SkyCity

Forum RPG
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweeter than Heaven and Hotter than Hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 1:01

[Moins intense. Il était dans le fond de la classe et expliquait un truc à un élève et sa respiration est devenue comme plus rapide. Après en revenant en avant de la classe bah il s'est comme affalé sur une chaise libre subitement et c'est là qu'on a vu qu'il était pas bien O_o Il a un médicament pour ça et des fois ça aide à empêcher qu'il se pète une crise genre ça calme son coeur ou whatever j'y connais pas bien hein xD mais là il s'en est quand même tapé une... Moi après je sais pas j'suis sortie prévenir mais j'crois pas qu'il faisait des sons de douleur à terre. Il était conscient quand ils l'ont embarqué sur la civière et il est parti en ambulance... ._.]


Voilà la chance de Holmes. Il était tellement surprenant, spontané et excentrique qu'on ne se faisait pas d'attentes à son égard. S'il avait de bonnes notes, tant mieux. Sinon, on croirait qu'il n'avait point étudié et préféré faire autre chose de plus intéressant à la place, ce qui n'était sûrement pas faux. Bref, un être un peu imprévisible. Enfin, pas tant que cela, si on apprend vraiment à le connaitre. On découvre alors une prévisibilité dans ses actions anormales une fois que l'on sait le genre de personne qu'il est. Mais comme personne ne le connaissait autant, eh bien... Ils n'arrivaient pas à prédire ses agissements.

Une fois son déjeuner avalé, il retourna vers la salle commune. Il restait du temps avant le premier cours et il comptait bien en profiter. Il avait eu vent d'une histoire qui l'avait intrigué. Quelqu'un qui parlait du "Fantôme". Un supposé revenant. Il habitait selon les gars un autre des dortoirs, celui des first et second former. Une supposition un peu bizarre qui lui avait d'abord paru stupide jusqu'à ce qu'il entende parler d'objets qui n'étaient plus à leur place ou de grincements de plancher la nuit. C'était intéressant. Pas qu'il croyait au fantôme, mais c'était une piste qui méritait d'être observée. Il se retrouva ainsi installé dans in coin de la pièce à noter des choses dans son fameux carnet. Mmh. Le fait que ce ne soit pas dans son dortoir compliquait les choses. Enfin.

Il n'eut pas le temps d'y réfléchir si longtemps. Lorsque la pièce commença à se vider, il se leva. Après une brève hésitation, il se dirigea en direction de Watson avec en tête l'idée de le réveiller. Il ne fut visiblement pas le seul. L'un des grands joueurs de foot avait eut la même idée, et ne semblait pas d'accord avec le fait que Holmes approche son ami. Le tout se termina en lutte, qui l'aurait cru. Une course en direction du préfet, remportée de justesse par Holmes, qui n'eut même pas le temps de le réveiller. Il joua des coudes un moment avec son adversaire, chacun cherchant à obtenir la chance de secouer doucement Watson le premier. C'etait incroyablement stupide, et il aurait juste dû abandonner. Mais non. Et comme toujours, ça se termina un peu mal.

Il fut poussé dans le dos sans prévenir, par le gars qui commençait à en avoir marre. De ce fait, il atterit en pleine tête sur le ventre de Watson, le visage contre lui. Il grogna et se laissa glisser mollement, son nez effleurant brièvement l'entrejambe du préfet de façon purement involontaire avant que Holmes ne s'écrase au sol. Où il resta d'ailleurs, clairement mécontent, pestant contre sa taille qui le désavantageait souvent.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 15:07

[Oh gawd, ouin. C’était tout de même assez sérieux merci! ._. Espérons qu’il s’en sorte sans complication ou je ne sais] [Totally cute and funny. Aww! Ils se battent pour Watson *_* C’est chouuu xD Mais qui aura l’honneur de le réveiller??? Non c’est moi! Non c’est moi! *Bataille* Haha xD]

Et dire que pendant tout ce temps je faillais à ma tâche de préfet. Sauf que cela n’aurait certainement pas été le cas si je n’avais point dormi, car cette petite chamaillade n’aurait tout simplement pas eu lieu. Mais cette situation était bel et bien hors de mon contrôle. Car j’étais inconscient, bien endormis et callé dans le sofa, les bras croisé contre mon torse, le menton appuyé près de mes clavicules. Tout démontrais mon sommeil bien profond, donc non, les bruits et mouvement de batailles se formant près de moi ne m’alerterai gère.

Mais évidemment, il fut un moment où je n’eus point le choix de me réveiller! Et ce, bien brutalement. Le pire des réveils selon mon avis. En une fraction de seconde j’avais les yeux grands ouverts, gros comme des billes. Le coup en tant que tel ne me fut gère tant douloureux -il m’était arrivé d’avoir vécu bien pire, soit un ballon arrivant à tout allure-, seulement des plus surprenant, et des moins agréable. Sans oublier que cette tête enfoncée dans mon estomac, me coupa le souffle un instant. J’eus réagit bien vitement, un juron s’échappant typiquement britannique d’entre mes lèvres, mon corps parcourut d’un soubresaut. Avant de voir mes traits devenir quelque peu plissés, ma main passant contre mon ventre. Non, je n’étais pas très heureux.

-Dear Lord! J’ai demandé à être réveillé, et non brutalisé!

Je me relevais pour me rendre compte de la présence de Holmes au plancher, celui-ci l’air bien mécontent, peut-être tout autant que moi mais clairement pour des raisons différente. Évidemment je demandais à savoir ce que diable avait-il pu se passer, avant d’entendre une voix autre que les deux jeunes hommes tout m’expliquer. De quoi me faire froncer des sourcils. Alors une stupide bataille pour me réveiller? Et qui avais définitivement mal tournée. C’était ridicule, totalement enfantin.

-Je m’attendais à un peu plus de maturité de la part des Sixth Former. La prochaine fois que je vous prends à vous batailler, principalement pour une raison aussi déraisonnable, je vous colle une retenue. À tous les deux.

Le à tous les deux fus plus que nécessaire. Car si au tout début, mon cher ami semblait convaincu que je ne m’adressais qu’à Holmes, désormais il était bien au courant que cet avertissement les concernait, et qu’il ne faisait point partie d’une exception. J’étais connu pour être juste avec tout le monde, tous traité avec égalité. Amis ou pas, les exceptions n’existait point avec moi. Et c’était bien pour cette raison que l’on m’avait assigné à ce poste de préfet.

Enfin, je ne restais gère dans la salle commune plus longtemps, prenant mes effets personnels et partant pour premier cour, secouant ma tête en signe à la fois de déception, et de désespération.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 15:40

[Ouaiin ... J'vais voir lundi. J'espère qu'il va aller mieux.][Hahaha ouii ! xD Holmes se soucie super gros de Watson mais il veut pas l'avouer ^^ J'trouve ça mignon xD]

Oups. Peut-être que ce n'était pas la meilleure façon de le réveiller finalement. Même sans apercevoir le visage du jeune homme, puisqu'il était techniquement étendu à ses pieds, Holmes sentit qu'il était mécontent. Il releva les yeux en se redressant sur ses coudes, allant pour se mettre à quatre pattes mais le poids d'un genou contre son dos le maintint au sol. L'autre connard, qui l'empêchait de se lever, cherchant à s'expliquer à Watson.

- Non, mais c'est pas ce que vous croyez, on ...

Quelqu'un d'autre le coupa pour raconter à Watson ce qu'il s'était passé. Pour une fois, la toute première, Holmes et l'un des idiots qui le maltraitait furent entièrement d'accord. Dans un même geste, ils tournèrent la tête vers le sale traître, des éclairs pleins les yeux. Celui-ci ne s'attarda pas; une fois les informations divulguées, le voilà parti. Les deux jeunes eurent droit à un superbe sermon de la part de leur préfet, celui-ci en ayant plutôt marre de ces enfantillages. Dire que Holmes n'avait voulu que bien faire. La prochaine fois, il le laisserait dormir et manquer les cours, tiens, bleeeh ! Il repoussa le genou qui pesait contre son dos et se releva, frottant ses vêtements du plat de la main avec un air peu concerné ; sa façon à lui de faire croire qu'il se fichait de se faire chialer dessus. Il ne dit pas un mot et laissa simplement Watson passer, arborant son attitude de je-m'en-foutisme.

- ... Ça ne s'est pas passé si mal.
- Oh non ... Vous avez juste fait preuve d'un manque total de maturité, comme il l'a dit.
- QUOI !? Il a dit "Tout les deux" ! Vous êtes inclut dans le lot, Holmes !
- Naaah ... Il a dit "Sixth formers". Oh, mais attendez... Ne passez-vous pas votre temps à répéter que je ne suis qu'un fifth former ? Alors cette remarque ne me touche pas vraiment, non ? Eh bien ... Quel dommage que VOUS ayez fait preuve d'un tel manque de maturité ...

Les deux avaient élevé le ton assez pour qu'on les entende hors du dortoir. Mais désormais, Holmes était parfaitement de retour au calme. Avec un petit air suffisant, il prit ses cahiers sous son bras et s'éloigna en direction de son premier cours, le gars suivant peu après, choqué de s'être fait avoir ainsi. Ils prirent des chemins différents une fois dans l'école, chacun partant vers sa classe. Normalement, sans s'être crié des insultes ou battu plus que cet affrontement dans le dortoir. Malgré tout, ils avaient probablement eu leur leçon avec ce que Watson leur avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 18:18

Qui aurait cru que ces deux jeunes gens auraient pu empirer mon état de déception? De vrais enfants. Évidemment, il fallait qu’il en rajoute en closant le tout d’une discussion, d’une autre chamaillade mais verbale. Aux moins les poings n’étaient pas sorti, et ils semblaient quitter la salle en toute tranquillité. Au moins mes mots avaient fait un certain effet, c’était cela l’essentiel. Du moins du côté de mon cher ami. Pour ce qui était de Holmes, je continuai à penser qu’il était un cas irrécupérable. Mes mots avait passé comme dans du beurre, son air m’ayant si clairement laissé comprendre qu’il se soucia que très peu de mes sermons. Il devrait plutôt m’être reconnaissant de ne pas lui avoir collé une retenue sur-le-champ.

Espérons seulement que j’aurais droit à une autre attitude pour ce soir. Il ne faut pas oublier le tutorat. Qui en fait se trouvait à n’être qu’un rencontre pour que je lui prête mon bouquin de chimie. Pour finir par être remplis de long silence, de courtes questions suivit d’explication. Cela n’avait rien d’un véritable tutorat… Une activité qui était devenue plutôt individualiste que sociable. C’était un fait, et non un reproche.

Enfin, oublions. Ceci ainsi que la description inutile de mes cours. Car contrairement à ce cher Holmes, j’étais bien tranquille. J’écoutais, prenait des notes, répondait aux questions posées lorsqu’on me donnait le droit de parole, sans chercher à provoquer les enseignants ni perturber les cours. Oui, même s’il m’arrivait de ne pas être en parfait accord avec ce qu’ils disaient, je gardais le tout pour moi. De toute manière, il était clair que les enseignants ne voulait entendre que ce que eux, croyait la meilleure des réponses. En cas contraire, nous avions incontestablement tort, et c’était toujours eux qui avaient le dernier mot. Ils avaient raison, même quand ils avaient tort, pour un résumé. Je devais avouer qu'au moins, Holmes avait le courage de ne pas faire comme tous, soit écouter et accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 19:11

Sautons la journée de Holmes aussi. Tout avait été relativement calme pour lui, ce qui, bien évidemment, ne vaut donc pas la peine d'être raconté. Pas d'altercation majeure ou de bataille et il s'était tenu tranquille dans ses cours. En réalité, il s'était absorbé comme jamais dans chacun d'eux, mais sans écouter une seule seconde ce que l'enseignant disait. C'est probablement pour cela qu'il ne reprit pas le professeur toutes les dix minutes... Il passa tous les cours à compléter des exercices dans ses livres, s'avançant de plus en plus, creusant cet écart entre lui et le reste des groupes. Il avait besoin de la moitié moins de temps pour réussir les questions, et aussi de la moitié moins d'explications. Il détestait l'école pour ça : quand quelques personnes ne comprennent pas, on s'éternise toujours sur le sujet. Quand on est quelqu'un qui le maîtrise bien, c'est une perte de temps.

Toujours est-il qu'il passa une journée relaxe. Contre toute attente, il ne décida pas de sauter sa soirée avec Watson. Il aurait très bien pu. Ses changements d'humeur étaient difficiles à suivre, parfois. Il lui portait attention ; il ne lui en portait plus. Il lui offrait un sourire ; le lendemain il n'avait droit qu'à un regard indifférent. Mais malgré tout, il se présenta dans la pièce, entrant d'un pas traînant, son sac sur l'épaule et son fameux étui dans la main droite. Il referma la porte derrière lui, puis leva l'index en l'air, attendant visiblement une seule chose : Le "toc" qu'émit l'horloge lorsque l'aiguille se déplaça, pour indiquer 18h très exactement. Façon de faire remarquer à Watson qu'il n'était pas en retard, cette fois. Sans dire un mot, il alla droit à sa place : le rebord de la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 19:25

Pour une fois, il n’était pas en retard. Il était à l’heure pile, à la seconde près. Ce qui évidemment, créant une certaine surprise. Je ne sais, mais je ne m’attendais gère à le voir. Non en fait, je ne m’étais attendu à rien. Peut-être allait-il venir, peut-être que non. Ce qui créa ma surprise ne fut que l’heure à laquelle il arriva. Il me tirait hors de ma lecture, que je le regardais faire avec son index en l’air. Il ne bougeait plus, attendant visiblement quelque chose, que j’eus tôt fait de savoir en entendant ce son distinctif qu’émis l’horloge. Il ne mérita pas la moindre réaction de ma part, qu’un long regard le suivant en direction de la fenêtre.

Je lui laissais le temps de s’installer, avant de sortir parmi mes livres, mon manuel de chimie. Je ne dis pas un mot, ne faisant que lui tendre le bouquin tout en retournant mon regard dans les pages du volume que je tenais. Oui, il traitait encore de la médecine. Et c’était le même que je possédais de lors du tutorat précédent. Seulement était-il bien plus avancé. Et certainement plus intéressant... Qu'un long silence à ne rien faire. J'osai prédire que Holmes n'aurait pas besoin de mon aide, et que ce tutorat se passerais exactement comme le précédent. Omis que cette fois, je ne le laisserais pas partir à la moitié du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 20:01

Holmes ne dit pas un mot non plus, se contentant d'étirer le bras pour récupérer le livre que lui tendant Watson. Si l'attention lui plu, il n'en laissa cependant rien paraître. Ouvrant le livre où il était rendu, il s'absorba dans une longue lecture. La première demi-heure passa ainsi tranquillement, dans un silence presque total. Le bruit des pages tournées, ou à l'occasion l'un des deux qui remuait un peu dans sa position, étaient les seuls sons qui troublaient cette quiétude. Tout à coup, avec un soupir à fendre l'âme, l'adolescent referma le livre d'un coup sec et le jeta sur la table la plus près.

Il s'empara de l'étui de son violon, l'ouvrit et se saisit de l'instrument avec des gestes d'expert. Il ne prit pas la peine d'utiliser son archet. Il s'installa simplement le dos contre la fenêtre, le regard fixé droit devant lui, sur un point invisible au loin, regardant du coup un peu en direction de Watson mais sans le voir. Ses doigts arrachaient déjà des notes aux cordes, une petite mélodie passionnée, erratique, qui créait presque un sentiment d'obsession. Il n'exprimait pas beaucoup ses émotions, normalement, mais par la musique qu'il jouait, on pouvait souvent avoir un aperçu de ce qu'il se passait dans sa tête. En cet instant, ça semblait frénétique, le visage du garçon éclairé en partie par une lampe posée près d'eux, alors qu'à l'extérieur le jour laissait tranquillement place à la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 21:40

Si ce long silence pouvait vous paraitre lourd il ne l’était point pour moi. Car tous deux nous nous occupions à notre manière. Tous deux, nous faisions notre auto-apprentissage en toute quiétude. J’appréciais ce silence, que le son des pages tournant entre nos doigts, les bruits des chaises grinçant sous nos mouvement, ou encore le frottement et froissement de nos vêtements. Mais ce calme changea en une fraction de seconde, ma grande concentration troublé par ce volume fermé sans douceur. Je fus prit d’un léger sursaut, voyant mon livre de chimie rencontrer la table avec tout autant de délicatesse qu’il fut clos. Ce n’était qu’un manuel alors non, je n’eus pas grande réaction. Pas de reproche pour ce manque de soin. Ce n’est pas comme s’il l’avait balancé au bout de ses bras et que les pages en avaient été affectées.

Non, ce qui me tira une quelconque réaction fut la suite des événements. Soit Holmes tirant l’instrument de son étui, me faisant enfin prendre compte qu’il l’avait apporté. Alors…. Allait-il en jouer? Je relevais l’un de mes sourcils, intrigué, l’observant s’installer, son regard ne s’accrochant qu’une partie à moi. Il semblait fixer le vide, regardé sans regarder, comme s’il était perdu dans sa tête. Mon expression changea dès les premiers mouvements. Il n’utilisait pas l’archet, et pinçait les cordes, pour créer une mélodie…. Spécial si je puis dire. Il savait même sortir de l’ordinaire dans sa manière de jouer. Mais malgré tout, le résultat n’était point mauvais. Je pouvais déceler les émotions à travers la musique, la passion, l’obsession. J’étais absorbé, l’observant, intéressé, attentif. Je n’avais pas la moindre intention de l’interrompre, cet acte en partie poussé par la curiosité d’entendre et de voir la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 22:08

Holmes n'avait même pas conscience que Watson avait arrêté de lire son livre pour plutôt se concentrer sur lui et l'écouter. Il était totalement perdu dans sa bulle, jouant les notes, la mélodie rythmée et envoûtante. Cependant, aussi brusquement qu'il s'était mis à jouer, il s'arrêta. Un peu sec, les yeux toujours fixés sur un point invisible. Puis, il soupira et posa l'instrument sur ses genoux, se penchant un peu sur ceux-ci en passant ses mains dans ses cheveux, agrippant deux poignées de ceux-ci fermement, l'air un peu désespéré.

On l'aurait dit en proie à des émotions qu'il n'arrivait pas à gérer. C'était probablement le cas d'ailleurs. Il releva la tête au bout de quelques secondes et ses yeux croisèrent ceux de Watson. Il sembla le remarquer pour la toute première fois. Pendant de longues secondes, il soutint son regard, puis toujours sans détourner celui-ci, ses doigts farfouillèrent pour son archet. Il souleva l'instrument pour le tenir cette fois d'une façon plus appropriée, non pas devant lui, mais bien contre son épaule, appuyant son menton dessus. Ce n'est qu'à ce moment que ses yeux quittèrent ceux du jeune homme pour se déposer sur l'instrument. Il paru hésiter à ce moment, joua quelques notes au hasard puis soupira et abaissa à la fois l'archet et l'instrument. Sa voix était rauque et basse lorsqu'il avoua :

- Je veux jouer pour vous Watson. Mais je ... Je ne sais pas exactement ce que je pourrais jouer. Avez-vous une requête particulière ?
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 22:47

Une pointe de déception naquit sur mon visage, la mélodie s’arrêtant sans que je puisse n’entendre la suite. Qui resterait mystère. Car Holmes semblait pris d’une émotion indescriptible. Je sentais à la fois désespération, et frustration face à un but inachevé. Ce n’était que mes simples interprétations, à le voir aller ainsi. Il se tenait si fermement la chevelure… Quelque chose le tracassait. Je voulu lui demander ce qui n’allait pas, mais n’en eu gère la chance. J’avais entrouvert ma bouche pour parler, alors que je le vis relever la tête, son regard sombre croisant le mien.

Je retins mes mots, laissant ce silence, ce long regard durer. Holmes pouvait s’avérer à être intense quand le moment le prenait. Intense dans sa manière d’être et d’agir, dans son regard, dans sa fixation. Rien pour m’intimider, seulement m’intriguer. Il y avait définitivement quelque chose d’intéressant, de mystérieux chez ce jeune homme. Dans ses agissements, autant que dans son imprévisibilité.

Parlant d’être imprévisible, il m’en fit de nouveau la démonstration. Il semblait bloquer, avant de laisser tomber, me posant cette question qui m’arrache une expression. Il me prit un peu au dépourvu, je ne m’attendais gère à cette déclaration, suivit de cette question. Je clignais quelques fois des yeux, semblant analyser, réfléchir. Je devais avouer que j’ignorais totalement quoi lui demander. Car j’avais beau chercher, je n’avais gère de requête particulière. Les chansons que j’avais en tête était particulièrement ordinaire, et rien ne me disais non plus qu’il les connaissait.

-Pourquoi pas l’une des mélodies que vous préférez?

Car qui dit préférer, disais certainement qu’il devait la connaître, tout comme j’allais en apprendre peut-être un peu plus sur lui. C’était une requête, au bout du compte. Rien ne m’obligeait à lui évoquer un titre des pièces que je préférais.

-Sauf si vous êtes compositeur. Car si vous avez créé un morceau, il serait intéressant de l’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Dim 20 Jan 2013 - 23:22

Demande facile. Il renvoyait la balle dans son camp avec cette requête, mais après tout, il n'avait pas précisé qu'il voulait un titre exact ou quoi que ce soit. Watson l'avait eu. Très bien, très bien... Il se mordit un peu le bout de la langue en réfléchissant. Il aimait beaucoup de pièces, et n'en avait pas qu'une seule qu'il préférait. Cependant, il ne voulait pas jouer n'importe laquelle, comme cela. Il voulait une pièce appropriée.

Il se décida enfin sur une composition connue et assez difficile à jouer. Il remit l'instrument en place, posa son menton dessus et commença à jouer. Il y avait une grâce dans ses mouvements, sa façon de manier l'archet. À mi-chemin dans la pièce, il ferma les yeux, semblant complètement envahit par la musique. Celle-ci était chargée d'émotion, et donnait une impression chaude et un peu langoureuse. Le rythme était changeant, parfois plus rapide, parfois plus lent, toujours aussi mélodieux cependant. Elle devait bien durer une dizaine de minutes, et cette fois il ne s'interrompit pas, jouant jusqu'au bout.

Il abaissa le violon une fois terminé et ouvrit son sac. Il tira une feuille d'entre les pages d'un livre et se mordit la lèvre, comme hésitant. La page était couverte de sa main d'écriture : quelques partitions couvertes de notes, de petites inscriptions dans les marges.

- J'ai commencé à... Écrire quelque chose. Il y a un an de cela. Je ne l'ai jamais montré à personne et j'avais même pensé abandonner sa composition. Je ne suis pas trop sur d'aimer ce que ça donne... Mais peut-être suis-je trop critique avec moi-même. J'aimerais votre avis, Watson. Une réponse franche. Une réponse d'ami, je dirais, car je trouve cette expression normalement mal employée. « Réponse franche ou réponse d'ami ? ». Ça ne fait aucun sens. Un ami ne devrait pas chercher à nous cacher la vérité pour nous faire plaisir, mais plutôt être honnête envers nous, ne croyez-vous pas ? S'il nous ment, alors quel genre d'ami est-il ?

Holmes soupira. Il parlait comme s'il savait vraiment ce qu'était l'amitié, ou en tout cas ce que ça devrait être, alors que si quelqu'un ici n'avait pas d'amis, justement, c'était bien lui. Il n'en rajouta pas plus, il plaça simplement sa partition devant lui et se remit à jouer cette composition de son cru. C'était lent, triste mais pas terne pour autant. Plus on l'écoutait jouer, plus on avait l'impression de voir se refléter dans la musique des parties de lui-même. Une grande solitude, une once de peur mélangée à tout cela. Les craintes d'un adolescent qui parfois, aurait juste envie d'être comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 1:02

Il avait toute mon attention, mes yeux restant obstinément rivée sur Holmes et son violon. Alors ce jour était arrivé, le moment où il me ferait part de son talent. Grand talent dois-je ajouter. Il était captivant, dans sa manière de jouer, dans ses gestes dans la gracieuseté de ses mouvements. Il était impressionnant de voir à quel point le tout lui semblais si aisé de jouer, alors que je reconnu la pièce, celle-ci des plus difficiles à jouer. Je n’avais pas besoin de voir la partition pour le savoir. Je n’avais qu’à le regarder aller pour le comprendre. Je savais désormais, qu’il était un véritable violoniste dans l’âme. Plus que je ne le pensais….. Il avait eu raison de ses paroles. Car évidemment, je restais agréablement surpris.

Mais mon expression d’abord étonné, retrouva sa neutralité au bout d’un moment, ne devenant que concentré, l’instrument et sa musique ayant capturé toute mon attention. Et ce jusqu’au bout, malgré que la pièce dura autant de temps. Car le fil du temps ne comptait plus, emporter par la musique, j’avais tout oublié ces petits détails.

J’eus un mince sourire en voyant cette feuille sortir de son sac, écoutant la courte histoire qui venait. Alors il avait bel et bien composé. Une pièce qui avait frôlé l’abandon, mais qui au bout du compte était enfin terminé. Holmes avait su faire preuve de persévérance et la voilà terminé. Seulement, elle était restée écouté que par son compositeur. J’aurais le privilège de l’entendre, ce qui ne fit qu’agrandir un peu plus mon sourire.

-Il me fera un plaisir de vous donner mon avis. Une réponse à la fois franche, et d’ami. Car vous avez bien raison, d’un côté comme de l’autre il ne devrait pas y avoir de différence. Simplement les choses son autrement. Les gens ont en tête que les amis ne servent qu’à nous donner les avis que l’on ne veut entendre, positif, flatteur. C’est un manque d’honnêteté je vous l’accorde. Mais je n’ai pas besoin de vous dire que l’espèce humaine est parfois complexe et illogique.

Je me tus, écoutant ce soupir, cet instant de silence avant que l’atmosphère ne sois emplis de ces notes. De ces notes…. Que dis-je? De ses émotions. Plus la pièce avançais, et plus j’arrivais à y déceler cet aspect si personnelle qu’elle avait. Elle racontait une histoire, des états d’âmes, des vouloirs, tout ceci appartenant au vécu de Holmes. Il devait être conscient, de ce don il me dévoilait. Sans les mots, que par la musique, j’en apprenais plus sur cet être qui m’apparaissait si mystérieux, intrigant. Et que je le veuille ou non, tout ceci vint indéniablement me toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 1:19

L'air si concentré de Holmes se transforma au fil des notes qu'il jouait. Alors qu'au départ il suivait sa partition, il la lâcha des yeux vers la fin, pour fermer ceux-ci bien serré. Une boule se formait dans sa gorge et il luttait contre celle-ci, cette sensation de manquer un peu d'air. Cette confession de sa part était immense, plus difficile que l'on ne pouvait l'imaginer, et pour avoir osé joier cela à Watson, il devait vraiment lui faire grande confiance.

Sa main tremblait légèrement vers la fin, la toute dernière note s'éteignant un peu tremblotante, et l'instant d'après, il lâchait tout, laissant instrument et archet sur le bord de la fenêtre, descendant de son perchoir. On aurait pu croire pendant un instant qu'il partait. Mais il n'en fit rien, bien au contraire. Il se tira une chaise à côté de celle de Watson et grimpa à genoux dessus. Dans un geste qui aurait pu paraitre déplacé si en ce moment il n'avait pas eu autant l'air d'un jeune adolescent vulnérable, il jeta le haut de son corps contre Watson, s'étendant en partie contre ses cuisses, sa tête reposant contre le haut de son ventre, les bras fermement serrés autour de sa taille. Ses mains tenaient vigoureusement le dos du vêtement du préfet et il enfouit son visage dans sa chemise, son nez parvenant même à se glisser dans l'ouverture entre deux boutons, et frotter doucement contre la peau nue et chaude. Il faisait des efforts pour s'empêcher de trembler. Lorsqu'il parla, sa voix était chaude et basse, un peu désespérée.

- ... Let me feel you... Please... Watson...

Il voulait le sentir contre lui. Vivant, bien réel, et présent. Il voulait sentir cet être qui jamais n'avait tenté de lui faire du mal, contrairement à tant d'autres. Cette forme d'accolade était un peu sa façon à lui de s'emplir de la présence du préfet, qui semblait indéniablement, important à ses yeux. Plus qu'il ne voulait l'admettre.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 2:11

[Er mer gawd Je meurt sous cette scène *_* Holmes, why you so cute? D : ]

Plus la mélodie avançait, plus je voyais la difficulté. Pas tant dans la musique, mais bien dans le fait de retenir ses émotions qui se faisaient plus intenses. Il semblait sur le point de se fendre, la dernière note résonnant avec trembleur. Il avait réussi à provoquer cette émotion de tristesse en moi. Si au début il m’avait touché, cela était tout autre désormais. Car je n’étais pas insensible, je ne connaissais ni froideur, ni cœur de pierre dans un moment tel que celui-ci. Holmes, venait de me dévoiler tant de choses, s’en était presque troublant. J’avais ici une grande preuve, de l’importance qu’il devait me donner, de la grande confiance qu’il avait à mon égard.

Alors que je crus qu’il quittait sous les trop fortes émotions, il me fit tôt découvrir que je n’étais point au bout de mes surprises. Il vint plutôt vers moi, son geste ne me laissait gère deviner ce qui réellement m’attendais. Il se jeta contre moi, atterrissant en partie contre mes cuisses, ses bras emprisonnant ma taille, son visage se collant contre le haut de mon ventre, avec tant d’intensité que je pu sentir son nez se créer un chemin entre mes boutons de chemises. Il me semblait si vulnérable, si désespérer, que je sentis un pincement me prendre au cœur. Si je restais quelques secondes immobiles, ma main fini par passer en de gestes affectueux dans sa chevelure. Non, malgré ma grande stupeur première, et qu’effectivement, ce geste pourrait paraitre ô combien déplacé, je ne le repoussais gère. Car à mes yeux, ce geste n’avait rien de choquant. Cet être était des plus vulnérables, et il n’était même pas question que je le laisse seul dans un pareille état.

-It’s okay Holmes… It’s okay… I’m here… You can count on me …
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 9:14

[Aww j'comprend !! D: ]

Tout ce que j'ai dans la tête actuellement ...

« Then I see your face, I know I'm finally yours,
I find everything, I thought I lost before,
You call my name, I come to you in pieces...
So you can make me whole ... »


Holmes ne s'attendait pas à grand chose de la part de Watson suite à son geste. Qu'il le laisse faire peut-être, lui laisse avoir son petit moment de fragilité tranquille, puis que la vie reprenne son cour comme si pas grand chose ne s'était passé. Il n'aurait pu imaginer un seul instant qu'il réagirait de cette façon. La main qui passa dans ses cheveux sombres l'incita d'abord à enfoncer un peu plus son visage contre Watson, comme pour échapper au contact, avant qu'il ne se détende complètement et se laisse faire.

Comment pouvait-il être aussi gentil ? C'était trop ... Plus qu'il ne pouvait supporter. Il n'avait jamais reçu autant. Jamais. Et ce jeune homme, qu'il connaissait pourtant si peu, donnait à n'en plus finir. Il serra un peu plus les doigts sur le vêtement, les yeux obstinément fermés. Sherlock Holmes ne pleure pas. Un homme comme lui ne pleure pas. Car Sherlock Holmes s'en fou.

Bloody hell ...

Il est vrai qu'il ne pleurait pas souvent. Mais lorsqu'il le faisait, c'était dévastateur. Comment ne pas trouver cet être adorable ? Les larmes inondaient ses joues, et il se dégageait une tristesse puissante de ses pleurs silencieux. Seuls quelques soubresauts de ses épaules le trahissaient à l'occasion, de même que le fait qu'il mouillait le devant de la chemise de Watson assez généreusement, en frottant son visage dessus comme un chat, accroché à lui comme s'il ne voulait plus jamais lâcher prise, comme s'il avait peur que le préfet s'en aille subitement.
Longtemps après avoir arrêté de pleurer, même après avoir essuyé ses joues d'une main, il resta pressé contre Watson, mettant un moment à se ressaisir complètement. Il remua alors un peu, ses jambes commençant à s'engourdir un peu dans cette position. Son visage se releva enfin, pour lui permettre de scruter le regard bleu de son compagnon. Ses yeux étaient de nouveau bien secs, mais un peu rougis, trahissant son état d'un peu plus tôt.

- Merci Watson ... Je ...

Il coupa subitement sa phrase en plein milieu : en se déplaçant un peu comme ça contre Watson pour être plus confortable, le devant de son pantalon venait de frotter contre l'une des cuisses du préfet, lui faisant prendre conscience, comme un choc, d'une activité suspecte sous sa ceinture. Ses yeux, toujours fixés dans ceux de Watson, semblaient s'être assombris, rendant difficile la distinction entre la pupille et l'iris, mais brillaient d'un nouvel éclat. Les lèvres entrouvertes, figé par la sensation inhabituelle ressentie lors du contact, il n'avait pas l'air de savoir comment réagir. Il dû se retenir de rouler des hanches. À la place, il descendit en vitesse des genoux de Watson et se lova sur sa propre chaise, les bras refermés autour de lui. Un petit animal sauvage. Cherchant désespérément un contact humain, mais un peu effrayé par la profondeur de ce contact.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 17:28

[Oh oui! Tellement… Aah! Bon là je dois aller regarder, tu m’en as donné envie xD Aaaah c’est tellement une belle découverte se vidéo… Je fonds à toute les fois, le début me tue! D : Avec la belle voix de Jude, et son discourt, et la musique, et… *Dies ‘till the end of the video*]

Je le senti retissant à mon geste. Peut-être avais-je été un peu trop rapide, un peu trop brusque? Son mouvement de tête, un certain éloignement, sous le coup, me le laissait comprendre. Mais si au tout départ il n’avait point voulu se laisser faire, il en fut tout autre ne cet instant, que je le sentis se relaxer, ma main continuant ses douces caresse dans sa chevelure. Je cessai un instant celles-ci, sentant cet être si fragile se casser, sans plus la moindre force et vouloir de retenir ses émotions. Ces larmes était silencieuses, mais ô combien puissante, chargée d’une tristesse telle, que je ressentis le pire des pincements me prendre au cœur. Comme s’il avait tout accumulé, et relâchais enfin le tout. Si je puis me permettre, les pleures silencieuses était les pires, les plus émotives, selon mon humble avis.

Mais malgré tout, je trouvai le moyen de sourire, doucement. Pourquoi? Car en quelque part, j’étais soulagé qu’il n’ait pas eu à vivre cette tristesse dévastatrice, seul. Il avait quelqu’un présent pour lui, il pouvait compter sur moi. Je ne partirais pas avant d’être certain qu’il se sente mieux. Je le laisserais me serrer autant qu’il le voudrait, autant qu’il le faudrait, dans ce parfait silence, là où les mots étaient loin d’être nécessaires. Et après ce long moment, il sembla être plus calme, il sembla… Avoir retrouvé ses esprits, allez mieux. Il se releva enfin, que je retirais ma main de sa chevelure, nos regards se croisant. Je posai mes mains ailleurs, me permettant de les placer contre sa taille. Je lui offris un mince sourire à ses remerciement, que je le vis couper court à ses paroles. Il semblait réaliser quelque chose, une forte action se produisant dans ses iris désormais tant dilatés.

Je relevais un sourcil, ne comprenant pas ce geste si subit. Que diable s’était-il passé? Il semblait avoir perdu ses moyens, avant de partir si rapidement pour s’installer sur sa propre chaise. Mon air se fit perdu, ne comprenant pas le moindrement le pourquoi de ses agissements subit. Car non, je n’avais rien vraiment senti. Peut-être que s’il était resté un peu plus longtemps j’aurais fini par discerner la raison de sa fuite. Au lieu de cela, je me mis à croire que j’avais peut-être fait quelque chose qu’il ne fallait pas, un geste que je n’aurais pas dû poser. Ou peut-être était-ce quelque chose d’autre qui le mettait dans un tel état? Car le voilà renfermer, effrayer. Je n’osais gère m’approcher, ne voulant point le bousculer. Je ressenti un malaise me prendre, une impuissance face à cette situation. Car je ne pouvais le comprendre, ni même avoir le moindre indice de ce qui n’allait pas.

-Holmes…. Ne vous renfermer pas je vous prie…. Parlez-moi… Pourquoi tant de frayeur? Ais-je fais quelque chose qui ne fallait pas? Si tel est le cas veuillez me pardonner. Nul était mes intentions de vous effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 17:59

[Moi aussi ça me tue !! Le mix de la petite musique en fond, avec la voix de Jude, ça vient me chercher à chaque fois ... Ou le bout "In answer to your previous request about the Dr. Watson, the answer is ... No" et Holmes qui a l'air désespéré ... D:]

Le jeune homme releva la tête dès qu'il compris la méprise de Watson. Il n'avait visiblement rien senti et n'avait donc pas perçu la raison de son brusque mouvement de recul. Évidemment, il avait aussitôt songé qu'il avait fait quelque chose de mal, alors que c'était tout sauf le cas, ce pourquoi ces paroles suffirent à sortir Holmes de la bulle qu'il avait tenté de reconstruire autour de lui. Il se redressa un peu, prenant l'une des mains de Watson entre les siennes et la pressant doucement.

- Non... Non, ne vous méprenez pas. Vous n'avez rien fait de mal. Je suis celui qui dois se faire pardonner. Je n'ai pas ... l'habitude... qu'on s'occupe autant de moi. Je ne voulais pas vous offenser ou quoi que ce soit, j'apprécie beaucoup ce que vous faites pour moi. C'est simplement ... une habitude. De me replier lorsque je ne sais pas comment gérer ce que je ressens. Je vis mes émotions très en solitaire.

Il se mordit un peu la lèvre. Ce n'était pas tout à fait la véritable raison de son attitude, même si ce qu'il disait était loin d'être faux, mais il valait mieux dire cela que dire la vérité. Pour cette fois-ci. On a beau dire que les amis se devraient d'être honnêtes, il y a des choses qu'il faut savoir garder pour soi. Holmes tenait à ce lien fragile et fort à la fois, qui se formait tranquillement entre Watson et lui. Il ne voulait pas le détruire déjà ... Comme pour prouver son point, il se rapprocha un peu plus, jusqu'à ce que sa cuisse soit collée à celle de Watson. Gardant sa main dans les siennes, il la posa sur sa poitrine, tout contre son coeur, et laissa sa tête se trouver une place contre l'épaule du préfet. Il se trouva alors à rire tout à coup, légèrement, sans aucune raison apparente.

- Watson... Vous êtes fou. Vous n'avez aucune idée dans quoi vous vous embarquez avec moi. Mais vous le faites tout de même, et ça me plaît chez vous. Maintenant si vous le voulez bien, grattez-moi encore la tête. Hop hop ! Vous n'aviez qu'à ne pas commencer !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 21:29

[Tellement, tellement! Chaque fois, sans exception, le début vient me chercher, c’est just arf. Débile. Epic video is epic. Aaaah! D:] [Haha oui xD Vive les chansons et leurs paroles. Des fois c’est fou à quoi ils peuvent me faire penser. O_o And I totally agree, Holmes, is a hot mess! ]

J’avais au moins réussit à attirer son attention. Il ne se renfermait plus sur lui-même, bien au contraire, s’approchant de moi. Mon regard restait toujours un peu troublé, et même un peu plus face à son geste. Il n’était point commun de se faire prendre la main de la sorte. Dois-je dire, entre hommes, pour être plus précis. J’avais l’habitude d’une poignée de main, sans plus, et non pas…Enfin, ceci. Je ne crois qu’il soit nécessaire que je m’explique plus. Toutefois, je ne sais, mais je ne dis rien, je ne fis rien, le laissai faire, sans démontrer la moindre réticence. J’acceptais, car si Holmes avait besoin de ce contact pour aller mieux, alors je lui donnerais. Ce n’était rien au bout du compte, seulement peu commun.

Je parus un peu mieux aux fils de ses mots, comprenant ses agissements. Une simple habitude, se replier, et vivre ses émotions seul. Pauvre Holmes. Je n’aimais pas savoir qu’il n’avait point coutume que l’on s’occupe de lui. Car à mes yeux, ce que je faisais n’était presque rien alors que lui en voyait beaucoup plus.

-Et bien je ne me gênerais pas pour vous dire que c’est une bien mauvaise habitude. Ne refouler pas vos émotions, il n’est pas bon de tout garder pour soi. Il est mieux de les partager, on se s’en mieux après. Vous devriez y remédier, je vous y aiderais. Il se trouve que je suis d’une bonne écoute vous savez.

Qu’il décide de ne rien y faire ou non, désormais il savait que je serais là au besoin tout simplement pour l’écouter, ou lui offrir mon épaule s’il avait besoin de pleurer. Ou…. Le haut de mon ventre s’il préférait cette position. Pour le moment tout semblais mieux aller, le mal était passé, ses émotions s’étaient stabilisé. Les miennes un peu moins, car que je le veuille ou non, je gardais cette petite touche troublé, qui ne paraissait que dans mon regard. Malgré tous les efforts que nous pouvons, nos yeux pouvaient si facilement nous trahir. Car n’est-il pas vrai de dire, que les yeux sont le miroir de l’âme? Il reflète nos états, que l’on le veuille ou non. Son rire coupa court à mes légères pensées, que je relevai l’un de mes sourcils tournant ma tête en sa direction. Je me mis à rire, trouvant sa nouvelle attitude amusante, que je passais ma main libre dans sa chevelure tel que demandé. Oui, il faut croire que je devais être un peu fou, mais un peu de folie de peu faire de mal à personne. Mais je savais très bien ce dans quoi je m’embarquais. Dans l’imprévisibilité.

-Je suppose que vous avez raison. Mais je ne regrette pas. Vous m’intriguez Holmes, je ne vous le cacherais pas. Vous me semblez être une personne emplis de surprise. Vous méritez que l’on vous porte attention.

Oui, emplis de surprise… Et je n’en avais eu un bel exemple. Je n’arrivais toujours pas à comprendre comment une personne pouvait être à ce point observateur. C'était presque... Surnaturel?

-Autant que vous le faites avec les autres... Au fait, comment faites vous? Pour remarquer ces moindres détails, et en sortir une explication en une fraction de seconde. Vous avez largement dépassé les limites de l'observation. Vous n'avez qu'à regarder une personne pour en connaître plus sur elle, même décourvrir ses secrets, sans même que celle-ci n,ait à dire le moindre mots. Vous savez que s'en ai presque effrayant? Presque tout aussi que s'en ai impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 22:11

Bien mauvaise habitude, bla bla bla. Ce n'était pas si mauvais que ça... Personne n'en avait que faire de toute façon, de lui et de ce qu'il ressentait. Ce n'est pas comme si ça les intéressait, et ce n'est pas non plus comme si lui pouvait avoir envie de leur en parler. Normalement, il se défoulait au travers de la musique. S'il était perturbé, on le voyait dans ce qu'il jouait, tout comme les autres émotions. Quand quelque chose se passait dans sa tête, le violon l'exprimait. C'était parfois moins confus que les mots à vrai dire. Mais si Watson disait qu'il serait là pour l'écouter, ça changeait la donne. Peut-être qu'il pourrait ... faire un effort. Pour expliquer ses étranges sentiments au jeune homme. Extérioriser, c'est cela.

Oh oui ... Il lui caressait encore les cheveux. Ça l'aidait à arrêter de réfléchir. Ce qui est une bonne chose, de temps en temps, car enfin ... Sa tête était toujours tellement pleine que prendre une pause de celle-ci de temps en temps n'était pas de refus. Et ce moyen était beaucoup plus naturel et moins dommageable qu'une quelconque drogue, ou ses fameuses cigarettes. Holmes ne chercha pas à cacher son sourire à ce qui lui apparut comme un compliment. Il méritait qu'on lui porte attention. C'était de loin l'une des choses les plus gentilles qu'on lui eut dit depuis longtemps ! Il leva les yeux vers Watson, son sourire un peu plus amusé au fil de ses paroles, de ses questionnements. Auxquels il répondit d'un simple :

- Je ne sais pas.

Il secoua un peu la tête, se redressant très légèrement pour être plus en mesure d'observer le préfet. C'était une question compliquée et ce n'est pas en expliquant qu'il pourrait en apprendre la technique à Watson, certainement pas.

- Ça m'apparait si simple que je ne sais pas comment l'expliquer. Disons que j'ai un grand sens de l'observation. Le reste n'est que pure logique. Il se trouve, Watson, que vous voyez, mais que vous n'observez pas. La distinction est claire. Il faut faire des connexions entre chaque petits détails trouvés pour recréer une histoire. Par exemple, une tache d'encre sur les doigts ne veut pas dire grand chose à elle seule. Mais s'il a une bague au doigt, il est peut-être marié. Ses cheveux sont nets et sa posture droite, il a l'attitude d'un soldat. Faisons des hypothèses.

Il leva un doigt en l'air, énonçant son premier raisonnement.

- Nous partons d'une supposition de base : Cet homme est un soldat. Les soldats sont loin de leurs femmes lorsqu'ils sont au front / Donc, cet homme n'a pas vu sa femme depuis longtemps. Ensuite. Il a de l'encre sur les doigts / L'encre est utilisé pour écrire / Donc, il écrivait, une lettre pourquoi pas ? Ce qui nous donne : Cet homme écrivait une lettre / Il n'a pas vu sa femme depuis longtemps / Donc il écrivait une lettre à sa femme lorsque son empressement lui a fait renverser l'encre. On pourrait extrapoler beaucoup plus loin et remonter aux causes de l'empressement, mais enfin, vous comprenez le principe. Il faut y aller par petites déductions simples, construire des hypothèses. C'est essentiel. Ensuite, on trouve des indices qui vont venir confirmer ou démolir ces hypothèses. Nous éliminons ainsi l'impossible, pour qu'il ne reste au final que la vérité. Bien sûr ma technique est encore à raffiner, puisque j'ai tendance à vouloir déformer les faits en fonction de mes théories, alors qu'évidemment, il faut modifier nos théories en fonction des faits. Mais ça ne saurait tarder. Un jour, plus aucun crime ne me résistera. Qu'en pensez-vous Watson ? Ne trouvez-vous pas que j'ai l'étoffe d'un grand détective ? Sherlock Holmes, détective privé, n'est-ce pas que ça sonne bien ?


[Waw ... Lots of quotes in there ! Ça sonne beaucoup comme des trucs qu'il a actuellement dit dans les films xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 23:07

[Oh gawd O_O T’es forte, t’es forte. Excellente explication! Moi je m’en souvenais même plus. J’aurais certainement dû regarder les films pour m’en souvenir >.<]

Je ne sais pas…. Comment ça… Je ne sais pas? Je devins tôt perplexe, mes mouvements de doigts cessant sous l’intrigue. Non, il devait bien savoir comment il s’y prenait. Seulement tout ceci devait être complexe. Et de fait, j’eus tôt fait de le découvrir. Car il y avait bel et bien une raison derrière cette grande observation. Sois une logique, une très grande logique. Alors que le tout m’avait paru tant complexe, hors de la normalité, c’était au bout du compte bien simple. Je veux dire, la théorie, les explications. La pratique était tout autre. Je le savais, le comprenais, sans même l’avoir tenté. Il fallait être un grand observateur, doté d’une logique incomparable. Et le plus important, une intelligence inégalable, surpassant la moyenne humaine.

En fait, je crois bien qu’il fallait tout simplement être un Sherlock Holmes. J’avais cette très forte impression que lui seul pouvais réussir à faire ce genre de chose. Aussi précisément, et arriver directement sur les bonnes hypothèses, tout ceci en si peu de temps. Je ne voudrais pas être sa tête. Les informations devaient rouler des milles à l’heure lorsqu’il faisait ses analyses profondes.

-Un détective privé? Ou vous arracheras vous savez cela? Les gens ne vous battront plus. Ils se battront pour vous avoir.

Je me mis à rire sous cette pensée, tentant d’imaginer Holmes un peu plus tard. Oui, cette profession lui irait comme un gant. Il verrait les moindres détails, trouverait les moindres indices, avant de mettre la main sur le coupable en moins de deux.

-J’imagine que si vous prenez cette voie, on verra votre tête dans les journaux!
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Lun 21 Jan 2013 - 23:47

[Je l'ai réfléchis cette explication en tout cas ! Pas facile d'inventer un raisonnement de Sherlock Holmes quand on est loin d'être Sherlock Holmes xD Ou un grand auteur de romans de détectives en fait. Ceux qui créent les intrigues et tout ça... Vraiment, waow. Chapeau.]

Watson avait l'air un peu dépassé par cette capacité que semblait avoir Holmes de réussir ces manoeivres. Certes, ce n'était impossible à faire et avec de la pratique, quelqu'un de brillant comme Watson -il s'en allait docteur, il avait de toute évidence de la cervelle- arriverait surement à quelques bons résultats. Celendant, chez Holmes, tout semblait plus facile, mieix raisonné, comme quelque chose d'inné chez lui. Il sourit tout simplement au commentaire, de nouveau à l'aise avec Watson. Le mur que l'adolescent imposait entre eux était tombé, et espérons que ce soit de manière définitive, car lorsqu'il était bien avec quelqu'un, Holmes était une personne fort intéressante, et pas méchante du tout. Ou en tout cas pas intentionnellement.

- Indeed. Perspective très intéressante que vous amenez là, mon cher Watson. Alors que vous serez un docteur talentueux et fort réputé, je serai le détective qui fera la une des journaux et résoudra les plus sombres crimes de l'Angleterre. Ou alors peut-être que je préférerai rester discret. Pas trop de journaux. Vous me rafistolerai si par hasard mes enquêtes me menaient à me battre et me faire blesser ? Je viendrai vous voir particulièrement pour cet air si désespéré que vous avez lorsque j'agis stupidement.

Entre autres, ce matin même.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 0:20

[Effectivement, pas facile du tout! Chapeau à toi aussi hein! O-O]

Cette perspective du futur me fit bien rire, de bon cœur. Nous voilà deux jeunes adolescents, rêvant déjà de nous, quelques années plus tard, s’amusant à imaginer à créer cette image. De quoi nous aurons l’air, ce que nous ferons. Et je trouvais charmant de m’imaginer moi et mon fameux air désespérer, en train de recoudre Holmes, de le soigner des aventures de sa dernière enquête. J’avais cette impression que je le verrais certainement plus que rarement. Il serait l’un de ses personnes qui rend visite trop souvent au médecin.

-Vous pourrez compter sur moi pour vous aider... Et vous sermonner avec, bien entendu, mon air si désespéré. Et comme tout bon médecin, je vous dirais de faire plus attention à votre personne. Alors que je sais très bien que ce message ne s’enregistrera pas.

Car c’était bien connu. La majorité de ses avertissements n’était point écouté. Les gens visitant un docteur ni allait que pour s’y faire soigner, et continuai leur vie sans plus se soucier du conseil qu’ils qualifiaient d’inutile et trop répétitif. Enfin… J’ose espérer que ce futur se produise, car il me paraissait tout de même plaisant. Mais je savais qu’au bout du compte, peut-être rien de tout ceci n’arrivera. Certes, une fois que j’aurais quitté le pensionnat, nous pourrions garder contact par le biais des lettres envoyés. Toutefois… C’était indéniable, nous grandirions, peut-être déménagerons dans un autre pays qui sais? Bref, nous vivrons chacun de nos côtés, en finissant par oublier l’autre. Tout le monde savait que les relations à longues distance ne fonctionnait gère. J’étais seulement réaliste.

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 0:50

[Huuu :3 Merci !!]

Holmes était content de ces histoires qu'ils racontaient. Ces projections d'eux dans un futur plus ou moins proche. Il faut avouer qu'il ne faisait pas vraiment de plans avec les autres comme ça, mais avec Watson, parler d'un futur dans lequel ils aeraient encore en contact lui avait semblé tout naturel. Il avait conscience que ce n'était peut-être que des paroles en l'air, mais de les prononcer là, à l'instant, était réconfortant.

Il en vint à porter ses doigts vers le devant de la chemise de Watson, là où il avait pleuré, le visage dans le tissu. Celui-ci était humide alors qu'il l'effleurait du bout des doigts, causant à Holmes un petit sourire un peu gêné. Il s'était laissé aller pour de vrai en tout cas...

- Bon ! Je me suis presque déshydraté, moi. De plus, notre heure de tutorat est largement passée, si bien que si je n'avais pas d'affection pour vous, j'estimerais avoir fait deux soirées en une et ne viendrais pas vendredi. Mais soyez sans craintes. En attendant, aller manger ça vous dit ?

Il se leva subitement et se tourna vers Watson, ses yeux bruns brillants d'une lueur nouvelle, un éclat malicieux au fond de ceux-ci. Il se plaça face au préfet, avec un air presque surexité, comme s'il avait eut la meilleure idée du monde.

- Nous pourrions aller en ville pour manger ! J'ai un plan. C'est très simple, vraiment. Nous attendons que le gardien aux portes du domaine soit à sa courte pause, ensuite je force la serrure, on s'esquive et bam ! Ni vu ni connu ! On aura droit à vraiment mieux que la nourriture du pensionnat... Personne ne le saura !
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 1:30

Je penchais mon regard vers les doigts de Holmes, celui-ci me faisant rappeler l’humidité de ma chemise. Chose que j’aurais préféré oublier, pour la simple raison que c’était un peu inconfortable. Je n’aimais pas à m’en rouler par terre cette sensation de tissu mouillé contre ma peau, et qui séchait. Ce n’était qu’une petite pensée, car au fond, cela ne me dérangeais gère. Le tout avait été pour une bonne cause. Je me contentais de sourire et de hocher de la tête à sa proposition première, mon estomac n’étant pas contre le fais de se nourrir.

Cependant…. Mon air ce fit incertain, une forte impression me disant que ce n’était certainement pas la perspective de manger ici. Il n’y avait rien d’excitant dans la nourriture du pensionnat. Omis les dessert qui étaient toujours aussi délicieux. Sinon le reste, bien ordinaire je dois avouer, mais je ne le dirais jamais aux cuisinières. Elles en faisaient déjà tant pour nous, je n’allais certainement pas cracher sur leur plats! Si je n’étais pas très sûr, je l’étais définitivement désormais. Oui, j’étais certain de ne pas aimer cette idée. Ma mine se fit désolée, Holmes n’allant certainement pas aimer ma réponse.

Dois-je vous rappeler que je suis préfet? Je devais donner l’exemple, et cette idée de me faire prendre était affreuse. Je n’osais imaginer ce qui adviendrait de nous, des conséquences suivraient. Certainement cette fois sortiraient-ils la pire des punitions, celle qui implique bien des regrets, et surtout, douleur. Non, non. Je crois avoir entendu de meilleure idée que celle-ci. Mais en même temps…. J’avais beau être un élève modèle, avoir cet allure d’adolescent sage, il y avait ce côté de moi qui aimait les aventures, l’adrénaline. Et cette proposition était une belle occasion. Je me levis tout de même, rangeant tranquillement mes choses tout en réfléchissant.

-Êtes-vous seulement au courant de ce qui nous attendra si par malheur nous nous faisons remarquer? Et pour le retour? Comment comptez-vous vous arranger pour que personne ne nous vois? Si un gardien est présent aux portes, nous sommes cuits, j’ose espérer que vous en êtes conscient.


Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mar 22 Jan 2013 - 9:05

L'air convaincu et enjoué de Holmes ne faiblissait pas, même alors que Watson avait l'air tout sauf certain qu'il s'agissait d'une bonne idée. Lui était enthousiaste à propos de cela, et il en prendrait plus qu'une hésitation de son compagnon pour la faire faiblir. Il attendit une réaction de la part du jeune homme, et lorsque celle-ci survint, le sourire du futur détective flancha. D'abord lentement, il faiblit, jusqu'à ce qu'il en force un nouveau, un brin nerveux, pendant quelques brèves secondes.

- C'est ... une bonne question. Je comptais élaborer cette partie du plan ... en temps et lieux.

Hum. Venait-il vraiment d'avouer qu'il avait dans l'idée de les faire sortir sans avoir aucune idée de la façon dont ils rentreraient sans se faire voir ? C'était plutôt ça, oui. N'ayant pas trouvé de plan tout de suite, il s'était dit qu'ils verraient le moment venu, s'il y avait un garde ou non, et comment ils pourraient faire pour rentrer. En gros : improviser. Holmes passa une main dans sa chevelure sombre, les quelques boucles sur sa nuque. Ses cheveux devenaient longs, il faudrait songer à une coupe. Juste en enlever un tout petit petit peu de rien. Il tenait à sa coiffure quand même. Il resta donc ainsi à regarder le préfet rassembler ses affaires, devinant malgré tout ses inquiétudes. Étudiant modèle qui ne fait jamais rien contre les règles, et qui se voyait proposer l'opportunité de s'amuser beaucoup mais aussi de récolter la pire punition qui soit. Cela ne semblait pas faire peur à Holmes, mais pour quelqu'un comme Watson, c'était une perspective un peu moins amusante.

- Cela veut dire non ? Oh très bien, libre à vous de faire votre rabat-joie, Watson ...

Il releva le menton et prit un air faussement blessé en allant vers le bord de la fenêtre pour ramasser ses propres affaires. Il remit son violon dans son étui, ainsi que l'archet, puis referma celle-ci et prit son sac. Il ne l'avait même pas ouvert, n'ayant utilisé que le livre de chimie de Watson pendant le temps où il avait réellement étudié. Il finit par regarder à nouveau en direction du jeune homme.

- Vous savez ... Les gens disent que je désobéis aux règles comme bon me semble. Ils ne pourraient pas être plus dans le tort. Je prône la justice. Je ne contourne que les règles qui ne respectent pas ce principe. Nous pouvons instaurer des lois, tant que nous le voulons, et c'est bien. Il faut réglementer une société pour assurer son bon fonctionnement. Cependant, je suis prêt à ne pas en tenir compte si ils sont injustes ou mal placées. Je défends mon sens moral, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweeter than Heaven and Hotter than Hell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» HIGHWAY TO HEAVEN &#9829; welcome in New Heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyCity :: Corbeille :: Archives :: Sujets de Rp :: Rpg Réaliste-
Sauter vers: