SkyCity

Forum RPG
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweeter than Heaven and Hotter than Hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 22:07

En temps et lieux….. Évidement que j’allais embarquer! Quelle merveilleuse idée! Non franchement, je me remerciai plus d’une fois d’avoir pensé à poser cette question. Car désormais, il était plus qu’évident que le retour serait un problème. C’est bien beau avoir un plan allé, mais il nous en faudrait aussi un pour le retour. Il fallait y réfléchir, au moins. Alors non, je ne comptais pas accepter en sachant que le plan de retour ne serait qu’improvisation.

-Cela ne veut dire ni oui, ni non. Cela veut simplement dire que je ne sais pas, que je réfléchis, et que je n’aime pas cette idée de foncer tête baissée.

J’eus un soupir, croisant son air blessé de mon semi-refus. Mais ce n’étais pas cela qui allait me faire changer d’idée! J’étais prêt à quitter la classe, mais décida d’y rester, m’appuyant contre un pupitre, croisant mes bras, réfléchissant. Le plan pour partir pourrait être bon. Tout d’abord, nous étions deux. Nous attendons que le garde prenne quitte pour sa pause, Holmes se charge de la serrure. Et pendant ce temps, je surveille. Si tout se passe bien, tant mieux. Si une quelconque personne arrive, nous aurons le temps de fuir ou de se cacher avant d’être remarqué. Pour le retour… Impossible de savoir si un gardien se trouve de l’autre côté ou non. À moins de passer par un autre chemin, par une autre porte.

-Je peux comprendre, Holmes. Vous n’êtes pas le seul à avoir ce désir de sortir et rentrer comme bon vous semble. C’est un pensionnat, nous sommes de simples élèves, mais ils nous empêchent de sortir comme si nous étions des prisonniers. Je le sais. Tout comme je suis au courant qu’une loi n’est pas nécessairement juste pour la simple raison que c’est une loi. Et je crois avoir une idée pour le retour. Mais avant toute chose, êtes-vous capable de forcer n’importe qu’elle serrure?

Car il se trouve que la porte derrière le pensionnat, mène aux cuisines. Et il ne fallait pas y réfléchir longtemps pour deviner que la serrure n’était pas la même, peut-être plus complexe, peut-être pas. Je n’avais jamais essayé! Mais nous ne pourrions que la franchir que pour le retour, car en ce moment, il y avait foule. Et puis il n’y aurait plus grand monde, peut-être que le concierge, à notre retour. Et personnellement, il était mille fois mieux ce faire prendre par ce vielle homme que par la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 22:26

Ah. Ne pas aimer l'idée de foncer tête baissée ? Il n'allait pas aimer traîner avec Holmes celui-là ! C'est que notre cher garçon est très brillant, mais parfois un peu impulsif et aux tendances probablement téméraires. Il suffisait de le voir se lancer dans des combats inégaux avec les brutes du pensionnat pour le remarquer. Mais il fonçait, se jetait corps et âme dans ce qu'il entreprenait, et y mettait toute son énergie. Il était comme ça.

S'il était capable de forcer n'importe quelle serrure ? Holmes retrouva son air heureux dès qu'il entendit ces mots, car cela impliquait une possibilité que Watson dise oui à son plan, à cette idée de sortir pour manger. Il se redressa et bomba fièrement le torse, décochant au jeune homme un regard empli de confiance.

- Très probablement. Dans le pire des cas, j'aurai besoin d'un tout petit peu plus de temps, mais elle ne me résistera pas.

Hum. Ce n'était qu'un petit mensonge, pour le bien de la cause. Il avait déjà crocheté quelques serrures mais pas tous les modèles et n'était certainement pas encore un expert en la matière. Mais il pourrait toujours se débrouiller... et enfin ... trouver une excuse s'il n'y arrivait pas ? Hum. Il verrait en temps et lieux. Pour l'instant, son air confiant dissipait les doutes. Il attrapa ses affaires, visiblement décidé.

- Très bien ! Alors nous avons un plan. Passons au dortoir, et nous voilà partis !
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 23:43

Je crois que je ne pouvais plus reculer, à voir son air si fier, si confiant. Il était mieux de réussir… Sinon rien, je sais bien que je ne ferais pas le moindre geste de violence si nous nous faisions prendre. J’espérais seulement que ce ne sois pas le cas, et qu’aucune serrure ne lui résiste. Il était préférable ne pas y penser. Je lui faisais confiance aveugle pour cette fois. Oui, aveugle, car nous nous ne connaissions pas tant que cela.

J’hochais de la tête à sa nouvelle, prenant mon sac et quittant la classe sans plus attendre, refermant la porte derrière Holmes. Ce ne fut qu’à ce moment que je semblais pleinement réaliser le coup qui se préparait. Je trouvai cette pointe d’amusement, ce petit surplus de battement que mon cœur optait. Vous savez, cette sensation que l’on a, lorsqu’on s’apprête à faire un mauvais coup. C’est à la fois un peu stressant et électrisant.

Bref, passons les long et larges détails jusqu’au fameux instant. Car il ne se résume qu’à déposer mon sac, me changer et rejoindre Holmes. Sautant plutôt à l’action, là où se trouvaient nos deux obstacles vers la liberté. Sois le gardien, et la serrure. Je suppose que le premier ne saurait tarder à aller prendre sa pause. Il ne manquait plus qu’à attendre ce fameux moment. Ensuite, je n'avais rien de plus à faire que de me mettre en alerte et suveiller les enlentours.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 23 Jan 2013 - 0:04

C'est ainsi que Holmes se retrouva assis près du portail d'entrée, dans le gazon, à tranquillement attendre que le gardien quitte pour aller manger. Dans la pénombre, on ne le voyait pas, sa respiration presque impossible à déceler. Il débordait pourtant d'excitation. Faire ce genre de choses lui avait toujours plu, et partager cette expérience avec Watson était grisant.

L'homme finit par se bouger un peu. Il se leva de son poste et s'étira longuement avec un baillement, avant de tout simplement s'éloigner pour aller manger. Ce n'est que lorsqu'il fut hors de vue que Holmes se redressa et avança jusqu'à la porte. C'était comme de fait verrouillé. Il se pencha au niveau de la serrure et l'observa un bref instant, passant ses doigts contre celle-ci, évaluant comment elle était faite. Oh. Il en avait déjà crocheté une comme celle-là. Elles avaient une assez grosse faiblesse facilement exploitable. Sans attendre plus longtemps, il sortit les petits outils nécessaires, et commença à trifouiller dans la serrure. On ajuste l'anlge un tout petit peu, voyons voir... On tourne délicatement vers la droite...

Le petit tic de la serrure le fit sourire très largement. Il se redressa en poussant délicatement la porte pour qu'elle ne fasse aucun bruit, content d'avoir réussi à en venir à bout. S'il n'avait pas été capable, Watson se serait tout de suite rendu compte qu'il n'était pas du tout infaillible et que ses chances de rater son coup restaient élevées. Il s'inclina légèrement au lassage de Watson puis le suivit à l'extérieur en refermant la porte derrière lui.

- C'était facile, commenta-t-il simplement d'un ton léger.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 23 Jan 2013 - 1:47

Je restais tout aussi tranquille que Holmes, me transformant en veritable statue, patientant, avant d’enfin voir l’homme partir mine de rien son repas l’attendant. Je me contentais de faire le suiveur, ne pouvant rien faire de plus. Suiveur, et observateur aussi. Je ne regardais que les alentour, mon cœur prenant quelques battements rapide, avant de le devenir que plus la porte cédant à Holmes après quelques instants. Je ne me fis pas prier pour passer, souriant tout de même sous le bon coup. Il n’avait pas semblé avoir trop de difficulté, ce qui effectivement me soulagea. Je fus un peu plus en confiance pour notre retour, me permettant de croire qu’il n’y aurait pas trop de soucis avec la serrure de la cuisine.

Bref, nous étions prêts à partir, pour faire un petit tour en ville. Je devais avouer qu’il avait eu une bonne idée. Je me sentais bien, plus libre. Je n’étais plus enfermé entre ses quatre murs, ses clôtures. Cela ne pouvais que nous faire du bien, de changer d’environnement, de monde. Cela me faisait presque étrange d’être sortit que je me sentais un peu perdu, ne sachant gère vraiment vers où me diriger.

-Alors? Où allons-nous?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 23 Jan 2013 - 8:47

[Sibole !! Mon prof d'éthique est fait fort en maudit !! Il était là hier matin et il pétait le feu ! Comme si tout était normal quoi ! Shit, c'est parce qu'il a fait une crise de coeur vendredi hein... ._. ]

C'était une bonne question. Ils ne sortaient du pensionnat qu'aux fêtes et pendant les vacances d'été, ce qui signifiait peu de chances de réellement se promener dans la ville. Il y avait bien quelques sorties, mais pas assez pour qu'ils connaissent l'endroit comme le fond de leur poche. Ils devraient se fier uniquement à leur sens de l'orientation et se trouver des points de repère. L'adolescent haussa les épaules et prit son meilleur accent français pour annoncer tranquillement :

- Je ne sais pas.

Il balaya les environs du regard. Le pensionnat n'était, dans ses souvenirs, pas perdu à l'autre bout du monde, mais assez près du coeur de la ville. S'ils suivaient cette route, d'après lui, ils atteindraient vite des quartiers habités et des rues principales où trouver des restaurants, des endroits sympa où ils pourraient manger. Cela semblait leur seule option logique, ce pourquoi il fit signe à Watson de le suivre et enfouit ses mains dans ses poches, prenant cette direction avec confiance. Et il avait eut raison. Environ une dizaine de minutes plus tard, les voilà qui marchaient sur une rue visiblement très commerciale, sûrement l'une des principales de la ville, remplie de gens, et surtout, vivante. C'était cette énergie qui emplissait Holmes, et bien qu'il restait modeste sur les démonstrations de ses sentiments, ce petit sourire au coin de ses lèvres ne semblait pas vouloir disparaître.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 23 Jan 2013 - 19:34

[O_O Eh ben, eh ben. Il doit peut-être juste être trop heureux de s’en être sortit? Alors du coup, il était plein d’énergie ._. Enfin, c’est tant mieux s’il pète le feu! ^^] [Er mer gawd, hehehe Le me likes the video *_* Oh! Et j’ai vu celui avec la chanson Kryptonite ! Il est bien lui aussi. Mais j’avoue que l’autre, avec la chanson… xD Le bout ou Watson ouvre la porte, Holmes naked on the bed ~Happy Birthay Watson ~ (Ça, c’était mon scénario dans ma tête hahah xD)]

Évidemment, Holmes devait être un peu dans la même incertitude que moi. Nous ne sortions que très rarement de ce pensionnat. Moi, un peu je plus, grâce au foot. Mais je n’avais jamais vraiment pris la peine de retenir les environs, seulement observé sans rien retenir. Ce n’était franchement pas plus grave que cela. Nous nous retrouverons d’une manière ou d’une autre, il ne fallait que retenir plus attentivement l’environnement, et se créer quelques points de repère. J’eus tout de même une réaction à son haussement d’épaules, relevant mon sourcil sous son envie de me parler en français. J’avais compris les mots, ayant appris la langue française dans l’un de mes cours qui m’avait été libre de choisir. Je m’étais dit qu’il serait bien de connaître un autre parlé que l’anglais. J’ai bien dit connaître, car je ne le parlais pas. Simplement car mon accent était affreux, et très loin d’être aussi parfait que celui de Holmes. Pour tout vous dire, j’étais comme un français tentant de parler un anglais, ajoutons britannique. On ne comprenait rien. Alors je préférais m’abstenir à le comprendre.

Nous visitions donc, tranquillement, s’enfonçant dans la ville. Holmes semblait bien sûr de lui, alors je le suivis sans poser plus de questions. Il semblait avoir eu du flair, car après quelques minutes de marche, la ville se fit plus vivante, emplis de passant, d’activité. C’était loin d’être si tranquille, à l’intersection de la rue le marché étant encore ouvert, mon regard s’attardant sur des gens, en plein amusement, pariant sur des dés, parfois des cartes. Mais enfin, nous étions aussi ici pour emplir nos panses et je repérai d’ailleurs un endroit qui ne me paraissait plutôt sympathique. Rien de trop extravagant, juste bien normal. J’attirais alors l’attention de Holmes d’un bien léger coup de coude, lui démontrant de la tête l’endroit.

-Qu’en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 23 Jan 2013 - 19:48

[LOL xD Et oui, il est bien aussi Kryptonite ^^]

Ah non ? Pas de français ? Très bien, très bien, monsieur ne voulait pas parler, ou alors ne savait pas. Il est évident que l'accent est un peu difficile mais Holmes se débrouillait vraiment pas mal. Oh, et il aimait s'en vanter, précisons-le. Qui n'aime pas fanfaronner un peu sur ses talents, après tout ? Surtout quand on a un génie comme lui, on peut en profiter un peu.

Watson finit par indiquer une petite place charmante où ils pourraient arrêter manger. Cela semblait rentrer dans son budget, pas trop chic, juste bien normal et à l'air accueillant. Aussitôt, l'adolescent répondit par l'affirmative, d'un hochement de tête, et précéda Watson vers l'endroit. Quelques instants plus tard, ils y entraient, découvrant la place. Oui, ça lui plaisait. De toute façon, il avait faim, et n'importe quoi de mieux que les repas du pensionnat feraient amplement l'affaire. Comme ils avaient la liberté de s'installer où bon leur semblait, Holmes choisit une table un peu plus à l'écart et y entraîna le préfet. Il prit place sur l'une des chaises puis sembla s'évader dans son petit monde, dans sa tête. Ses yeux parcouraient la salle, analysant, repérant des détails, à l'affût des bruits et des conversations. Il aimait se pratiquer dans les lieux publiques, à remarquer des choses qui passaient inaperçues pour la plupart des gens. À chercher les minuscules détails, en restant posté au même endroit. Il aiguisait son esprit. C'était pour lui un passe-temps, il prenait plaisir à faire cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 24 Jan 2013 - 0:42

Bon et bien nous avons trouvé, et ce fut un bel endroit. Bien tranquille, et non surpeuplé. Il y avait suffisamment de place pour que nous ayons un choix. Et ce choix, Holmes le prit sans plus attendre, m’entraînant vers l’endroit le plus à l’écart. Pourquoi ? Certainement pour avoir une vue sur la salle en entièreté, pour observer chaque individu sans avoir à bouger rien de plus que ses yeux. Oui, je l’avais bien remarqué. Car à peine venions nous de nous installer, que je le vis entrer dans sa bulle, son regard passant de personne en personne, analysant, scrutant. Je le laissais dans son monde, trouvant tout de même dommage la situation. Car n’est-il pas quelque peu ennuyeux d’être aussi rapidement mis de côté? Enfin, ce n’était pas plus grave que cela, j’avais tout de même à côté de moi, un futur détective, je devais bien le laisser s’entraîner.

Eh bien mon cher Watson, tu devras t’occuper ailleurs en attendant. Pourquoi pas à commencer par regarder ce tableau noir au loin, avec les mets d’inscrits à la craie blanche. Je pris mon temps pour le faire, hésitant entre les plats, les prix, et ce qui s’éloignait le plus de ce qu’il y avait au pensionnat. Nous n’étions pas sortis pour manger la même chose, mais bien quelque chose de différent. Certes, je doutais que le goût sois le même, mais… Enfin. J’eu assez de minutes devant moi pour me décider, la serveuse qui avait semblé nous observer, remarqua que j’avais cet air prêt à commander. Je devine, car elle venait sans plus attendre en notre direction, un large sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 24 Jan 2013 - 9:17

Au bout d'un long moment, Holmes sembla réaliser qu'il avait laissé Watson de côté pendant ses réflexions et observations, et se décida alors à l'inclure. Il avait remarqué quelque chose qui se passait dans la salle et pouvait lui en faire part. Il se pencha donc sur la table et fit, avec ses doigts, signe à Watson de s'approcher un peu à son tour. Minimisant ainsi la distance entre eux deux, il laissa son regard dévier vers un endroit, où il voulait attirer l'attention du préfet. Sa voix n'était qu'un murmure lorsqu'il parla :

- Vous voyez cette femme ? Blonde, assise dos à nous, en robe de velours rouge... Il s'agit de la femme de notre cher directeur. Je l'ai vue quelques fois regarder l'heure sur sa charmante petite montre, d'ailleurs décorée d'une photo de son mari. Pensez-vous la même chose que moi, Watson ? Souvenez-vous. Des hypothèses.

Son regard restait fixé sur la femme comme s'il surveillait ses moindres mouvements, sa joue presque pressée contre celle de Watson tant il était rendu près, pour pouvoir lui murmurer et être entendu malgré tout. Il semblait prendre le temps d'expliquer à l'homme sa méthode de réflexion et l'aider à déduire avec lui, un geste sympathique de sa part. Le préfet avait après tout paru intrigué et épaté par la façon dont il pouvait faire de tels raisonnements, et s'il pouvait lui offrir un peu de pratique dans le domaine en lui partageant quelques connaissances, aiguisant ainsi l'esprit de Watson, ça ne pouvait pas faire de mal.

- Elle regarde sa montre. Un geste qui peut signifier bien des choses. De l'ennuie, pourquoi pas ? Malgré tout, quelque chose cloche. Une femme de cette classe n'oserait point manquer de respect aux autres membres de sa table d'une telle façon, en leur signifiant qu'elle a hâte de quitter, ne croyez-vous pas ? Alors peut-être qu'elle attend quelqu'un ? Quelqu'un qui pourrait fortement être son mari, pourquoi pas ? C'est jusqu'à maintenant ma déduction la plus sensée.

Il tourna lentement la tête, son visage à quelques centimètres de celui de Watson, le regard intense.

- Espérons que j'aie tort.

La dernière chose qu'il leur fallait, c'est que le directeur du pensionnat vienne manger dans le même restaurant. Sa femme et lui n'étaient pas vraiment en mesure de les voir, avec la façon dont les tables étaient placées, Holmes et Watson étaient ainsi dans un coin reculé où la lumière était, de plus, moins vive. Malgré tout, ce ne serait pas une bonne chose.
Holmes recula soudain vivement en entendant cette voix féminine près d'eux. Il leva les yeux vers la serveuse qui, bien qu'elle sembla le trouver jeune, lui offrit un sourire tout aussi charmant que le sien. Elle devait se demander ce que deux jeunes hommes encore en âge d'être à l'école faisaient ici ce soir. Malgré tout, elle ne dit rien, et prit leurs commandes. Le tout sous ce sourire irrésistible dont la couvait Holmes, petite attention qui plairait à n'importe quelle femme, que l'adolescent soit jeune ou non.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 24 Jan 2013 - 20:10

[C’est ben nice haha! XD Non mais c’est cool quand des incconu embarque dans nos blagues. Moi tu m’oublis, avoir été le dude ou la dudette qui a fait le reine. Of course que j’aurais embarqué! Haha xD -Arrête moi so! Y'a pas d'âge pour avoir du fun! O_O-]

Le mouvement de Holmes attira mon attention, que je me penchais à mon tour, intrigué, me rapprochant de lui. Mes iris se rivèrent là où ceux de mon voisin m’indiquèrent d’observer. Je repérai bien vite la femme, celle-ci étant la première personne auquel mon regard s’accrocha. Vêtu de rouge, c’était inévitable. Nous étions toujours portés à regarder les gens habillé de cette couleur, tant ils étaient voyants. Si au début je ne fis que hocher de la tête en signe que je la voyais bien, il fut tout autre lorsque j’eus apprit que celle-ci était la femme du directeur. Je n’aimais point cette idée, craignant le pire, mes yeux se faisant plus gros. Je virai mes iris vers ses poignets, remarquant effectivement cette montre avec une photo à l’intérieur. J’eus donc compris que Holmes avait repérer son premier indice sur la dame.

-J’ai bien peur que oui, Holmes.

Oui, je croyais bien comprendre… Comprendre ce dans quoi nous étions pris, s’il s’avérait que cette femme serait tôt ou tard rejoint de son mari. J’écoutais bien attentivement les explications, réalisant la logique au fur et à mesure. Je remarquais les détails souligné, ainsi que d’autre. Je crus comprendre que l’ennuie n’était effectivement pas la cause première de ce geste. Car qui dit hâte de quitter, dit petits tics d’impatience. Chose qu’elle n’avait gère. Je vu aussi qu’effectivement, cette perspective d’attente semblais être un peu plus évidente. Car la chaise présente à ses côtés était vide. Certes, cela ne pourrait être qu’une simple chaise de surplus. Mais à voir la table, elle semblait être ajoutée, car ils étaient tous un peu entassé. Dans l’autre cas, ils l’auraient tout simplement enlevé pour avoir un peu plus d’espace.


-Nous pouvons toujours espérer… Mais je crains que vous ailliez raison. La chaise présente à leur table ne semble pas être là que pour la décoration. Il y a bel et bien quelqu’un de manquant. Prions seulement pour que ce soit quelqu’un d’autre que son mari…

J’eus un léger soubresaut à le voir si vivement reculer, la voix de la serveuse me fit comprendre ce geste subit. Ah oui, la serveuse, je l’avais presque oublié. Je répondis à son sourire, le mien restant bien simple, léger, que je lui donnai ma commande suite à Holmes, avant de la voir repartir. Je retournais mon regard quelques secondes vers la table, vérifiant notre environnement proche. Heureusement, nous ne pourrions pas être mieux placés. Mais cela ne veut pas dire pour autant que les chances d’être aperçu presque inexistante. Au contraire, il pourrait très bien nous voir, premièrement en entrant, balayant la pièce du regard. Nous avons une chance sur deux que son regard passe sur nous. Et une chance sur deux que nous attirons son attention. Vous savez un peu comme n’importe quelle personne qui regarde sans but précis. Elle croit avoir vu quelque chose, avec cette impression d’avoir imaginé, halluciné, alors elle ressent le besoin de vérifier, repassant son regard sur ce qui a attiré son œil. Je préférais tout de même garder mon calme, ignorant mes pulsations un peu plus rapides, ne laissant point paraitre ma pointe de nervosité.

Je concentrais plutôt mon énergie ailleurs, que ce fut à mon tour de me perdre dans mes pensées, mais pas au point de me créer une bulle. Qu’un état de réflexion en surface, mon regard se faisant interrogateur. À quoi pensais-je? À une simple diversion en cas de besoin. Tout d’abord, le problème de vision était réglé, simplement se pencher pourrait suffire. Mais il nous faudrait tout de même une idée échappatoire s’il s’avérait qu’il nous remarque un peu trop, qu’il ait de gros doute et décide de se lever pour aller vérifier de lui-même qui nous pouvions bien être.

-S’il se trouve que vous avez vu juste, il nous faudrait bien un moyen de s’échapper n’êtes-vous pas d’accord? Dans le cas où il nous repère, ou qu’il ait un doute….

[Ooh… Mon imagination O_o La grosse scène débile à la Sherlock Holmes et John Watson xD Sauf que là, ils ne se battent pas, mais ils fuient! *With the little song*]

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 25 Jan 2013 - 0:40

[Omg oui ! LOL scène de fuite epic avec du ralentit, nouveau genre haha xD]

Holmes n'avait pu s'empêcher d'être agréablement impressionné par les déductions que Watson venait d'ajouter aux siennes. Effectivement, la chaise pouvait venir confirmer son point. Cet homme était brillant, très certainement, et gentil en plus. Non, il ne regrettait pas de s'en être fait un allié. Watson était ce genre de personne agréable à avoir de son bord. Il obtint un sourire en récompense pour ses conclusions, et un hochement de tête qui approuvait ses propos.

Holmes ne détourna jamais vraiment son attention de la table de la femme. Bien que majoritairement ses yeux étaient posés sur Watson, il observait du coin de l'oeil ou restait attentif aux bruits de fond. Aux changements dans ceux-ci, pouvant être provoqués par l'arrivée d'une personne : voix plus fortes, salutations, raclements de chaises des gens à la table qui se lèvent. Il n'était pas assez fou pour arrêter de surveiller complètement. Puis, le préfet en vint à soulever une bonne question, qui capta pendant un bref moment toute l'attention de Holmes. Lorsqu'il est entièrement concentré sur quelqu'un, c'est spécial comme sensation pour la personne. Peut-être étais-ce dans son regard, ses adorables prunelles brunes capables du plus mignon des regards de chien battu. Ou juste cette intensité qu'il pouvait avoir parfois.
[Aw moi c'est là-dessus... Jle trouve vraiment cute :3 http://25.media.tumblr.com/tumblr_lsais5aKsy1qlzf06o1_500.jpg ]

- En effet. Je propose que nous passions par l'arrière. Il doit y avoir une porte pour le personnel. Si nous devons en arriver là, nous nous levons en faisant miner d'aller aux toilettes ou je ne sais trop, en prenant soin de ne pas trop montrer notre visage, et nous sortons par derrière. Je souhaite ne pas avoir à faire tout cela... Si nous nous faisons prendre, je n'aurai pas assez d'une vie pour me faire pardonner de vous avoir mis dans le trouble.

Leurs plats arrivèrent quelques minutes plus tard et toujours aucune trace de l'homme, mais on est jamais trop prudent. Holmes mangeait avec joie pour cette fois, sachant très bien apprécier la bonne nourriture. En même temps, il gardait un oeil sur la table. Mais vraiment, il avait l'air détendu comme il ne l'avait jamais été. Content et ... Lui-même. Sans craintes d'être jugé.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 25 Jan 2013 - 14:51

[Aww! J’approuve, tellement cute. *_* -Étirement des joues-]

Holmes ne fut pas le seul à surveiller la table, certainement pas de la même manière mais tout de même. Si lui écoutait les moindres sons tout en gardant l’endroit dans son angle de vue, moi je jetais de bref regard de temps à autre. Mais je coupai court à ses coups d’œil lors de ma dernière question. Pour ne me concentré que sur mon voisin. Mon regard s’était ancré au sien, mes iris ne pouvant se résumer à la lâcher. Il y avait de cette intensité dans ses yeux, faisant en sorte d’emprisonner toute mon attention. J’hochais de la tête à sa proposition, celle-ci étant un bon plan, certainement le meilleur qui était à notre portée. J’eus un bref sourire à la toute fin, l’air de lui dire de ne pas s’en faire. C’était tout de même quelque peu touchant de savoir ô combien il s’en voudrait. Mais ceci n’avait point lieu d’être.

-Ne vous en faites pas Holmes. Si nous nous faisons prendre, ce n’est pas la fin du monde. Je ne vous en voudrais pas, et le contraire serait plutôt injuste ne pensez-vous pas? J’ai accepté de venir, j’en accepte donc les conséquences si elles surviennent. Nous allons nous en sortir en vie dans un cas comme dans l’autre. Nous ne sommes plus au temps des rois après tout! Cela est tellement aisé de mettre la faute sur une seule personne. Il était hors de questions que j’agisse ainsi. Nous posons des gestes, nous devons en accepter les conséquences, et non donner la faute à un autre. Même si cela était votre idée, il était de mon choix de refuser ou d’accepter. J’ai fait mon propre choix, rien ne m’a été imposé.

La serveuse revint les plats en main, que je la remerciai pour ce service, entamant tranquillement mon repas. Que j’interrompue quelques secondes, prenant cette précaution de sortir le montant dû et de le déposer sur la table. Si nous avions cette urgence de partir, je ne voulais pas avoir cette mauvaise conscience d’avoir volé. Je pus donc continuer de déguster le plat sans plus me soucier de ce point. J’avais eu le temps de tout de même bien manger une partie de la nourriture avant de quelque peu m’étouffer sous la surprise. Sans trop faire de bruit, ayant appris la technique. Certes elle était un peu plus… Asphyxiante, mais je n’avais pas le choix vue la situation. Le directeur venait d’arriver mon regard s’étant posé sur la porte au même instant que j’avalais.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 25 Jan 2013 - 19:34

[Mon cousin m'a initiée à Tumblr O_o Expérience légèrement bizarre et bon à force de taponner mon profil j'en suis venue à commencer à écrire une sorte de fanfic en anglais hahaha xD Je crains xD]

Holmes paru ravi de cette réponse. Son expression ne changea pas beaucoup, mais ses traits s'attendrirent un peu et une petite lueur contente brilla dans yeux sombres, le coin de ses lèvres se relevant très légèrement en ébauche de sourire. Cette réponse lui faisait plaisir. Voilà quelqu'un qui n'avait pas peur d'assumer les conséquences de ses actes, exactement le genre de courage qui plaisait à notre jeune futur détective. Il ne répondit rien, se contenta d'un petit geste de la tête, et prit une nouvelle bouchée. Son attention était portée plus sur la table que sur la porte d'entrée, ainsi il ne vit pas l'homme arriver, pas avant que Watson ne s'étouffe sur sa bouchée, du moins.

Ce n'est qu'à ce moment qu'il comprit, et ses yeux se firent plus grand. Sans prévenir, il laissa tomber son couteau sous la table. Automatique, il donna un tout petit coup du bout du pied, dans le tibia de Watson, juste assez fort pour attirer son attention et souffler :

- Mon couteau. Près de vos pieds, je crois. Pouvez-vous le récupérer pour moi je vous prie ?

Il se pencha pour jeter un regard sur la table, cachant ainsi efficacement sa tête à l'homme. Il en fut de même pour Watson lorsque celui-ci alla pour ramasser l'ustensile échappé, et comme ainsi ils échappaient aux regards, Holmes s'arrangea pour, sous la table, murmurer à Watson de prendre tout son temps pour retarder le moment où il se relèverait. Se redressant juste assez pour jeter des coups d'oeil en direction de la table, il attendit que le directeur soit assit, dos à eux, pour se rasseoir correctement. Ils l'avaient échappée belle, mais il valait mieux ne pas traîner ici. Il n'avait pas complètement terminé son assiette, mais c'était suffisant pour lui, il était préférable de partir maintenant.

- Nous devrions y aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 25 Jan 2013 - 22:23

[Ah oui… Tumblr! Moi j’aime Tumblr, mais juste pour regarder les autre profils ( j’en ai trouvé juste dédié à Steve x Tony ! *_* ) parce que moi, j’ai juste rien dessus xD Tu l’écris sur quoi ta fanfic? 8D]

Je venais fraîchement de retrouver une respiration plus normale, le morceau étant passé, que j’entendis le son distinct d’un objet métallique tombant au sol. Au coup de tibia et aux mots je compris assez vite, me penchant pour ramasser le dit couteau. Évidemment, je pris le temps qu’il fallait pour prendre l’ustensile, jouant à l’aveugle, tâtant à côté comme si je ne le voyais point. Je ne le pris que lorsque je senti Holmes se relever, le redéposant sur la table.

-J’approuve.

Bien entendu, que nous devrions y aller. Le contraire serait de tenter le diable. Et passer par la porte de d’entrée/sortie tout autant. La porte arrière serait donc notre plan de sortie. Je me retirai de la table sans brusquerie, en toute subtilité, ma tête restant rivé vers le mur comme si j’étais grandement intéressé par le cadre au mur. Tout pour ne pas qu’ils voient mon visage, et tout pour ne pas créer de doute. Car si nous sortions précipitamment, cela serait suspect n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 25 Jan 2013 - 23:52

[Sur Tony ! Hahaha xD Un peu d'allusions de Tony x Steve mêlé dedans... Un petit truc juste pour le fun xD http://arieholmesjr.tumblr.com/]

Holmes prit toutes les mêmes précautions que le préfet. Il se leva tout ce qu'il y a de plus normalement, gardant cependant son visage tourné dans la direction opposée à la table du directeur. Il ne commenta pas le fait que Watson avait laissé là assez d'argent pour payer leurs deux repas, mais se fit mentalement la note de le remercier plus tard et de lui remettre ça un jour d'une quelconque façon.

Ils parvinrent, en marchant très normalement, à atteindre la porte de derrière. Holmes la poussa et invita Watson à passer, puis une fois dehors, il laissa un sourire s'afficher sur ses lèvres. Ce sourire se transforma peu à peu en un léger rire amusé.

- Bloody fucking hell !! C'était incroyable ! Dire qu'il était juste là !

Il avait l'air de ne juste pas en revenir. Son petit côté aventurier devait être rassasié maintenant, avec cette escapade qui aurait très bien pu tourner au cauchemar si le directeur les avait vu. Il n'osait même pas inaginer les conséquences, la pu ition qu'ils auraient eu pour cela. Se mettant à marcher en direction du pensionnat, il se laissa même aller à fredonner légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 26 Jan 2013 - 19:09

[ Oh! Tony! Oh! I love your story! *_* C'est tellement cute/triste, i love it *_* Je te lève mon chapeau! Pauvre petit chou D :]

Mon cœur battais la chamade, par nervosité, mais aussi par la faute de l’adrénaline quelque peu présente. Le directeur était là, tout juste derrière nous, et que je le veuille ou non, c’était terriblement stressant. Je restais dans cet état jusqu’à ce que la porte nous fûmes ouverte. Ce n’est qu’à ce moment que je me permis de relâcher la nervosité accumulé, soupirant de soulagement, mon cœur reprenant tranquillement un rythme plus normal. Ma tête se remis à repasser la scène, qu’il me fut impossible de retenir ce court rire, accompagnant celui de Holmes.

Je crois que les mots étaient inutiles, il avait tout dit. Et oui, dire qu’il était juste là, tellement près. Je crois que nous pouvions nous compter chanceux. Très chanceux même. Nous nous en étions sorti sans mal, sans aucune conséquence. Pour le moment. Car nous devions toujours rentrer au pensionnat. Mais tout de même, je trouve que tout ceci en avait valu la peine. Je ne regrettais point d’avoir accepté cette sortie qui nous était interdite. Car ce '' mauvais coup '' avait eu quelque chose de stimulant, j’avais eu ma petite dose d’adrénaline, et cette petite aventure avait été amusante au bout du compte.

Mais il était temps de mettre fin à cette courte sortie, l’heure de rentrer sonnant. Ce fut donc en toute tranquillité et sans empressement que nous retrouvions le chemin du retour. Pour ma part je me contentais de garder une touche enchantée sur mon visage.

-À quand la prochaine sortie? Me mis-je à dire, d’un ton amusé.

Venais-je réellement de dire ceci? Et bien il semblerait que oui. Je n’étais pas contre remettre cette partie. Peut-être pas de sitôt, mais un peu plus tard. Le mois prochain peut-être, ou encore plus loin. Qui sais?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 26 Jan 2013 - 22:10

[Merchii xD C'est dur en anglais omg ! Ça me prend des heures à regarder mes phrases pour essayer de rendre ça beau, à changer ci ou ça, essayer de trouver de jolis mots ... Ou parfois juste trouver comment formuler mes idées ! Arf xD]

Les voilà sur le chemin du retour. Bien que Holmes se mit rapidement à appréhender le moment où il devrait peut-être forcer une serrure qu'il n'avait jamais crochetée, il ne pouvait s'empêcher d'avoir le coeur léger. L'expérience avait été amusante, ils avaient bien mangé, et la petite dose de peur à la fin, de crainte de se faire prendre, l'adrénaline qui avait envahit son corps, c'était particulièrement grisant. Il le referait bien entendu n'importe quand, n'ayant absolument pas peur du risque, et d'ailleurs, la phrase de Watson lui fit plus que plaisir :

- Quand vous voudrez, mon cher Watson !

Il lui laisserait choisir le moment, ne comptant pas remettre cela la semaine prochaine. C'était quand même risqué et le faire trop fréquemment finirait par leur attirer des ennuis. Par contre, une fois de temps en temps...

Il finit par reprendre une attitude plus calme, son sourire faiblissant lentement pour n'être que léger sur ses lèvres, son visage ayant une expression plus tranquille, sereine. Le petit vent frais de soirée ébouriffait sa chevelure foncée, caressait agréablement sa peau. Il aimait marcher comme ça, dans la fraîcheur du soir, éclairé uniquement par la lumière de la lune, et profiter d'un peu de quiétude. Bien trop vite à son goût, malheureusement, ils atteignirent la propriété du pensionnat.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 26 Jan 2013 - 22:39

[I know, I know my dear. En Anglais, puisque j’étais dans le domaine des art/littérature/langue j’avais un cours d’anglais, un cours de création. Et à chaque semaine, on devait créer des histoires. Every f*ck*ng cours -_- Sans oublier qu’il fallait aussi écrire une plus grosse histoire! O_o]

Un mince sourire naquit sur mes lèvres à cette réponse, enchanté d’apprendre que cette fois ne serait pas la dernière. Ou peut-être, tout dépendant de la suite… D’ailleurs, le pensionnat se faisait près. De retour à la réalité si je puis dire. C’était bien beau, nous avions vécu notre petite escapade mais, il nous restait toujours des obstacles pour ne rien regretter. Je fis d’ailleurs signe à Holmes ne me suivre, l’attirant vers la bonne direction, un détour s’imposant pour arriver derrière le pensionnat. Là où cette fameuse serrure nous attendait. Mais avant tout, je préférais faire une petite vérification, collant mon oreille à la porte, ne décelant gère d’activité. Le silence quasi-total. J’avais reconnu quelque peu de mouvement, le son d’un balai croyais-je entendre.

-Prenez garde d’être le plus silencieux possible, le concierge se trouve dans les cuisines.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 26 Jan 2013 - 23:17

[omg O_O Moi écrire des histoires en anglais pas de trouble. Mais rapidement ? Nooo way. Laissez-moi tout mon temps sinon ça va être assez plate et ordinaire merci xD Mais j'aime bien l'anglais, je trouve que pour exprimer certaines émotions, leurs expressions sont nice : P]

L'adolescent avait suivit et attendait désormais patiemment que Watson fasse ses petites vérifications. Alors le concierge était présent. Ce qui voulait dire qu'ils ne pouvaient pas défoncer la porte en cas de problème ! Haha, mais non... Quelle idée. Qui irait défoncer cette porte pour rentrer dans le pensionnat, de quoi auraient-ils l'air, sérieusement ? Ils se feraient repérer à coup sûr, et la punition serait terrible.

Holmes s'approcha lentement de la porte, et dès qu'il vit la serrure, son visage blêmit. Il ... n'en avait jamais vu de pareille. Elle était vraiment étrange celle-là, peu commune probablement, pour empêcher d'être déverrouillée par n'importe qui, il présumait. C'était bien pensé de leur part, rendant leur bâtiment plus difficilement pénétrable. Mais causant ainsi des problèmes au futur détective, ainsi qu'au préfet. Oh, Holmes ne dit rien. Mais la pâleur de son visage laissait entendre qu'il s'attendait à ... autre chose. Il s'agenouilla quand même et se mit à étudier la serrure, voir comment elle était faite. Ça ne pouvait pas être incroyablement plus compliqué que les autres, non ? Il se mit à farfouiller un peu dedans, délicatement et sans bruit, bougeant le crochet, faisant faire de petites rotations à celui-ci, de petits mouvement légers, très minimes, guettant un bruit, un signe quelconque, un blocage même pour lui signifier qu'il devait s'y prendre autrement. Mais rien, il avait l'impression de travailler dans le vide, de ne pas trouver le mécanisme. Mais c'était quoi cette serrure !?

Ses gestes au départ lents et calmes se faisaient un peu plus pressants. Un bon cinq minutes, qu'il était accroupis à essayer de trouver comment en venir à bout.

- I can't figure it out ... grommela-t-il dans sa barbe en fronçant les sourcils, sans cesser ses tentatives.

Il n'allait pas se laisser abattre comme ça, abandonner si rapidement. Non. Il allait essayer encore et encore, jusqu'à ce qu'il trouve le moyen, ou que Watson se lasse d'attendre et trouve une meilleure solution, peut-être. Oh tien. Une résistance juste ici. C'était un bon point de départ. Maintenant s'il inclinait de 45 degrés ... Merde, c'était vraiment pas comme l'autre hein ...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 27 Jan 2013 - 1:56

[Oh oui j’avoue! Des fois ils ont des expressions qui sonnent tellement mieux que celles en français. Et ils ont cette fameuse règle du f*ck*ng. O_O Tu peux le mettre partout, partout, presque entre chaque mot, dans ta phrase. xD][Défoncer la porte? Watson can do it…. Tu vois, quand Holmes s’apprêtait à la débarrer… BANG! Problem solved. À la John Watson xD Haha.]

Je regardais Holmes virer au blanc, en une fraction de seconde, ses iris s’étant déposé contre la serrure. Mauvais signe… Très, mauvais, signe. Où était donc passé ce jeune homme si confiant? Qui très probablement, pouvait ouvrir n’importe quelle serrure? Un tout petit peu plus de temps… Il me l’avait dit. Alors je préférais simplement croire à une légère difficulté, que je le laissai aller, je lui faisais confiance. Du moins jusqu’à ce que le temps à patienter finisse par être un peu plus long… Et que ses mouvements se fassent plus pressant, bien moins calmes. Et voilà, nous étions dans un mauvais pétrin. Ce n’était plus qu’une impression, mais une certification. Ces mots étant plus qu’évocateur.

Je ne perdis gère mon sang-froid pour autant, car il n’était point le temps de laisser la nervosité prendre le dessus. Certes, je ressentais une certaine angoisse, n’aimant gère la situation. Il me fallait réfléchir, à un plan second. Mais voilà que mon oreille sembla réaliser quelques choses, ce son distinctif qui débutait à m’agacer. Les mouvements empressés qu’Holmes exécutait sur la serrure. Je mis dans l’instant même ma main contre la sienne pour l’empêcher de continuer. J’avais une expression un peu alerté, réalisant que si moi j’attendais ce sons de l’autre côté il devait être de même.

Ô combien aurais-je voulu avoir tort… Ô combien n’aurais-je pas voulu entendre une certaine activité de la serrure, qui ne venait pas de nous. Mais nous voilà bel et bien dans le pétrin, le concierge se dressant devant nous, imposant l’air tant sévère.

-Hum… Bonsoir… Monsieur….

Non, je ne savais pas quoi dire de plus. Il fallait se rendre à l’évidence… Peu importe l’excuse qui pourrait sortir de ma bouche, celle-ci serait loin d’être crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 27 Jan 2013 - 11:20

[Ben trop vrai haha ! Comment mettre aisément de l'intensité dans une phrase xD][Moi aussi je pensais à Watson qui défonce la porte !! xD Ça me faisait rire que Holmes soit toujours là à essayer de crocheter la serrure et quelqu'un vient l''ouvrir autrement xD]

Holmes ne se rendait pas compte du bruit qu'il menait, trop concentré sur la serrure. Il n'y arrivait pas, et ça ne le mettait pas de bonne humeur du tout. Ses gestes à la fin étaient presque rendus violents, ses dents serrées, son visage exprimant une frustration à peine contenue. Cependant, toute trace de colère s'effaça dès qu'il sentit la main de Watson sur les siennes. Alors, et alors seulement, il sembla se rendre compte de ce qu'il se passait, et ses yeux s'agrandirent. Il eut à peine le temps de retirer ses outils de la serrure, que celle-ci émit un bruit de l'intérieur, et l'instant d'après, bonjour le concierge. Il n'avait pas l'air heureux de les voir là, celui-là.

Aux mots de Watson, il ne répondit rien. Son visage scruta celui du préfet, puis s'abaissa sur le plus jeune, encore agenouillé au sol. Holmes était clairement en position de faiblesse comme son esprit logique venait de lui faire remarquer. Il déglutit péniblement sous ce regard sévère que posait l'homme sur lui, et dès que celui-ci fit un geste dans sa direction pour le remettre debout, il prit peur. Il roula pour échapper à la main de l'homme et se remit sur ses pieds en deux temps trois mouvements, prenant tout simplement la fuite car ça lui semblait être à l'instant la seule solution logique. À peine quelques pas plus loin, il s'arrêta brusquement, tétanisé par une pensée. Ami. "Ami", ce qui signifie aussi "Affronter ensemble les conséquences". Il se faisait un ami, lentement mais sûrement, et il ne pouvait pas fuir comme bon lui semblait en laissant cet ami dans le trouble. C'était ensemble, ou pas du tout. L'idée était un peu déplaisante, mais il devait bien à Watson cette loyauté. Lentement, il fit demi-tour et marcha le chemin inverse, revenant se poster aux côtés du préfet en relevant fièrement le menton. Cette attitude arracha presque un sourire à l'homme.

- Qu'est-ce que vous faites là les jeunes ? C't'interdit de sortir. J'sais pas c'mment vous êtes sortis, et ça m'concerne pas, mais puisque que là j'vous chope à essayer de rentrer, vous allez être dans l'trouble.

- C'est ma faute. Laissez-le partir, il n'a rien fait de mal. Il ne serait pas là si je ne l'y avais pas entraîné de force.

- Ouais bah c'est noble de ta part de vouloir protéger ton copain, mais c'pas à moi qu'tu dois dire ça. Vous vous expliquerez avec le directeur. Allez v'nez avec moi, et essaye pas de refaire le coup de la fuite s'tu veux mon avis, ça va qu'être pire pour toi.

Il ne semblait pas bien méchant, le monsieur. Cet homme était d'un certain âge, ses cheveux rendus en grande partie argentés. Son expression actuelle était plus lasse que furieuse, comme si, s'il ne s'agissait que de lui, il laisserait partir les deux adolescents, mais que la règle étant de ne pas tolérer ce genre d'escapades, il se voyait ainsi obligé de rapporter cet incident au directeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 27 Jan 2013 - 17:36

Je gardais le parfais silence, observant l’homme, attendant sa prochaine réaction. Mais ce fut plutôt Holmes qui réagit, et ce plutôt rapidement, il roula, se relevant pour finir par prendre ses jambes à son cou. Je ne le regardais que quelques secondes, mon air se faisant emplis d’une grande déception. Il était donc, en train de complètement me laisser tomber. Et moi qui plutôt avais fait un beau discourt, sur l’importance d’accepter les conséquences de ses gestes… Le voilà qui les évitait, me laissant seul pour les affronter. D’accord, je n’avais parlé que de l’injustice de mettre la faute sur les autres, mais fuir ainsi était à mes yeux, tout aussi pire.

Je ne vis point cet arrêt de sa part, que le sourire du concierge qui regardait derrière moi. Je relevais mes sourcils d’incompréhension, avant de sentir cette présence retrouver sa place à mes côtés. Je compris, qu’au bout du compte il ne m’avait pas complètement laissé tomber. J’ignore ce qui réellement l’avait fait revenir mais, j’étais tout de même heureux qu’il l’air fait. De quoi me faire un peu sourire, celui-ci à peine visible. Si au début, sur le coup, je lui en avais voulu d’être partit, il se rattrapa de ses gestes. Mais ses paroles ne furent point nécessaires. J’appréciais tout de même cette tentative, que j’aurais d’une manière ou d’un autre réfuté. Mais l’homme s’en chargea pour moi, nous annonçant que nous irions, évidemment, faire un tour dans le bureau du directeur.

Je le suivis que pour quelques pas, avant de me permettre une tentative pour réduire notre sentence. Je connaissais bien cet homme, plutôt pacifique et concilient. Je savais que nous n’aurions d’autres choix que de subir une conséquence, mais je ferais tout pour tenter de réduire celle-ci.

-Monsieur… Vous savez ce qui nous attend si le directeur apprend notre sortie du pensionnat… Je sais, ceci n’en en aucun point votre problème, cela était à nous d’y réfléchir plus longtemps avant de nous enfuir. Certes, nous devons subir une conséquence, mais… N’y aurait-il pas un moyen pour que nous puissions nous arranger? Réduire notre sentence d’une quelconque façon?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 27 Jan 2013 - 20:30

En marchant aux côtés de Watson, Holmes referma une main sur le bord d'un pan de son veston, comme pour s'assurer qu'il était toujours là, qu'il ne le laisserait pas tomber, ce qui était idiot puisque c'était lui qui avait au départ pensé s'enfuir. Il avait juste besoin de se rassurer lui-même, qu'ils se tiendraient les coudes là-dedans. Que pour une fois, on ne l'abandonnerait pas, comme on le faisait si souvent, juste parce qu'il "était différent" ...

Il appréciait les efforts de Watson. C'était bien d'essayer de réduire leur sentence, mais l'adolescent n'y croyait pas trop. Il avait eu une de ces idées ... sortir alors qu'il était si incertain de pouvoir les faire rentrer ... Il avait agis de façon un peu irréfléchie, trop emballé par la perspective de cette escapade avec le préfet. Maintenant ils en payaient le prix, ça lui apprendra. Le concierge tourna la tête vers eux, jaugeant Watson un instant. C'était un brave garçon. Préfet de Haverford, brillant étudiant, capitaine de l'équipe de foot ... C'était probablement l'une des toutes premières choses qu'il faisait de mal dans cet établissement. Et d'un autre côté, n'avait-il pas aussi accompli quelque chose que peu de gens croyaient possible ? Il avait bien remarqué, ce petit lien entre Holmes et Watson, cette main serrée dans le vêtement. Tout comme le fait qu'il avait abandonné sa fuite pour revenir aux côtés de son ami. Watson faisait du bien au plus jeune. L'homme pouvait lui donner ce crédit.

- ... Très bien. Vous êtes des bon p'tits gars ... J'vais pas l'dire que vous êtes sorti. J'vais juste raconter que j'vous ai pris à flâner dehors après qu'le couvre feu soit largement dépassé. Ça d'vrait baisser votre sentence de pas mal ça. C'est l'mieux que j'puisse faire pour vous. Vous ferez pas changer le directeur d'avis en ayant enfreint sa plus grande règle, laissez moi vous l'dire, alors c'tout un cadeau qu'j'vous fais là.

C'était le mieux qu'ils pouvaient espérer. Bien vite, ils atteignirent le bureau du directeur, qui avec tout ça, avait eu le temps de rentrer. Le concierge frappa quelques coups, puis poussa la porte après avoir eu l'autorisation d'entrer. Son échange avec l'homme ne fut pas long, il lui eut vite expliqué la situation.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 28 Jan 2013 - 1:02

En cours de route, je sentis un resserrement au niveau de mes vêtements, que je baissais le regard pour y voir la cause. Une main n’appartenant à nul autre que Holmes, emprisonnant le tissu de mon veston. Et il ne semblait pas prêt à me lâcher, mais cela ne me dérangeait gère. Au contraire, je trouvais là quelque chose d’attachant dans son geste. Comme s’il craignait que je parte, et le laisse seul. Mais bien entendu, que je ne le ferais pas, tout comme je ne l’empêcherais point de s’emparer de mon veston comme bon lui semblait.

Si le concierge m’observait, je fis de même, attendant de voir si mes mots avaient fait leur effet. Je ne dis pas un mot, attendait presque avec impatience de savoir le sort qui nous était réservé. Et je ne cacherais en rien le fait de dire que j’étais soulagé. Alors la punition serait moindre, qu’une longue retenue pour avoir dépassé l’heure du couvre-feu. Je remerciai sans plus attendre l’homme, me penchant en une sorte de révérence devant celui-ci. Je lui étais reconnaissant d’avoir autant réduit notre sentence.

Nous arrivâmes enfin au fameux bureau, que nous dûmes patienter un certain temps avant de voir le concierge libre de quitter suite à ses explications. Les sermons pouvaient donc commencer et je dois dire que Holmes pouvait me remercier, d’être… John Watson si l’on veut. Celui qui n’avait jamais commis aucune erreur, n’avais jamais enfreint les règles. Le directeur m’aimait bien pour cette raison, pour mon parcourt quasi parfait autant dans mon attitude que mes résultats scolaire. Certes, il ne se gênait gère pour me dire que je l’avais amèrement déçu, que je le prenais par surprise avec cette nouvelle. Mais je n’en avais rien à faire, d’avoir créé autant de déception chez l’homme. Il n’était qu’un directeur, et non mon père. Je ne le lâchais gère du regard, le voyant quitter sa chaise pour s’avancer en notre direction. Il déposa un regard si sombre, sur Holmes… À la fois réprobateur, et désespérer. Ce n’était pas la toute première fois qu’il avait à faire à lui après tout. Avec ses batailles, les interruptions en classes, et etc… Le jeune homme était presque devenu un abonné à son bureau. Parfois il en ressortait sans rien car le directeur était trop désespéré, parfois il sortait avec une retenue.

-Il m’est triste de voir que ce jeune homme a déteint sur votre personne, Watson. Vous devriez considérer le fait de trainer en de meilleures compagnies. Ainsi, vous éviterez de vous mettre dans un tel pétrin, et de me revoir sous de mauvaise raisons…. Puisque ceci est votre première faute, vous aurez donc droit à votre toute première retenue, demain. Vous devez oublier votre activité pour cette soirée. Vous allez la consacrer à l’écriture multiple du règlement de ce pensionnat.

Ma propre déception me fut bien dure à cacher. On m’empêchait de participer non seulement au sport que j’aimais tant, mais aussi au match qui se ferait en cette soirée. Une autre école allait venir dans le pensionnat, et au lieu d’aider mon équipe, je devrais écrire…. Mais j’acceptais le tout sans rajouter le moindre mot, ayant appris que le silence était de mise lors de la… distribution… de la punition. Même s’il avait tort, et que ses mots n’étaient pas aussi justes. Je ne tenais pas particulièrement à recevoir une gifle pour avoir réfuté ses dires, pour l’avoir corrigé sans retenue.

-Et pour votre cas, Holmes. Je me réserve le droit de vous donner la même sentence. Mais veuillez prendre compte que je vous donne une fleur. Car la prochaine erreur de votre part, entraînera de pires conséquences. Je commence à être lasse de vos agissements. Ne pouvez-vous donc pas agir un peu comme tout le monde? Maintenant disposez.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweeter than Heaven and Hotter than Hell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyCity :: Corbeille :: Archives :: Sujets de Rp :: Rpg Réaliste-
Sauter vers: