pire, Kane n’ayant eu qu’une pensée passagère, un espoir de pouvoir dormir encore et encore pour ne plus à avoir vire cet enfer. Pour le cas de Shane il en était tout autre… Il n’était pas ici question que d’une espérance d’un instant… Il préférait se mentir, peut-être un peu vivre dans un autre monde pour oublier celui dans lequel il vivait. Celui qui à chaque jour le faisait rappeler que la tempête était toujours proche, celui où ses parents n’étaient plus aussi heureux qu’avant… D’ailleurs, il y avait longtemps qu’ils ne les avaient pas vu ne serait-ce que se sourire, échanger un rire. Aujourd’hui ils peinaient à s’endurer, restant dans la froideur et parfois la simple politesse… Non, Shane ne voulait pas accepter cette dure réalité. Il aimait mieux tout effacer, ramasser les dégâts… Et faire comme si rien de tout ceci ne s’était produit, jamais… Qu’un mauvais rêve…

Il entendit des pas, une présence se voulant subtile, sans bruit. Il eut tôt fait de reconnaître l’être qui lui permettrait de passer à travers tout ceci encore en un seul morceau, avec toute sa tête, sans n’être encore sombré dans la folie ou autre. Il lui offrit un sourire, toujours aussi heureux de le voir, avant qu’il ne se fade, Kane lui attrapant le bras. Il semblait lasse, quelque peu dégouté même de le voir faire le ménage. Il ne semblait pas des plus charmé de le voir en compagnie du balais, lui enlevant ce dernier des mains, sans lui laisser le moindre choix. Il tenait à son point, il était bien ferme. Ne touche pas à leurs dégâts, c’est leur problème. Shane ne rechignait pas, ne disant pas le moindre mot, ne tentant même un nouvel essai. Si Kane disais non, c’était non. Malgré qu’il n’aimait pas voir les pieds de son frère prendre le risque de marcher près des débris. Lui, il ne pourrait jamais ce permettre un tel risque, étant bien une aimant à malheurs, un maladroit dans l’âme. On ne prend pas de chance et on se chausse d’un pair de soulier juste au cas.

Jouant toujours le rôle du gentil garçon, il se mit comme nouveau but de faire un peu sourire Kane, lui faire simplement plaisir. À commencer par se transformer en petite boule de joie, prête à préparer un bon déjeuner. Il faisait véritablement comme si rien n’était arrivé, souriant, tout en acceptant cette offre d’un verre de jus d’orange. Il profita de ce temps pour sortir quelques patates de leurs sacs, suivit d’autres ingrédients pour compléter ce futur déjeuner. Il s’était transformé en un véritable cascadeur, avec tout ceci dans ses bras. Oh certes il avait manqué de tout échapper en s’enfargeant dans ses propres pieds mais miracle, il s’en était sorti indemne. Lui et tous ce qu’il avait entre les mains. Résultat? Il en rigolait plus qu’autre chose, amusé d’avoir faillis se faire mal oui. Mais rien n’était arrivé alors pourquoi dramatiser? Il continuait plutôt à faire son gamin, malgré ses 16 bonnes années. Comme à son habitude quoi… Rigoler pour rigoler, faire quelques coups en toute innocence.

Et alors qu’il était à l’évier, lavant les féculant, envoyant entre deux quelques gouttelettes d’eau à son frère, finissant par demander de son aide. Tout simplement pour déposer ces légumes fraîchement lavés sur la planche à découpé. À sa façon disons, décidant de ce fait même de tester les réflexes de Kane. Sans avertissement, il lui lança donc une patate, s’exclament d’un rire et rapidement : «
Attrape!».
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Jeu 25 Juil 2013 - 12:10

Kane n'appréciait pas trop de laisser la vaisselle là sur le plancher alors que son frère était dans la cuisine, pour la simple et bonne raison que maladroit comme il était, il arriverait probablement à se faire mal ... Mais il ne pouvait se résoudre à laisser Shane ramasser, ou à le faire lui-même. Non. Leurs idiots de parents s'en occuperaient, c'était après tout leur dégât à eux. Lui marchait délicatement en prenant garde de ne pas se faire mal, souhaitant simplement ne pas marcher sur un tout petit, minuscule morceau qu'il n'aurait évidemment pas vu, mais qui ne ferait pas moins mal pour autant. Il avait donc réussi à atteindre le réfrigérateur sans encombres, et servir deux verres de jus. L'un pour lui-même, l'autre pour son jumeau. Celui-ci avait d'ailleurs commencé à rassembler plusieurs ingrédients du même coup, tenant le tout en équilibre précaire dans ses bras... Mauvaise idée. L'alarme à ennuis que Kane semblait avoir développé après 16 années à vivre aux côtés de son jumeau lui faisait craindre le pire, et quand Shane manqua de trébucher et se ramasser par-terre, il ne la trouva pas très drôle. Alors que monsieur rigolait, tout ce que son jumeau sorti fut un grognement mécontent, sans plus. La maladresse de Shane était décidément une cause de soucis continuelle...

Tiens, au moins, son frère semblait avoir dans l'idée de préparer le petit déjeuner, enfin une idée qui ne déplaisait pas à Kane, il avait faim après tout ... Bien que, laisser Shane cuisiner ? Ouff. Vraiment? ...

Bon, il pouvait quand même laver des patates. Il n'allait pas se noyer dans l'évier quand même, et il ne pouvait pas s'arracher un bras avec un légume franchement, alors pour l'instant, Kane se contenta de s'appuyer au comptoir et boire son jus en le laissant faire. Lorsque des premières gouttes d'eau l'atteignirent, il fronça les sourcils et jeta un regard en direction de Shane, le voyant tourné vers lui avec ce large sourire sur le visage, cet air trop heureux et innocent qui rendait Kane malade. Le jeune homme ne pouvait décidément pas, en ce matin, supporter la bonne humeur autrement si contagieuse de son jumeau. Il ne comprenait juste pas. Il ne voulait pas concevoir qu'on puisse feindre que tout allait bien alors que c'était clairement le contraire. Il avait envie d'être en colère, furieux contre ses parents, contre le monde entier... Il en avait marre de cette vie-là, marre de vivre dans la colère, la peur, le désespoir. Marre d'entendre gueuler, marre de cette froideur et de cette tension dans la maison... Il avait juste envie de se rouler en boule dans un coin et se laisser aller à tous ses sentiments sombres... De voir le large sourire de Shane, ça le faisait bouillonner de l'intérieur. Et malgré tout, parce que c'était son frère, qu'il l'adorait et ne voulait pas jeter sur lui une colère qui ne lui était pas destinée, il sourit simplement et lui envoya une petite poussée dans les côtes avec ses orteils, s'adossant au comptoir.

Le petit jeu se poursuivit un instant, échangeant gouttelettes d'eau et coups d'orteils, jusqu'à ce que Kane finisse son jus et aille s'en servir un second verre. Alors qu'il revenait vers le comptoir, ne portant pas attention à Shane mais plutôt au plancher pour faire attention où il marchait, il eut à peine le temps d'entendre un "Attrape!!" joyeux qu'il se prit ce qui lui apparut tout de suite comme une patate- qu'est-ce que ça aurait pu être d'autre? -en pleine gueule. Enfin, elle lui frappa la mâchoire, lui faisant ouvrir de grands yeux sous le choc, et tomba directement dans son verre de jus d'orange, qui lui échappa des mains malgré lui. Inutile de préciser le dégât que cela causa, le verre éclatant et se répandant en petits morceaux un peu partout, le voilà pataugeant dans le jus d'orange et la vitre brisée, encore sous le choc de ce qu'il venait d'arriver. Kane ne réfléchissait plus trop, relevant la tête d'un coup avec un air franchement exaspéré.

- What the fuck, Shane, bordel !! C'est pas parce que j'veux pas que tu ramasses que t'es obligé d'faire plus de dégât!! Non mais qu'est-ce qui t'es passé par la tête, franchement ! Bon, dégage de là avant de marcher dedans et te faire mal... Goddammit ...

Il tenta d'enjamber le dégât question de se rendre à l'évier et prendre des essuis-tout, jugeant bon de commencer par ramasser le jus avant de passer le balai. Se faisant, il marcha sur un petit éclat de verre qui, sans heureusement lui rentrer dans le pied, réussit à percer la peau juste assez pour lui faire mal et augmenter sa fureur, et il grogna de douleur en arrivant enfin à l'évier, devant lequel se tenait encore Shane. Non mais il faisait exprès d'être dans les jambes!?

- Reste pas planté là!! Va-t'en, faut que je ramasse ça.

Kane ne semblait pas avoir conscience du ton dur et agressif qu'il employait, ton qu'il utilisait si rarement contre son jumeau, leurs chicanes étant si rares...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Ven 26 Juil 2013 - 12:55

Shane avait beau tout tenter, son sourire et sa bonne humeur qui d’habitude avait un effet contagieux, ne l’était pas aujourd’hui. Ses tentatives frôlèrent l’échec, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait abandonné. Il avait réussi à embarquer Kane dans une forme de petit jeu, voyant le tout comme un bon signe, poussant les choses un peu plus loin. Et définitivement peut-être trop loin… Enfin, comment aurait-il pu savoir que tout finirais mal? Et que Kane n’avait pas de très bons réflexes au matin. Car il avait pris la patate en pleine gueule, de quoi couper court à l’air joyeux de Shane, lui qui affichait momentanément cette expression, murmurant pour lui-même un : « Oups…». Sans compter que tout ceci avait créé un beau dégât, le verre éclatant contre le plancher, envoyant le jus partout… Un véritable petit bordel qu’il avait provoqué.

Évidemment qu’il se sentait mal, même terriblement. Et voilà que Kane ne l’aidait pas à se sentir mieux, lui criant dessus, était tant exaspéré. Il faut dire qu’il n’avait pas l’habitude de voir son frère dans un état pareille, aux prises avec la colère. Ce pourquoi il figea, préférant ne pas bouger, ne pas parler. Par crainte d’empirer les choses, par vouloir de calmer les choses. Cet incident n’avait pas été dans ses intentions…. Et voilà qu’il avait causé tout ceci, portant le blâme de cette frustration provoqué chez son jumeau.

Mais il n’avait encore rien vu, la colère de son frère empirant. Il était parvenu à l’évier, désormais transformé en être agressif, et dur… Quelque chose qui était si rare chez lui, et encore… Il ne se souvenait pas de l’avoir vu autant à bout… Il lui criait ces mots à travers les oreilles, qui ne purent que lui faire mal, tel un coup de poignard. Il n’avait jamais voulu cela, arrivé à ce point tel que Kane lui donne l’ordre de…. Partir. Le pauvre, il n’avait compris que le mauvais sens… Ce sens qui lui disait de disparaître, qu’il ne voulait plus le voir, qu’il ne souhaitait que le voir quitter ses lieux… S’en jamais y revenir. Shane ne comprenais pas ce qu’il avait bien pu faire, pour que tout dégringole aussi rapidement, pour que son propre frère en vienne à le détester autant, à vouloir le voir partir…. Son air changea en une fraction de seconde, comme si tout son monde venait de s’écrouler. Chose qui n’était peut-être pas tant fausse… Son frère, son pilier, la seule chose qui lui permettait de rester en un seul morceau ne voulait plus rien savoir de lui…

Il voulait qu’il parte… Il le fit, n’étant resté qu’un moment figé, ses traits empreint d’une profonde douleur, il était désemparé…  Il quitta les lieux, d’un pas rapide, fuyant, le cœur qui lui battait dans les tempes, ses yeux un peu trop humide. Il croisa ses parents en chemin, ses derniers s’étant sans le moindre doute réveillé par la faute du vacarme. Il ne leur accorda même pas un regard, prenant la porte sans plus. Il courait, descendait les marches à une vitesse folles sans miraculeusement créer un accident. Il ignorait où aller… Le voilà désormais perdu dans le monde sauvage et dangereux. Étant un danger pour lui-même…. Il va s’en dire que oui,  seul, il ne s’en sortirait pas sans mal… Mais qu’importe, avait-il seulement le choix?

Non il ne l’avait pas, il ne l’avait plus. Son frère, son jumeau, ne voulais plus de lui. Il avait perdu son seul repère, sa raison de vivre en quelque sorte… Il n’avait plus rien, il ne savait que faire… Ayant enfin cessé sa course après quelques minutes de courses. Par manque de choix… Car il ne fut pas long qu’un danger se dressa devant lui. En fait, cet obstacle était là depuis des lustres, ce n’était pas comme si la borne fontaine s’était déplacer pour le faire tomber et lui procurer une terrible douleur au tibia. Cette chose rouge te voyante, il avait trouvé le moyen de ne pas la voir… Il aurait dû, car autrement il aurait évité de non seulement manger le trottoir, mais aussi un mal à son os qui avait bien été frappé. Ça faisait un mal de chien ce truc… Ce pourquoi il termina sa course,  assit sur le rebord du trottoir, de nouvelles larmes se mélangeant aux autres, causé par la douleur physique. Shane perdait ses morceaux, s’écroulant, à bout… Il avait ramené ses genoux contre son corps, cachant sa tête, murmurant le nom de Kane, lui demandant… Pardon…

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Dim 28 Juil 2013 - 13:55

Kane ne réagit pas immédiatement au départ de son frère. Il s'imaginait qu'il irait s'enfermer dans leur chambre, ce qui leur laisserait le temps à tous les deux de décompresser un peu et de se remettre de leurs émotions. Il pouvait concevoir qu'il avait fait de la peine à Shane, il n'était pas idiot non plus et connaissait son frère mieux que quiconque, mais la colère qui l'habitait toujours en cet instant l'empêchait encore de se sentir trop coupable. Il grogna simplement et s'affaira à éponger le jus d'orange en grommelant des paroles incompréhensibles pour lui-même. Ses parents entrant dans la cuisine le découvrirent à genoux à ramasser les dégâts, notamment les plus gros débris de verre et de vaisselle, et les restes de jus d'orange. Ils ne posèrent pas de question, ayant au moins la décence de lire dans son langage corporel qu'il n'était pas d'humeur et n'avait de toute façon aucune envie de leur parler. S'il avait fallu qu'ils osent ... Kane ne savait pas ce qu'il aurait fait.

Il attrapa le balai, finissant de ramasser le tout dans un silence le plus complet, que même ses parents ne brisaient pas pour parler entre eux. La tension était de retour, froide et palpable, le père s'étant emparé du journal, la mère d'une quelconque revue sur "Comment bien manger" et blablabla ... Qu'elle ne s'essaye pas à leur faire manger grano... Ce serait la pire idée de sa vie. Kane voyait sans mal la chicane éclater encore une fois, son père pas d'accord, sa mère s'accrochant à ses idées et opinions... N'importe quoi. Tellement n'importe quoi ...

Le jeune homme ne s'attarda pas plus. Lorsqu'il eut fini de tout ramasser, il ne resta même pas pour manger quelque chose. Tout ça lui avait coupé l'appétit. À la place, il monta droit vers leur chambre, pris d'une vague de culpabilité maintenant qu'il s'était calmé un peu. Il n'aurait pas dû crier ainsi sur son frère. Il n'avait rien fait de mal après tout, seulement essayé de lui redonner le moral à sa façon ... Oh misère. Il s'en voulait vraiment maintenant. La meilleure chose à faire lui semblant d'aller s'excuser, il poussa la porte de leur chambre... et trouva celle-ci vide. Dans le même état qu'il l'avait laissée en descendant ce matin, qui plus est. Mais c'était impossible... Où serait allé Shane alors ?

Il descendit les marches assez rapidement, s'arrêtant à la cuisine et surmontant son dégoût le temps de demander à ses parents, d'un ton pressant, s'ils savaient où était son jumeau. La réponse qu'il obtenu fit monter son niveau d'inquiétude au maximum. Il avait pris la porte? Mais pourquoi ? Et pour aller où ? Oh merde, merde merde c'est pas vrai...

Kane n'attendit pas une seule seconde, sautant dans ses vêtements en une fraction de seconde, chaussa ses sneakers et le voilà sorti en coup de vent. Il devait retrouver Shane avant qu'il ne soit trop tard. Il devait le rattraper avant qu'il n'arrive quelque chose de mal, il devait... il devait s'excuser d'avoir eu une attitude tout simplement merdique ce matin. Il le devait absolument, rétablir les choses entre Shane et lui au plus vite car il ne pourrait supporter un froid entre eux. Mais pour faire tout cela, il devait le trouver, et ce ne serait peut-être pas chose aisée. Qui sait où il aurait pu aller? Le jeune homme n'abandonnait pas, courant un moment dans une direction, essayant de voir où Shane aurait pu se diriger. Des endroits où ils avaient l'habitude d'aller peut-être? Il ne le voyait pourtant toujours pas, et rendu un coin de rue plus loin, il se décida à essayer de l'autre côté. Faites qu'il ne soit pas allé trop loin, faites qu'il ne se soit pas perdu dans les petites rues et ruelles quelconques, auquel cas il mettrait vraiment des heures à le retrouver...

Enfin, après une longue recherche d'une dizaine de minutes durant lesquelles son coeur ne ralentit pas une seule seconde et l'adrénaline ne cessa jamais d'affluer dans ses veines, il cru apercevoir une forme familière un peu plus loin, assise sur le bord du trottoir. Kane n'hésita pas une seule seconde. Il se remit à courir, le coeur battant, voyant la forme de son frère se dessiner plus précisément au fur et à mesure qu'il approchait, jusqu'à ce qu'il puisse le reconnaître très distinctement, voir qu'il cachait sa tête dans ses genoux et avait l'air mal, oh shit qu'est-ce qu'il avait merdé... Il ne ralentit pas avant d'être arrivé à la hauteur de Shane, s'agenouillant en un instant pour passer sans prévenir ses bras autour de lui et le serrer, simplement le serrer fort contre lui, tout dans cette étreinte laissant percevoir la peur, l'inquiétude qu'il ressentait depuis qu'il avait remarqué sa disparition...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Sam 3 Aoû 2013 - 12:40

Shane ne s’était douté de rien, loin de s’imaginer la panique qu’il avait pu créer chez son frère. Il était après tout désormais convaincu qu’il ne voulait plus rien savoir de lui, que cet ordre de quitter les lieux avait été définitif. Tant de colère, tant d’agressivité dans le ton de sa voix…. Comment pouvait-il seulement avoir l’espoir qu’il n’était pas trop tard? L’espoir de croire qu’il reviendrait sur ses dires, que peut-être tenterait-il de le retrouver… Ou il ne savait trop en fait. Il était simplement convaincu, résolut… Complètement perdu. Ses repères lui avait été arrachés en une fraction de seconde, il n’avait plus rien… Il ignorait quoi faire, où aller et encore moins comment il allait s’en sortir. Il n’avait souvenance d’avoir été dans un si piètre état, bousculé par tant d’émotions… Il n’en pouvait plus, il voulait que cela cesse… Que tout cesse…. Pour simplement avoir un moment de paix… Omis il n’arrivait pas à se calmer, loin d’être apte à digérer.

Il avait cette impression que la folie l’envahissait, lui créant des illusions…Ça y est, il en était plus que convaincu, entendant ces pas de courses se diriger vers lui, cette présence s’agenouiller et le serrer dans ses bras. Ses bras qu’il reconnaissait tant au nombre de fois qu’il s’y était réfugier, cette odeur qui ne pouvait appartenir qu’à une seule et unique personne… Oh combien pouvait-il détester sa tête de lui jouer un tour pareil…. Il semblait si réel… Cette force, cette peur, cette inquiétude… Il le sentait si bien… De quoi le faire un peu plus craquer, le faire tomber un peu plus en morceaux, lui faire encore perdre quelques litres d’eau… Il finit par abandonner toute résistance, s’accrochant désespérément à son frère, à celui qui croyait être le fruit de son imagination. Il n’en avait plus rien à faire, se laissant bercer, envahir par cette douce illusion. Il replongea dans ses murmures, prononçant miles et uns pardon, le nom de Kane… Et ô combien regrettait-il, qu’il n’avait rien voulu de tout ceci…. Autant cet enfer dans lequel ils vivaient par la faute de ses parents, que de cet accident ridicule qu’il avait provoqué, qui avait fait rendre son jumeau tant en colère… Il n’avait voulu que le voir sourire….

Puis il se tut, épris d’un violent élan de douleur, incapable de plus parler. Lasse de se fondre en excuse, lasse de pleurer, lasse de tout… Il ne put qu’émettre ce son de détresse, de douleur, à en fendre le cœur ne retrouvant qu’un dernier souffle de force pour parler, ces mots adressé à lui-même…

-Are you even real….?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Ven 9 Aoû 2013 - 20:02

Si Kane croyait connaître son frère, il lui arrivait cependant parfois de sous-estimer ses réactions aux différents travers de la vie. Ces temps-ci, plus particulièrement aujourd’hui, il semblait accumuler les méprises et causer mille fois plus de tort qu’il ne le désirait. À vrai dire, il n’avait jamais voulu de mal à Shane, jamais de la vie, mais d’une façon où d’une autre il était parvenu à le faire souffrir comme jamais, et ça il ne se le pardonnerait pas de sitôt ...  En même temps, comment aurait-il pu imaginer que Shane prendrait ses mots à la lettre et fuirait tout simplement? Comment aurait-il pu imaginer qu’il le retrouverait dans un état si désastreux, si lamentable, complètement détruit par de stupides mots qu’il ne pensait même pas ?

Il n’aurait pas dû s’emporter ainsi dès le départ, c’était complètement stupide de sa part. Son jumeau adoré n’y était pour rien, si leurs parents se disputaient comme des cons, s’ils leur faisaient vivre l’enfer depuis un certain temps ... Au fond de lui-même, Kane savait que les intentions de Shane n’étaient pas mauvaises du tout, lorsqu’il lui avait lancé la patate. Il était comme ça, habituellement emplie d’une innocence douce et fragile et d’une joie de vivre qui répandaient le bonheur autour de lui, joueur et un peu naïf peut-être, mais certainement pas méchant, et pourtant, Kane n’avait pas su s’accrocher un sourire au visage et conserver son calme. Il avait à la place rejeté toute sa colère sur lui de façon injustifiée... et se rendait pleinement compte du mal qu’il avait causé, alors qu’il serrait son frère dans ses bras forts. Il le sentait trembler légèrement, et nul besoin d’être devin pour savoir comment il devait se sentir à cet instant, et à quoi il pouvait bien penser. Il devait mettre la faute sur son dos... alors qu’il n’avait absolument rien fait de mal...

- Shane, Shane je suis là, ça va aller ... Je m’excuse, c’est ma faute, j’avais pas à te crier dessus et te dire des trucs comme ça...

Kane resserra immédiatement son étreinte, enfouissant son visage dans le cou de son jumeau. L’une de ses mains s’était mêlée à sa chevelure, caressant quelques mèches douces entre ses doigts, le gardant bien contre lui, le plus étroitement possible. Il avait été con, tellement con ... et plus son frère pleurait, plus Kane se sentait mal, au point que ses propres yeux commencèrent à s’humidifier. Ils craquaient un peu tout les deux. C’était suffisamment difficile à porter comme ça, mais se chicaner entre eux, c’était la goutte, non, plus qu’une goutte, carrément une vague, qui faisait déborder le vase. Il releva un peu la tête, mettant son visage à égalité avec celui de son frère et passant ses pouces sur ses joues humides pour en essuyer les larmes, alors que quelques-unes s’étaient pourtant aventurées à couler sur son propre visage.

- Non, non non non ... Arrête de t’excuser, arrête, t’as rien de fait de mal ... murmura-t-il doucement.

Les prochains mots le frappèrent un peu. Il ne s’était pas attendu à cela et alors qu’il s’évertuait à offrir tout le réconfort possible à son jumeau, celui-ci doutait même qu’il soit réel. De quoi le faire se mordre la lèvre. Ils n’avaient pas l’habitude de se disputer, et ça lui avait fait mal, ces quelques instants où tout avait chamboulé. Kane se racla la gorge, passant maladroitement une main sur ses propres joues pour faire disparaître toute trace de larmes.

- B-Bien sûr que je le suis ... Je suis vraiment là... Shane... Penses-tu vraiment que je te laisserais partir sans tout faire pour te rattraper? J’ai merdé. J’ai été méchant, pour aucune raison valable. Mais je t’aime, Shane, je t’aime et toi et moi, c’est pour la vie, t’entends? T’es, t’es plus que mon jumeau, t’es comme une partie intégrale de moi, et jamais je voudrais que ... que tu partes...

Quand ça en venait à son frère, Kane était capable de dire les plus belles choses du monde. Et ce n’était que pure vérité. Son frère était ce qu’il y avait de plus important à ses yeux, dans l’univers entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Mar 13 Aoû 2013 - 13:08

Les circonstances avaient changés, tous deux passant à travers une étape de leur vie difficile. L’un comme l’autre en avait été affecté, Kane accumulant toute sa colère alors que Shane préférais vivre dans son monde, comme si tout ceci n’arrivait pas, n’était qu’un rêve. Omis aujourd’hui avait été le jour ou tout semblait s’être écroulé, la colère rejeté, la bulle de mensonges et illusions brisé. Tout allait mal, et le peu de force qui restait à Shane s’était évaporé. Il avait atteint la fin, il était au bout du rouleau, ayant enfin cessé de se mentir. Il avait beau vouloir vivre dans ce bonheur d’avant, il en était tout autre maintenant. Il fallait se rendre à l’évidence que ses parents ne s’emblaient plus s’aimer, cherchant toujours un prétexte pour alimenter la mésentente. Un simple mot sortit de la bouche de l’autre pouvait parfois tout déclencher et créer ce bordel, cette tornade violente de mots. Shane ne comprenait pas comment ils en étaient arrivés là, ce qui avait fait en sorte qu’ils vivent désormais dans ce qui semblait être un cauchemar. Et  ce à chaque jour, la tension se faisant constamment ressentir.

Et désormais son frère c’était mis de la partie, ce ton et ses mots l’ayant affecté plus qu’il ne l’aurait imaginé. Évidemment jamais n’arriverait-il à lui en vouloir, ou ne serait-ce que mettre un peu de tort sur ses épaules. Non, peu importe ce qu’il arrivait, peu importe la cause pour laquelle Kane se mettait en colère…. Il se sentait toujours coupable. Tout simplement car il aimait tant son frère, l’admirant au plus haut point. Il ferait tout pour lui, absolument tout ce qu’il lui demanderait. Qu’il soit d’accord ou non… Nul besoin de plus ample exemples je crois bien. Nous en avions un là, Kane lui avait dit de partir… Il était partit. Même s’il avait voulu rester, même s’il ignorait ou aller, et encore moins comment diable arriverait-il à se débrouiller, à survivre… Il l’avait fait, sans offrir la moindre résistance, sans rajouter le moindre mot. Tout simplement car Kane le lui avait demandé. Omis il avait mal compris, ou alors s’était-il rendu trop loin… Il n’aurait fallu qu’il quitte que la cuisine, et non pas la demeure, et ce définitivement.

Shane se laissa faire, évidemment et comme toujours, écoutant ces mots, ses paroles sortie d’une voix plus que familière. Était-il rendu à ce point fou? Pour imaginer sa voix, se créer une illusion qui lui semblait tant réelle. Il commençait à en douter, jusqu’à en venir à cette réalisation qu’il n’imaginait rien. Son jumeau était bel et bien là, partit à sa recherche… De quoi faire partir sa détresse, et une partie de sa grande tristesse, pour laisser place à une certaine brillance dans ses yeux. Un petit éclat de joie, heureux de l’avoir retrouvé, heureux d’entendre ses dires qui lui créait une petite chaleur dans l’estomac, et un grand soulagement oui. Alors il avait mal compris, il n’avait pas voulu son départ définitif… Kane avait trouvé les bons mots, lui qui était tombé en morceau, se recollant désormais. Il sentait toujours son cœur battre à une vitesse folle, mais pour une toute autre raison cette fois-ci. Il aimait tant son frère, cet être qui était le plus important à ses yeux, sans qui il n’était rien, sans qui il serait incomplet. Malgré tout il trouvait le moyen de doucement sourire, tentant à son tour de rassurer Kane peut-être. Ou du moins lui démontrer son soulagement, que son désespoir n’était plus.

-Je suis désolée…

Évidemment il devait encore s’excuser, pour autre chose cette fois… Pour avoir osé croire à une illusion, osé croire que son frère l’aurait laissé partir sans plus… Avant de lui dire ô combien pouvait-il l’aimer aussi, ô combien avait-il eut peur de le perdre, ô combien était-il rien sans lui. Et…

-Je te lancerais plus jamais de patates, promis….

Il fallait bien qu’il finisse le tout sous une touche un peu moins dramatique, souriant un peu plus franchement. Car il faut dire que ces dires avaient une touche absurde…. Mais maintenant que tout ceci semblait être terminé, régler… Il va s’en dire qu’il souhaiterait rentrer, question aussi d’arranger et désinfecter les égratignures qu’il s’était infligés.  

-On rentre…?

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Dim 25 Aoû 2013 - 23:16

C'était au moins une chose de réglée, et Kane ne pouvait s'empêcher de ressentir un immense soulagement lorsque son frère se calme lentement et se détendit dans ses bras, semblant prendre pleinement conscience que Kane était bien là pour lui, qu'il n'allait jamais au grand jamais le laisser tomber. Bien sûr que non il n'avait pas voulu son départ définitif, et c'était important pour lui que Shane le comprenne bien. La dernière chose qu'il voulait était entacher la grande confiance, et ce lien si profond et puissant, qu'ils partageaient tous les deux. Il sourit donc, un sourire tout simple tout doux, lorsque son jumeau fit de même, et l'écouta s'excuser sans pouvoir s'empêcher de secouer un peu la tête, comme pour les balayer, faire signe que ce n'était rien, qu'il n'avait pas à lui demander pardon pour quoi que ce soit. Leur précédent malentendu, leur chicane, Shane qui s'était montré un tantinet agaçant pour les nerfs à fleur de peau de Kane, c'était déjà oublié.

Il posa doucement ses lèvres sur le front de son frère un bref instant, passant une main dans ses cheveux en une caresse, les ébouriffant tranquillement et les replaçant en suite, s'amusant simplement à jouer dedans et profiter de sa présence près de lui. Oui, lui aussi l'aimait, l'aimait d'un amour qui ne connaissait aucune limite, et la simple perspective d'avoir brisé quelque chose entre eux l'avait rendu atrocement mal ... il était content que tout soit arrangé. Il n'aurait pas supporté la situation, autrement. Avec un petit rire au commentaire à propos des patates, Kane se redressa lentement et se remit debout en aidant son jumeau à en faire de même.

- Oui, rentrons, viens...

Kane avait peur. Il avait peur de comment serait l'état de la maison à leur tour, comment iraient leurs parents et ce qu'ils seraient en train de faire. Il avait peur que de les laisser seuls quelques instants comme cela aie mené à une énième chicane, et qu'ils rentrent pour les trouver en train de se crier après encore une fois... pour faire changement ... Mais en même temps, ils ne pouvaient pas rester là dehors, assis sur le bord de la rue. D'autant plus que son frère avait réussi à s'écorcher les genoux, et il fallait nettoyer ces blessures bien que superficielles. Toujours aussi maladroit ce Shane ... Il ne l'avait laissé seul qu'une quinzaine de minutes peut-être, et il avait déjà réussi à se faire mal. De quoi faire simplement rire Kane, alors qu'il entraînait son jumeau vers la maison tranquillement.

Il aurait aimé ne pas avoir vu juste. C'est bien beau rêver, certes... En ouvrant la porte, la première chose qui le frappa était le silence lourd, pas un silence confortable ou bien normal, non, quelque chose de pesant qui laissait présager une tempête... ou en résultait tout simplement. Kane ignorait lequel des deux, mais il savait que d'une manière ou d'une autre, l'atmosphère n'était pas géniale dans la maison. Comme il fallait s'y attendre, bien sûr. Instinctivement, il referma ses doigts sur ceux de Shane et les serra doucement, son coeur débattant alors qu'il jetait un oeil vers la cuisine. Leurs parents étaient à grande distance l'un de l'autre, son père semblait feindre de lire le journal en tournant les pages d'un geste un peu trop rageur pour passer inaperçu, et sa femme lui faisait dos, à l'opposée de la pièce. Difficile de dire s'ils s'étaient encore engueulés ou si cette fois la chicane avait été moins violente, mais la tension était palpable et... Kane ne saurait trop dire si leur mère pleurait, mais vu d'ici, elle n'avait clairement pas l'air bien. Ce n'était qu'une bien courte trêve malheureusement, le jeune homme pouvait le sentir. Il n'attendit pas plus longtemps et entraîna simplement son jumeau adoré en direction de leur chambre, là où ils pourraient s'enfermer, rester ensemble et affronter la suite en essayant de ne pas porter attention aux cris qui risquaient de s'élever d'un instant à l'autre. Peut-être dans cinq minutes, peut-être dans une heure, peut-être auraient-ils une journée de répit avec un peu de chance mais ça ne durerait pas...
... Pourquoi ne divorçaient-ils tout simplement pas... ?
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Mar 17 Sep 2013 - 21:45

Soulagé… Il l’était définitivement, ayant déjà tout oublié, effacé ses erreurs et le malentendu qui avait été provoqué. Évidemment et comme toujours, il gardait cette petite pointe de culpabilité, qui finirait par disparaître aux fils des minutes et des secondes… Il ne voulait pas s’y attarder, préférant tout effacer, pour ne rien changer à cette relation, à ce lien si fort qui les unissait. Il y tenait tant, à ce lien, à son frère, la peur que tout ceci aurait pu terminer l’habitant encore. Si les dires de Kane avaient été vraies, si… et si… Il ne pouvait vraiment s’empêcher d’y réfléchir, le regard quelque peu préoccupé, devenant plus attendrit par caresser et baiser prodigués.

Mais elle revient bien vite une fois qu’il fut debout sur ses pieds. Un second trouble les guettant, leurs pas se dirigeant vers la source de leur cauchemar vivant. Allaient-ils être encore en train de se crier à travers les oreilles? Pour un tout comme pour un rien… Allaient-ils foutre encore le bordel? Ou alors seraient-ils calme… Encore entouré de se froid glacial… Shane lequel eut été pire… L’un comme l’autre ayant un effet monstre sur son humeur, tout comme l’un pouvait mener à l’autre. Le froid vers la tempête, la tempête vers le froid une fois que tout était terminé…  Et il avait bien peur que cette fois il le vive un peu autrement… Il était à bout, déjà, à peine la journée commencé, il n’avait pas envie de les entendre, même pas envie de les voir presque… Il se sentait mal de penser ainsi, car c’était leurs parents, et oui il les aimait, mais peut-être un peu moins en ce moment…

Il se retint de se créer de fausse illusion lorsque la porte furent devant eut, sachant au moins qu’ils ne se chicanaient pas par la faute de ce silence…  Qu’ils ne brisaient d’ailleurs pas, tous deux jetant un coup d’œil vers la cuisine pour y voir cette affreuse image… Oh non, ils ne tarderaient pas à craquer, à se balancer des mots, à se briser un peu plus tout comme briseraient-ils leur progéniture. Ils battirent en retrait, s’enfermant dans leur chambre, leur seule défense avant que tout n’éclate. Shane attendrait, resterait bien sage avant de s’occuper de ses égratignures. Ça pouvait attendre, il sortirait lorsque tout serait terminé. Question d’éviter les dommages qui seraient causé, enfin…. Les atténuer. Ce n’était pas comme s’il n’avait pas l’habitude de se retrouver avec une quelconque blessure, aussi mineur que majeur parfois… Il faut croire que peut-être son corps s’y était habitué, un peu plus endurcis, ne s’en faisant pas trop au final.

Il y avait pire à s’inquiéter après tout… Et ses parents ne perdirent pas de temps, à peine entré dans leur chambre, qu’un bruit, un cognement contre une table ou un comptoir résonnant. Shane sursauta resserrant sur le coup son emprise sur la main de Kane, qu’il n’avait toujours pas lâché. Il ne pleurerait peut-être pas cette fois, n’en ayant plus l’énergie ni le vouloir, hormis cela n’empêchait pas à son air d’avoir l’air complètement démolis.

-No… Not again...

Ayant pris place et attiré sa doublure sur le rebord du lit, il se permit de s’y coller, comme toujours le faisait-il. Parce qu’il en avait de besoin de son frère, le seul être qui lui permettait de ne pas sombrer dans la folie avec toute cette histoire, avec toutes ces guerres. Il s’y accrochait, avec un certain désespoir, priant dans sa tête pour que tout cela cesse. Évidemment il devrait attendre, pour combien de minutes il l’ignorait. C’était toujours long, interminable lorsqu’ils s’y mettaient. Et ce temps il préféra le passer dans les bras de Kane, s’étant installé en califourchon,  ayant enfouis sa tête dans son cou. Il avait besoin de son odeur réconfortante, de le sentir le plus qu’il lui était permis. Enfin, ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’il terminait ainsi placé. Tout comme n’étais-ce pas la première que cela provoquait un petit quelque chose à son cœur… Qu’il n’avait jamais cherché à comprendre vraiment.

Toujours est-il qu’il finit par reculer la tête, la sortir de sa cachette, simplement pour lancer un long regard encore bien rougis à son frère. Qui semblait demander quelque chose, ou étais-ce vouloir quelque chose? Comme si les bras de son frère n’étaient pas suffisant… Du moins pas cette fois. Pour le faire oublier, pour simplement lui apaiser un peu l’âme et la tête. Mais il en était cependant complètement inconscient, étouffant tout ceci au plus profond de lui-même, cette chose étrange et nouvelle qui l’habitait. Qui expliquait cette touche perdue et confuse dans son regard. Malgré tout il gardait le parfait silence, ne se contentant que de cela.

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   Lun 7 Oct 2013 - 21:27

Ça n'allait pas mieux, non pas du tout. Le silence était tout aussi mauvais que la tempête, car il laissait présager une explosion imminente. Il n'y avait jamais de moment de repos, jamais un instant où les jumeaux pouvaient être sûrs que tout serait calme et où leurs parents cesseraient pour une fois de se chicaner.... Non. Ils n'avaient jamais cette chance. Ils devaient toujours faire face à l'imprévisible, et espérer être assez loin lorsque la crise éclaterait. Comme maintenant, où ils venaient de rentrer chez eux visiblement durant une courte trêve qui ne saurait durer, ainsi sans perdre de temps ils regagnèrent leur chambre. Kane n'aurait cependant pas pu prédire que le tout surviendrait aussi tôt... Dès le premier bruit, Shane comprima ses doigts et Kane réagit par une pression douce des siens, tentant de lui communiquer un peu de douceur, un peu de chaleur pour le réconforter... Il ne savait que trop bien à quel point son frère en avait besoin dans de tels moments...

Il se laissa attirer vers le lit, y prenant place tout contre son jumeau, autour duquel il passa solidement ses bras. Il n'avait jamais rechigné quand à cette position qu'ils avaient peu à peu adoptée, se rapprochant de plus en plus l'un de l'autre au fil du temps et des colères qui se faisaient plus fortes, plus fréquentes... Cette position qui était restée par la suite... C'était Shane, c'était son frère, son jumeau, sa raison de vivre... Quel mal pouvait-il bien voir au fait qu'ils étaient ainsi enlacés, pressés l'un contre l'autre à la recherche de réconfort ? Sa main passait doucement dans la chevelure du jeune homme, son bras refermé autour de sa taille le gardant le plus près possible. Comme ça, il se sentait mieux. Kane aimait avoir l'impression qu'il gardait un oeil sur son frère, qu'il veillait bien sur lui, comme il se sentait responsable de faire. Shane était capable de s'attirer tellement d'ennuis de par ses maladresses que depuis tout jeunes son jumeau avait pris l'habitude d'être celui qui s'occupait de lui, qui faisait attention pour deux. C'était toujours le cas, Kane ne se sentait réellement soulagé que lorsqu'il avait son frère près de lui, question d'être en mesure de gérer... quoi que ce soit qui pourrait arriver. Que ce soit des blessures physiques, ou des crises de larmes. Il tentait, du mieux qu'il pouvait, de rafistoler sa moitié, de l'aider à rester fort, car sans Shane, Kane n'était plus rien ... Absolument rien...

Lorsque son jumeau remua contre lui, il accepta de baisser sa main et le laisser relever la tête de son cou. Croiser ce regard rougit créa un petit pincement à son coeur, mais que pouvait-il vraiment y faire. En bas, toujours, les bruits étouffés d'une dispute. Ce n'était pas encore trop violent, le ton montait puis redescendait, mais le fait était qu'ils étaient encore en désaccord, pour une énième fois, une fois de trop encore... M'ouais... la fois de trop était passée depuis longtemps. Kane ferma les yeux une brève seconde, les rouvrant ensuite en forçant un semblant de sourire qui s'effaça en un instant. De son pouce, il caressa délicatement la lèvre inférieure de son frère, son regard empreint de tendresse.

- It's gonna be alright, Shane... We're gonna be alright, aren't we? Tant que l'on est ensemble, toi et moi ...

Kane laissa son pouce poursuivre sa caresse contre la joue, la mâchoire du jeune homme, avant de se placer tout près de son oreille tandis que sa main fondait une nouvelle fois dans ses cheveux. Dans une douce emprise, il s'accrocha à la nuque de Shane, rivant dans ses yeux son propre regard un brin troublé. Quelque chose était différent, cette fois. Même ses paroles, ne suffisaient pas, il en avait bien l'impression. Il ne s'agissait plus seulement d'un besoin de tendresse, de proximité. C'était plus, plus intense, plus concret ... Il le voyait dans les yeux de Shane, pouvait le sentir tout simplement, faire battre son coeur un peu plus fort...

Kane cessa tout simplement de réfléchir pour un instant. Il ne fallait pas trop y songer, trop retourner la situation dans sa tête, ça ne mènerait à rien de bon. Il se laissa tout simplement guider par ses émotions, par des instincts qu'il ignorait s'il aurait dû réprimer, par des envies qu'il ignorait encore posséder... pas aussi fortes, pas aussi vives que cela ... Mais vraisemblablement, elles étaient bien réelles, et elles se chargèrent de guider ses tous derniers gestes, alors qu'il exerçait une pression douce sur la nuque de Shane, l'intimant à se rapprocher, plus près, toujours plus près, jusqu'à provoquer le frôlement de leurs lèvres... Frôlement ? Pourquoi s'arrêter là, alors que les barrières sont déjà franchies ?

Il émit un doux grognement contre les lèvres de son jumeau, avant d'y presser un peu plus fermement les siennes, fermer les yeux ... et juste laisser aller... Ses mains s'accrochant aux hanches de Shane... Il ne voulait plus penser à rien, voulait tout oublier, tout sauf son frère, tout sauf eux deux, l'un contre l'autre, à se soutenir comme ils le pouvaient ... à se conforter de la plus intime des façons...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.   

Revenir en haut Aller en bas
 
There are two things in life for which we are never truly prepared: Twins.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isaac A. Sullivan ? the worst things in life come free to us
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 1.06 All Good Things Must Come to an End

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyCity :: Corbeille :: Archives :: Sujets de Rp :: Rpg Réaliste-
Sauter vers: