SkyCity

Forum RPG
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweeter than Heaven and Hotter than Hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 16 Jan 2013 - 18:29

Effectivement, ce Attendez! coupa court à mes mouvements. Je ne restais que quelques secondes devant la porte avant de l’ouvrir, rebroussant chemin, vaincu par ce ton peu habituel, dénudé de grande indifférence. Il demandait de mon attention, que je la lui donnai, me permettant de rentrer dans sa chambre. Je ne dis pas un mot, mes yeux se faisant d’un regard plus intense l’observait, scrutant ces prunelles changé. Que voulais-t-il? Je l’ignorais. Seulement décelais-je cette émotion qui me fut quelque peu surprenante, son regard trahissant son air si impassible. Mais de quoi avait-il peur? Et ce si soudainement? Que craignait-il? Je n’eus gère la réponse à mes questionnements derniers, peut-être qu’un indice tout au plus.

J’eus plutôt droit à cette question, que je compris. Venais-je d’ébranler quelque peu ce jeune homme? J’étais bien au courant que je devais être le seul parmi tous à avoir démontré plus de gentillesse envers ce garçon. Mon attitude était autre. Je ne le bousculais pas lorsque j’avais la chance de le croiser, je ne le couvrais gère de noms et d’insulte à son passage, et je ne m’amusais pas non plus à animer les conversations, les rumeurs à son égard. Non, je ne faisais rien de tout ceci, et cela avait dû créer une certaine intrigue chez Holmes. Pourquoi? Pourquoi ne suivais-je pas le troupeau?

-Pourquoi le devrais-je? Qui suis-je pour vous juger? Sans même vous connaître? Qui suis-je pour décider que vous méritez le sort d’être couvert d’insultes, et bousculé?

Je décidai enfin de faire quelques pas en sa direction, bien décidé à répondre un peu plus directement à son questionnement. Il devait certainement en vouloir un peu plus, sa soif de me comprendre n’étant point étanchée. D’accord je ne crois point en tout ce qui se raconte à son sujet, mais il devait bien se demander alors… Pourquoi?

-Non, je n’y crois pas. J’ai beau être jeune, mais j’ai tout de même pu constater que l’espèce humaine est une créature injuste. Ces gens crois sans voir, ni même connaître. Chose que je ne fais pas. Personne ici ne vous connaît, mais ils se permettent tout de même de vous juger, d’être persuadé que vous n’êtes qu’un pyromane, qu’un fou. Furent-ils témoins de vos agissements? Non. Savent-ils vraiment ce qu’est un fou? Il est clair que non. Là où ils voient de la folie, moi je n’y vois qu’intelligence.

Je n’étais pas le moindrement gêné de le dire, car cela serait bien stupide de faire le contraire. J’avais vu des preuves, lors du tutorat, lors de ma sortie dans les corridors, cet événement avec l’enseignant. Il avait cette aisance de tout retenir, de tout comprendre, de voir les moindres détails qui révélait votre personne, un grand observateur comme je ne l’avais jamais vu. Non, ce n’était pas de la folie, pas selon mon avis.

-La seule chose que je crois de vous, Holmes, est que vous êtes quelqu’un sortant de l’ordinaire, que vous êtes différent. Ce qui n’est pas en soi une mauvaise chose. Mais cela, rare sont ceux qui le comprenne. Si vous ne vous fondez pas dans la masse, si vous n’êtes pas identiques aux autres, vous méritez le sort d’être pointé du doigt, d’être victime de moquerie, enfin… Vous savez. Je n’ai pas besoin de vous rappeler ce que vous vivez à chaque jour depuis votre arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 16 Jan 2013 - 19:08

Holmes n'avait pas pu résister à l'urgence de combler sa faim. Bien qu'il écoutait attentivement Watson, il avait l'air malgré tout de porter toute son attention sur son repas. Or, le jeune homme avait déjà pu remarquer que le drôle de spécimen savait très bien faire deux choses en même temps, soit ici dévorer la nourriture en même temps qu'être toute ouïe aux dires de Watson. Le temps que celui-ci se rapproche et finisse de parler, l'adolescent était passé au travers de la moitié de son petit-déjeuner. Il releva les yeux un instant pour observer John avec un drôle d'air, les sourcils froncés. Watson venait tout simplement de lui admettre, en toute aisance, qu'il le trouvait brillant. Entre autres choses évidemment.

- La folie est souvent la logique d'un esprit juste que l'on opprime, déclara-t-il à mi-voix en secouant un peu la tête.

Il laissa Watson continuer sans en dire plus, achevant son croissant pendant ce temps, allant même jusqu'à lécher ses doigts avant de s'emparer de la pomme. Il lui jeta un regard un peu dubitatif, la tournant et retournant entre ses mains, puis la lançant et la rattrapant en suivant son mouvement des yeux. On aurait presque dit pendant un instant qu'il s'était perdu dans des théories de gravité, mais il finit par rattraper la pomme et abandonner sa réticence, croquant simplement dedans.

- Vous n'avez pas raison ou tort parce que d'autres sont d'accord avec vous. Vous avez raison parce que vos faits sont exacts et votre raisonnement est juste. Telle est la logique des choses.

Son regard était intense dans celui de Watson, cette insécurité profonde ne s'en était pas dissipée mais tout dans son corps semblait démontrer un certain soulagement à l'entente des mots.

- Et, votre raisonnement est juste. L'être humain juge sans savoir, tout ce qui est différent de lui, parce qu'il a peur. Rares sont ceux qui ne jouent pas au mouton derrière un berger suffisamment tête forte pour diriger. Vous sortez du lot à votre manière, Watson. Vous forgez votre propre opinion et tirez vos propres conclusions en vous basant sur des faits vérifiables et non des ouï-dire. C'est noble.

Cette fois, ce fut son tour de se rapprocher. Watson ne le fuyait pas, et ne s'attaquait pas à lui. Normalement ces deux réactions étaient celles obtenues. La sienne était différente de toute approche qu'on avait habituellement à son égard, et il le traitait avec une forme de respect évidente. Quelque chose chez cet homme fascinait Holmes sans qu'il ne sache pourquoi. Il lui rappelait un peu un soldat, un chevalier. Quelqu'un qui ne s'en laisse pas imposer, doté d'une intelligence certaine - mais moindre que la sienne, il ne faut pas exagérer - et surtout possédant de belles valeurs que de nombreux semblaient mettre de côté. Cet être était précieux.

- Je n'ai pas brûlé la moitié de mon école et presque tué un étudiant. J'ai juste découvert à une substance une propriété d'exploser une fois mélangée à une autre... et pas découvert de la meilleure façon qui soit je l'avoue. Quelques fenêtres à réparer, et une partie du comptoir, mais personne n'a été blessé. Les histoires sont rapidement amplifiées chaque fois qu'elles sont racontées, c'est fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 16 Jan 2013 - 23:02

Holmes n’avait point tort, et suivait ces mêmes idées que j’avais. Seulement ses résonnements se faisaient un peu plus poussés que les miennes. Avoir raison ou avoir tort, ne se résumait pas aux accords des autres. Mais bien aux faits, aux preuves, à nos résonnements. Oui, les humains craignent les différences. Ils aiment que tous se ressemble, ils aiment vivre toujours dans les même choses, et avait du mal à accepter le reste.

Mon regard n’ayant point cessé de regarder Holmes, fini par rencontrer de nouveaux ses prunelles sombres. Je ne pus y déceler un quelconque changement, son regard se faisant toujours aussi intense, empli de cette crainte qu’il avait. Toutefois, il semblait aller un peu mieux, certainement car il avait enfin pu comprendre ce pourquoi j’agissais ainsi avec lui. Ce pourquoi je lui accordais le respect et la gentillesse que les autres ne lui donnaient pas.

La suite de ses dires m’arracha un mince sourire, ne pouvant faire autrement sous cette forme de compliment. Je crois bien que cela était la première fois, que l’on qualifia mes agissements et manières de voir, de noble. J’avais certes, déjà exprimé ce questionnement, à savoir pourquoi l’on s’acharnait ainsi sur telle ou telle personne. Avant de mériter regard étrange, qui ne semblait pas me comprendre. Ce fus à ce moment, que j’eus compris à quel point l’espèce humaine était injuste. Parce que c’est ainsi… Voilà la réponse que j’avais récoltée.

Un court silence fut, que je sentis Holmes m’approcher sentant qu’il ne tarderait gère à parler, qu’il tenait à poursuivre un peu plus longtemps cette conversation. Il faut croire que sa grande fatigue pouvait encore attendre un peu. Il me racontait un bout de son histoire, me donnant les explications derrière cette rumeur de pyromanie. Je comprenais, lui accordant un dernier mince sourire à la fin de son récit. Alors voilà la véritable raison, un simple accident, à l’apparence presque innocente, qui s’était amplifié au fil du temps.

-Vous savez ce que c’est que du bouche à oreille…. Si maintenant vous êtes un pyromane, qui sait ce qui s’inventera? Espérons qu’ils n’aient pas plus loin. Dis-je soupirant.

Je me relevais enfin, jugeant qu’il serait temps que je le laisse tranquille. Il devait prendre du repos. Il avait pu manger, désormais il devait s’occuper de son autre besoin primaire.

-Vous devriez dormir, Holmes. Reposez-vous bien.

Et cette fois, je partis pour de bon, sous de meilleur terme si je puis me le permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Mer 16 Jan 2013 - 23:28

- Watson.... Merci.

Il a ait pu se mériter de la part de Holmes un remerciement sincère et cette fois, il n'avait pas été question de provocation comme quoi il n'appréciait point le préfet. Peut-être qu'il n'avait pas besoin d'avoir cette même réticence envers Watson, qu'envers les autres. Sans forcément être quelqu'un qui aimait vivre entouré d'un tas de gens constamment, Sherlock pouvais apprécier la bonne compagnie, et il semblerait que selon toute logique, John était prédisposé à devenir cette « bonne compagnie ». Il verrait bien comment les choses se dérouleraient, mais pour l'instant, savoir qu'au moins une personne dans l'établissement ne le considérait pas comme un fou ou un moins que rien était sympa.

Il se coucha sans plus attendre, conscient qu'il avait du sommeil à rattraper. Il devait en profiter le plus possible sans pour autant en abuser, car trop dormir dans la journée signifierait des problèmes à retrouver le pays des rêves cette nuit. De quoi bousculer entièrement son système et l'habituer à dormir de jour et vivre de nuit, ce qui ne serait peut-être pas si désagréable - à tenter un jour l'expérience - si seulement il n'avait pas cours durant la journée.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il se rendit compte qu'il était en train de manquer le souper. Décidé à prendre au sérieux l'avertissement et prouver à Watson qu'il savait très bien s'occuper de lui-même - étais-ce le fait que Watson était de deux ans son ainé, qui le poussait à vouloir faire ses preuves ? - il s'habilla vite fait et descendit. Il retrouva tout le monde en train de manger, et son arrivée ne passa pas inaperçue. Il fit mine de ne pas remarquer la façon dont les conversations s'étaient éteintes à son entrée, avant de reprendre un bon dix secondes plus tard. Il se contenta d'aller se servir, adressant un bref regard en direction de Watson qui lui tournait le dos au moment actuel, et gagner la place seule au fond, qui avait l'air de lui être désormais attitrée.

- Pas de bol, Watson. Le p'tit fifth former débile s'est pris d'affection pour toi ou quoi ? Haha...

Dans son coin, Holmes serra les dents. Petit fifth former... Il était un sixth former lui aussi ! Il n'en avait pas l'âge, mais il était assez brillant pour avoir sauté une année, et qu'on le rabaisse en le traitant comme s'il n'était malgré tout qu'en cinquième l'offusquait.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 2:47

J’eus droit à de véritable remerciement, sincère sans provocation. Un dernier sourire apparaissant sur mon visage que je retournai m’occuper pour les minutes à suivre. J’avais tout de même réussit à approcher cet être mystérieux, à que bien peu l’apprivoiser. Car pour une fois il avait fait preuve d’un peu plus de respect et de gentillesse à mon égard. Enfin, je ne m’attendais à rien, nous verrons bien prochainement s’il ne tentera pas de nouveau de me provoquer sans raison apparente ou autre.

Il va s’en dire que je ne le croisai point pour le reste de la journée, ne vérifiant point s’il était présent pour le dernier repas. J’avais les yeux rivés vers mon plat, la tête occupé ailleurs, pensant que dans quelques minutes, je devrais partir pour ma pratique de foot. On me sortit de mon monde des songes, la voix de mon voisin me réveillant. Je lui jetais un drôle de regard, ne comprenant pas de qui il pouvait bien parler avant d’allumer au mot débile de quoi me faire rouler des yeux. Ils ne pouvaient décidément pas le laisser tranquille une seconde.

-Sixth former…. Et comme tout le monde ici, il a un nom vous savez, Holmes. Vous pourriez l’utiliser comme synonyme. Au lieu de toujours répéter les mots tels que débile, cinglé, fou, et j’en passe. Cela devient lassant à la fin mon ami.

Je n'avais point répondu à sa forme de pique, de fausse questions, n'ayant point sucité le moindre intérêt de ma part. Je n’avais point l’air agacé, au contraire, me moquant quelque peu de mon voisin. Je savais bien que je lui avais tout de même bien répondu, en lui soulignant ô combien je pouvais être lasse qu'il me parle un peu trop souvent de Holmes à son passage. Il trouvait incontestablement toujours quelque chose à dire, comme la plupart des gens ici, rien d’étonnant. Mais après quelques jours, ils devraient enfin apprendre à lâcher le morceau. Bref, je pris ma dernière bouchée avant de me lever, allant reporter ma vaisselle à l’endroit prévu. Puis me voilà prêt à partir, le foot m’attendant, que d’autres suivirent mon geste, se dépêchant à me rejoindre. Ils étaient évidemment, les autres membres de mon équipe. Je libérais non seulement la table mais aussi Holmes de tout agacement. Je savais bien que mes coéquipiers de sport étaient les pires avec celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 8:57

[J'sais pas pourquoi mais j'imagine que Holmes était un gamin intimidé dans sa jeunesse xD Et qu'un jour il est devenu tellement cool que tout le monde s'en mord les doigts ! Hehe xD]

Il semblerait que personne n'avait envie de le lâcher, le morceau. Ça faisait si peu de temps que tout cela était commencé ... comme s'ils allaient abandonner après même pas deux semaines ! Quand même ! Et puis, ils avaient un sujet de moqueries tellement intéressant ...
Si les épaules de Holmes s'étaient relâchées à l'entente de la réponse de Watson, ce geste subtile passa heureusement inaperçu. Il appréciait cette sorte de loyauté de sa part ... Il ne le croyait pas fou, et ne le traitait pas comme tel, même pas en présence de tous ses amis de l'équipe de sport, qui pourraient tendre à avoir une mauvaise influence sur lui. Aux yeux du garçon, il y avait là une preuve de la force de Watson, comparé aux autres.

- Ah ouais, il a un nom ... Holmes tu dis ? Très bien. HÉ ! HOLMES !

Il ne se retourna même pas. Ça n'en valait pas la peine et il leur donnerait raison. Il poursuivit son repas comme si rien n'était, même si pendant un bref instant, suite aux nouvelles provocations du gars, il eut envie de se lever et lui arracher les doigts avec sa fourchette. Ouais, vraiment sadique, mais ce n'était qu'une idée comme ça, qu'il ne mettrait d'ailleurs jamais en action.

- Holmes ! You like it on your knees, don't you ? Of course that's how you like it.
- Do you beg him, Holmes ? Mmm Watson ... please, please Watson ...


Les rires n'en finissaient pas. Et pas seulement de la part des joueurs de l'équipe, même si évidemment, ils menaient le bal. Ils se levèrent tous pour quitter la pièce, sans que Holmes n'aie une seule réaction, refoulant avec peine son envie de meurtre.

- Fuck all of you ... murmura-t-il dans un souffle en repoussant son assiette vide, se levant et quittant la salle.

Et pourtant, malgré tout, il se retrouva près du terrain de foot. Il y avait déjà pas mal de monde, les garçons se rassemblant pour observer la pratique depuis les bancs installés sur le côté. Il y avait une certaine fierté pour tous les étudiants d'avoir cette équipe de sport, car il fallait l'avouer, ces gars étaient peut-être des morons, ils savaient par contre jouer au foot. L'équipe était forte et remportait la plupart de ses matchs, tout le monde aimant les regarder à l'oeuvre. Il avait dit détester le sport. Un sport de débiles qui courent après une balle comme un chien. Mais il n'avait pu résister à l'envie de s'asseoir dans le gazon à côté des bancs, et observer. Il n'était pas là pour l'équipe. Pour Watson. Juste Watson.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 17:17

Spoiler:
 

Évidemment, il n’avait pu faire autrement que de trouver un moyen de me répondre. J’aurais très bien pu lui dire n’importe quoi, il aurait trouvé le moyen de se moquer d’Holmes d’une manière ou d’une autre. Rien de très surprenant. Mais malheureusement, il y a parfois des situations qui me sont incontrôlables. Comme celle-ci, la voix se faisant derrière le groupe me suivant, continuant ses moqueries. Franchement, quel manque de classe. Il y a de ces jours où, je ne comprends vraiment pas ces gens qui m’entourent. Un simple regard en ma direction pouvant se rendre aussi loin, créer cette idée virant vers cette moquerie de supplication. Je me demandais parfois où ils pouvaient bien aller chercher tout ceci. Certes, ils avaient bien de l’imagination, je trouvais dommage qu’ils l’utilisent à de telles fins.

Enfin, je ne pouvais rien faire d’autre que de continuer mon chemin déjà bien entamé, pensant à cette nouvelle force qu’avait Holmes. Il avait un grand contrôle de lui-même. Car personnellement, si je prends le temps de bien y réfléchir en m’imaginant être à sa place, ma limite aurait été atteinte. Le tout aurait certainement terminé en bataille. Mais tel ne fut point le cas, et heureusement. Car je crains fort que le résultat final aurait été catastrophique.

Bref, nous voilà enfin dehors, le terrain de foot nous attendant, que les équipes furent séparées pour la pratique. Il y eut un réchauffement de quelques minutes, puis un temps pour nous entraîner entre petit groupe. L’appel à l’ordre fus prononcé, que le match put commencer. Tous ce placèrent, chacun ayant sa position d’attribué. Je fis partit des attaquants, étant celui effectuant la mise au jeu. Et la partie put commencer, me voilà à l’œuvre. Quand je dis l’œuvre, cela était un beau tableau. J’avais le tour avec le ballon, m’amusant avec mes adversaires, leur faisant croire que j’allais vers la gauche alors que dans un vif détournement, j’allais vers la droite, sans qu’ils ne puissent voir venir le coup, de quoi me faire sourire d’une manière malicieuse à chaque fois. Évidemment, je n’étais point le seul à démontrer mes talents. Chacun avaient ses trucs et ses forces, et se faisaient un plaisir de les user pour venir à bout des buts.

Pour le moment nous avions l’avantage, et tout allais pour le mieux. Et comme dans tous les sports il y avait eu quelques accidents, mais rien de majeur. Quelques accrochages, quelques-uns allant rencontrer le gazon soit en glissant, ou en se heurtant violement à un joueur de l’équipe adverse en tentant de le bloquer un peu trop vivement. Nous nous en remettions rapidement, et nous continuions. Je crois avoir été le seul encore saint et sauf de ces petits accrochages, que la fin de la première manche approchait.

Le ballon approchait de notre côté, que je restais en ma position, bloquant mon joueur attribué. Une passe se faisant en sa direction, la balle virevoltant dans les airs magnifiquement, arrivant à la hauteur approximative de notre taille, que mon adversaire, tenta évidemment de le frapper de son pied. Mais vous savez, il m’arrive à moi aussi de ne pas voir les coups venir. Tel que celui-ci, dans ma tentative de le bloquer je tentai de dériver le ballon, que ce pied adverse qui était destiné à la balle, en rencontra d’autres sortes. De quoi m’arracher une expression de surprise en une fraction de seconde, avant de virer vers la douleur. Je me pliai en deux, me laissant tomber contre le sol, les deux mains retenant mes bijoux de famille en prises à d’atroces souffrances. Un gémissement fuyait ma bouche, mélangé à une sorte de grognement de mécontentement. Et en moins de deux le jeu s’arrêta, un attroupement des joueurs se faisant autour de moi, celui qui m’avait infligé le coup, s’emblant quelque peu alarmé, s’excusant plus d’une fois, sa voix se mélangeant avec les autres Watsons prononcés de voix différentes, avec ces formulations de phrases qui différaient quelques peu, mais me demandant tous au bout du compte si j’allais bien. Il y a de ces fois où notre espèces, posent des questions totalement idiote. Yes, I feel really good can’t you see?

-Bloody hell…. Arrg…. My poor unborn children….
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 17:58

[Tout à fait exact !! Et omg ... "My poor unborn children" xDD Epic Watson is epic ! ]

Il suivait le mini-match des yeux avec une certaine fascination. Il s'amusait à prédire les coups et essayer de deviner les tactiques, y voyant là plus qu'un sport contrairement à certains qui n'étaient là que pour voir les joueurs faire de belles feintes ou des buts. Il y avait toute la partie stratégique que lui se plaisait à analyser. Et il y avait Watson. Ce jeune homme avait beaucoup de talent et le regarder jouer était un plaisir.

Holmes s'y intéressait plus que prévu. Il se rendit compte que ses yeux avides suivaient l'action par-dessus ses genoux, ramenés contre lui et entourés de ses bras. Il se faisait petit dans son coin, et on le laissait en paix pour regarder le petit match. Il se surpris même à avoir hâte au premier vrai match de la saison, contre un autre établissement. Tout à coup, sous ses yeux, survint un incident pour le moins... douloureux. Juste à voir le coup de pied monumental qui s'écrasa directement au mauvais endroit le fit grimacer, comme la plupart des gars présents probablement. Il pouvait presque ressentir un pincement douloureux en imaginant très bien ce qu'il devait ressentir à l'instant.

En voyant tout le monde s'attrouper autour, il ne pu se résoudre à rester dans son coin. Même ceux assis sur les bancs à côté de lui, simples spectateurs, s'avançaient pour aller voir comment allait Watson. Il se remis donc debout et ramassa sous un bras le ballon qui avait roulé presque à ses pieds, abandonné par les joueurs qui s'étaient rassemblés vers leur coéquipier au sol. Il s'avança alors, fronçant les sourcils.

- Reculez un peu ... Les gars ! Reculez-vous ...
- Tu te prends pour qui, minus ?
- Vous vous attendez à quoi ? À ce qu'il aille mieux parce que vous vous collez le nez dessus ? Bande d'idiots, laissez-le respirer non de dieu !

Il commençait à s'énerver. Les gars étaient stupides, définitivement stupides, mais au moins, ils finirent par s'écarter un peu. Il était temps... Quand on est à terre en proie à la douleur, la dernière chose dont on a envie, c'est d'une foule à deux pouces de nous qui nous demande si on va bien. Holmes s'agenouilla aux côtés de Watson et posa le ballon à côté de lui, lui tapotant l'épaule bien tranquillement. Le geste n'était pas nécessaire, mais c'était de la provocation. « Regardez, bande de connards, je touche à votre capitaine ! » ou quelque chose du genre.

- Je n'te demanderai pas si tu vas bien. Je ne gaspille pas ma salive pour les questions inutiles. Prend juste ton temps, je tiens les enfants à distance.

Cette façon qu'il avait de traiter ceux-là même qui l'accablaient d'insultes et allaient parfois même jusqu'à l'agresser physiquement, tenter de le battre, était incroyable. Il n'avait pas peur d'eux, c'était au moins clair.

Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 18:58

[Hehe yeah…… C’est une manière originale de dire qu’on a mal à ses bijoux de famille! O_o xD]

J’avais cette envie irréprochable de laisser ma patience de côté, de leur démontrer que parfois, le si gentil Watson pouvait lui aussi en envoyer paitre quelques-uns. Comme en cet instant, je manquais d’air, je me sentais bousculé par toutes ces têtes et ses voix. Qui me regardaient, attendait une réponse quelconque de ma part. J’étais sur le point de craquer et leur en donner une, qu’ils ne risquaient gère d’apprécier. Mes yeux étant mi-clos, je ne pus qu’entrevoir ces têtes qui se retournaient, changeant de cible pour se diriger vers cet intervenant. Que je remerciai mille et une fois dans ma tête. Holmes avait compris, que ce n’étais pas d’étouffement don j’avais de besoin, mais bien d’air et d’espace. Il ne se laissait point intimidé, ni impressionner par cette réponse.

Résultat que je pus enfin, enfin avoir de l’espace. Je soupirai de soulagement, murmurant un mince : « Thank Lord » avant de voir cette tête qui m’étais désormais bien connu, s’approcher de moi. Lui, il avait le droit, les autres, non. Car contrairement aux autres, Holmes ne m’étouffait pas, et ne me posait point cette question stupide à savoir comment je me portais. Sa réplique me fit d’ailleurs sourire, car il avait osé dire ce que moi je n’avais fait que penser.

-Merci Holmes…

Je restais encore quelques secondes à terre avant de tranquillement me relever, me permettant d’user du jeune homme tel un appuie pour m’aider à me remettre sur pied. J’allais au moins me diriger au banc, la douleur restant présente, un élancement m’ayant pris dès le premier pas, de quoi me faire de nouveau quelque peu grimacer. Ils pourraient bien se débrouiller sans moi pour la fin de cette manche.

-Dear Lord…. Je vous en dois une Holmes. Vous êtes intervenu tout juste au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 19:41

Même si on murmurait dans son dos, Holmes ne bougea pas de là. Il attendit simplement que Watson se sente assez bien pour se relever, et resta à ses côtés en guise d'appui, l'accompagnant en direction du banc. Une fois rendu, il exécuta une brève révérence.

- Tout le plaisir est pour moi mon cher Watson.

Il prit place aux côtés du jeune homme et porta son regard sur la partie qui recommençait, l'équipe avec un joueur en moins râlant que ce n'était pas juste. Leur façon d'agir amena finalement le futur détective à passer un commentaire.

- C'est de bien drôles d'amis que vous avez là. Oh, certes, qui suis-je pour juger de la bizarrerie d'autrui ? Je ne peux pas vraiment parler... Mais enfin. Vous les voyez aller tout comme moi. J'ai l'impression que dans le cas de certaines personnes, l'évolution ne s'est pas complètement rendue au stade humain. On dirait que gros hommes des cavernes qui se disputent.

Il parlait beaucoup tout à coup, le jeune Holmes. Probablement qu'avec Watson, il se sentait à l'aise de dire ce qui lui passait par la tête, tout simplement, sans craindre que ses réflexions ne fassent fuir le jeune homme. Il avait dit qu'il ne le trouvait pas fou après tout. Et si ils étaient pour continuer le tutorat un certain temps, Watson devrait s'habituer à lui et le prendre tel qu'il était, voilà tout. Aussi bien commencer tout de suite. Il tourna ses yeux bruns vers lui.

- ... À combien évaluez-vous mes chances de survie si je leur propose de jouer à votre place ?
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 21:11

Résultat de ses râlements? Ma désespérations. Merci pour la compassion. Mais j’avais l’habitude de cette attitude. Tout le monde y passait. Même moi, le capitaine. On se blesse d’une quelconque manière, on s’inquiète, puis l’on chiale que vous abandonnez l’équipe, ou de l’injustice du manque de joueur. Ô mais bien entendu, j’abandonne l’équipe. Comme si cela avait été dans mon intention de me mettre hors d’état de jouer. Oui, c’est exact, j’avais cette ferme intention en voyant ce pied, de me mettre devant pour qu’il me cogne brutalement les bijoux de familles. Franchement…. Si tel avait véritablement été mes premières intentions, je me serais arrangé pour être frappé en un autre lieu!

Enfin, je ne restais gère quelque peu irrité de ces attitudes, Holmes trouvant le moyen de me faire sourire, et même rire. Même si je me doutais que son but premier n’avait été que de me dire ses observations, ses pensées du moment. Toujours restait-il qu’il avait raison. Malgré que ceux-ci sont mes amis, si l’on observait, on aurait bel et bien dit ces primates se disputant, se battant pour un morceau de viande ou je ne sais quoi. Les problèmes de ce temps je ne les connaissais gère.

-Je sais Holmes, je sais. Oui…Des hommes des cavernes, mais en plus sophistiqué.

Je me reconcentrai sur la partie qui commençait, me concentrant sur la balle et les pieds des joueurs, mes iris bougeant sans cesse. Parlant de jeu, Holmes me posa une question plutôt…. Surprenante. Oui c’est le bon mot. Ces chances de survie? Quasi inexistante je dirais? Était-il à ce point masochiste? Pour ce jeter dans ce terrain, empli des personnes qui le maltraitait le plus. Je lui donne…. Une minute, et je suis généreux.

-De jouer à ma place? Ils comprendront jouer à la place du ballon j’en ai bien peur! Donc, je crois bien que vos chances de survie sont hélas, bien minces. C’est une dure réalité, mais ils s’arrangeront certainement pour que vous alliez faire une petit tour dans l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 21:56

Tiens, il l'avait fait rire. Ce n'était pas vraiment son but mais si il avait trouvé cela drôle, c'était tant mieux pour lui. Il lui offrit donc un sourire simple et reporta son attention sur le match. Oui, il avait raison. Ils risquaient de mal comprendre - volontairement - ses intentions et le prendre non pas pour un coéquipier mais plutôt pour ce ballon qu'ils s'amusaient à frapper dans tous les sens. Holmes souleva un sourcil à cette image des coups de pieds qu'ils pouvaient lui infliger dans ce cas, et hocha lentement la tête.

- C'est ce que je pensais. Je ne suis pas prêt à prendre le risque.

Il passa une main dans sa chevelure en désordre, appuyant ses bras sur ses genoux en suivant le jeu pendant encore un instant. Puis, il finit par soupirer. Le match n'avait plus rien d'intéressant. Après tout, il était venu principalement pour voir Watson, les autres connards, il n'en avait rien à faire. Il tourna les yeux vers Watson et l'observa pendant un long moment, dans le silence le plus complet. Intensément. Le tout avant de se résoudre à dire la seule chose qui lui apparu logique :

- Je vais rentrer. Leur partie est nulle désormais, je n'étais pas venu pour eux. Faites attention à vous.

Sa nouvelle tentative de sourire était un peu maladroite mais sincère, comme s'il n'était pas trop sûr de comment démontrer ce semblant d'affection qu'il commençait à éprouver pour le jeune homme. Il se leva par la suite, s'apprêtant à quitter les lieux tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 23:23

Bien entendu je ne lui apprenais rien avec mes suppositions face aux joueurs. N’était-il pas celui qui subissait les mal traitements de ceux-ci? Évidemment, qu’ils prendraient cette occasion pour le malmener. Il n’était pas idiot. Et pas assez pour les provoquer en se proposant, prenant cette sage décision de rester tranquille à mes côtés à regarder la suite de la partie.

Chose que moi de même fit, sans me faire prier. J’avais retrouvé ma concentration sur le ballon, assez profonde pour ne pas sentir que légèrement se regard qui pesait sur moi. Alors qu’il se trouvait à être si intense. Ses mots me parvinrent tout de même, que je me détournais pour rencontrer ce mince sourire me voilà lui renvoyant cette mise en garde amicale, tout en lui souhaitant une bonne soirée. Ce ne fut qu’après un court moment que je réalisais enfin ses mots, mon être concentré sur la partie, ne les ayants point complètement analysé. De quoi m’arracher un tout dernier sourire. Il semblerait bien que j’avais bel et bien réussit à l’apprivoiser, un peu plus que je ne l’aurais cru. Car n’était-il pas venu à ce match pour y voir le préfet? J’aimais bien penser que c’était le cas.

Enfin, mon mal partit complètement, que je pu retourner participer à cette pratique pour cette deuxième manche. Le tout se termina tard en soirée, comme à l’habitude. Une petite demi-heure avant le couvre-feu. Et comme toujours, j’avais cette envie irréprochable d’aller rejoindre ma chambre sans plus attendre. Le sport avait pris les dernières parcelles de mon énergie. Mais il était de mon devoir de patienter encore, car il me restait toujours mes responsabilités de préfet. Je devais toujours être le dernier à me coucher, pour vérifier que tous était dans leurs chambre. J’allais donc passer ce temps dans la salle commune mon regard se perdant dans les flammes du feu de la cheminé.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Jeu 17 Jan 2013 - 23:50

[Ohh new kit ! *-* ]

Il quitta le terrain lentement, ne se retournant qu'une seule fois pour adresser un salut de la main à un des gars qui venait de lui crier une bêtise. Le tout avec un sourire bien baveux. Il disparu ensuite dans le dortoir. Il n'y resta pas bien longtemps cependant, n'allant qu'y chercher un letit quelque chose bien à lui. La raison de ses disparitions durant de nombreuses soirées, la chose qui prenait son temps lorsqu'il ne rentrait pas avant l'heure du couvre-feu.

Il emporta cet objet avec lui dans le dédale de couloirs, sortant du bâtiment pour aller se trouver une salle libre dans l'école. Il n'avait pas vraiment le droit d'y être à cette heure mais il n'y avait personne pour le voir ou l'entendre alors ça lui importait peu. Il posa alors sur un bureau le bel étui qui contenait son précieux instrument. Il le sortit en le manipulant en douceur, s'assoyant confortablement et effleurant les cordes de ses doigts. Il commença par quelques notes simples, puis se mot à jouer une vraie mélodie, sans même utiliser d'archet, utilisant sa main droite dans une technique consistant à pincer les cordes. Il aimait expérimenter différentes façons de jouer. Au final, il passa la majeure partie de la soirée à jouer du violon.

Il rentra à la salle commune une quinzaine de minutes avant le couvre-feu. C'était presque de la chance, il avait simplement regardé l'heure au bon moment pour se rendre compte qu'il devait rentrer. L'étui contenant son violon en main, il entra dans la pièce en ne s'attendant pas à croiser quelqu'un. Aussi, il paru brièvement surpris de voir Watson. Il faisait plutôt sombre dans la pièce, le feu étant quasiment l'unique éclairage. Incertain de comment agir envers le jeune homme, si le saluer suffisait ou si le fait de monter à sa chambre paraîtrait rude, il resta planté la, un peu idiot.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 18 Jan 2013 - 0:25

[Hehe yeah! Manga Style *_* Et super-rapidos style aussi. J’aime la technique cut cut. xD Bon okay, la technique paresseuse je sais ._.] [Violons….. Les mouches! Et hop! Watson qui lève le couvercle u_u’’ So meanie. But I still love him! *_* Of course, I do]

Le temps avançait sans que vraiment je ne m’en rende compte, le feu dansant et crépitant devant moi m’hypnotisant. J’avais cru tout de même prendre conscience que la salle se faisait de plus en plus vide, que j’allais faire une tour pour vérifier que la plupart étaient dans leurs chambres, avertissant les heures qu’il ne leurs restaient que peu de temps. Ceci me suffit à me réveiller un peu, que je retournai à mes occupations premières sois rien faire devant le feu. Sauf que cette fois, mon sommeil me céda tranquillement. Car le silence était, plus un chat se promenant dans la salle commune désormais habité que par moi.

Ou presque, car le plancher grinça, me fit subitement relever la tête. Me réveillant d’un coup, mon cœur battant anormalement vite dû à la surprise. Je pris le temps de me rendre compte de mon état brutal de réveil avant de détourner la tête vers la source du bruit. Holmes et il tenait un étui entre sa main. De quoi me faire relever un sourcil, mon air se faisant intrigué que je posais mes iris sur lui. Et… Il ne bougeait pas. Bon… Hum. D’accord? Je ne cherchais point à savoir l'objet caché sous cet étuit, gardant ma curiosité pour moi-même. Je n'avais plus vraiment l'énergie pour ne serais-ce que poser la question.

-Vous pouvez approcher. Ce n'est pas comme si j'allais vous faire quoi que ce soit. Autre que vous dire qu'il ne vous reste que 15 minutes libre de faire ce que vous désirez.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 18 Jan 2013 - 0:37

[Lol j'aime la tête de Tony comme ça ! : P Et yel ... Meanie Watson, I love you too ! ^^]

Holmes sembla sortir de ses pensées lorsque la voix de Watson parvint jusqu'à lui. Il secoua brièvement la tête comme pour se remettre les idées en place, puis se décida à traverser la pièce en direction du divan pour y prendre place. Juste aux côtés de Watson, causant ainsi un contact physique entre eux, soit cuisse contre cuisse. L'instant d'après, Holmes ramenait ses genoux vers lui dans une position qui semblait devenir habituelle pour lui, mais peut-être étais-ce juste pour échapper à ce contact cette fois-ci. Il avait déposé l'étui à côté de lui.

- Je vous ai réveillé...

Ce n'était pas tant une question, plus une affirmation. Il avait bien vu que, suite au craquement du plancher sous son poids, Watson avait vivement relevé la tête, comme tiré d'un sommeil léger. Il devait venir de s'endormir, depuis relativement peu de temps.

- Vous m'en voyez désolé. Je ne m'attendais pas à croiser personne...

Ses yeux se perdirent momentanément dans les flammes. Il avait toujours trouvé cela presque hypnotisant à regarder. Les flammes qui dansent, flamboyant mélange de couleurs chaudes, de jaune et d'orangé, dont le crépitement est rassurant et agréable... Le feu était quelque chose de fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 18 Jan 2013 - 1:45

Je le regardais, laissant cette expression d’indifférence s’étendre sur mon visage. Oui, il m’avait réveillé mais cela ne me dérangeais gère car d’une manière ou d’un autre, il aurait bien fallu que je me sorte de cet état. Et Holmes l’avais accidentellement provoqué.

-Ne vous excusez point. Vous avez fait ce qu’il fallait au bout du compte. Je dois rester éveillé jusqu’au couvre-feu pour m’assurer qu’il n’y a plus personne et que tous ont regagné leur chambre. Alors si vous prenez cette habitude à rentrer dans les derniers, attendez-vous à me voir dans la salle commune à patienter.

Je laissai ma tête reposer contre le dossier du divan, me permettant de fermer les yeux sans pour autant me rendormir. Juste question de relaxer. Le feu m’incitait à l’hypnotisme, je préférais de pas l’observer lorsque j’étais aux prise à de grande fatigue. Pour être certain de bien rester éveillé pour les minutes qui me restaient, quoi de mieux que de papoter? Je n'avais gère bien le choix, je préférais mon lit au divan. Je décidais enfin de laisser cette caractéristique propre à l’humain refaire surface.

-L’être humain est avant tout, je dirais, une espèce curieuse. Et il se trouve que je ne fais point exception à la règle. Bien entendu, vous avez le libre choix d’étancher ou non, ma soif de curiosité.

Je relevais mes paupières, laissant ma tête se tourner, ou peut-être rouler sans grand effort en la direction de Holmes.

-Ais-je le droit de savoir ce qui se cache dans cet étui?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 18 Jan 2013 - 8:46

Holmes était complètement absorbé par les flammes, et la voix de Watson qui parvint à ses oreilles après un moment le tira de cette contemplation profonde, semblant le surprendre un peu. Battant des paupières, il détourna son attention vers le jeune homme, lui jetant un long regard. En parlant ainsi de curiosité, mais sans évoquer la raison, il anima aussi celle du jeune adolescent qui l'observait désormais. Pourquoi lui disait-il ça ? Étancher ou non sa soif de curiosité ... De quoi parlait-il ?

La réponse vint rapidement. Ce qu'il y avait dans l'étui. Pendant un bref instant, Holmes paru hésiter à le dévoiler. Il savait que Watson respecterait sa décision si jamais il tenait à ne pas lui montrer, mais ... mais il faisait confiance à Watson. Il baissa les yeux sur l'étui et abaissa lentement ses jambes pour s'asseoir plus normalement, posant celui-ci en travers de leurs cuisses, au jeune homme et lui.

- Pourquoi pas ...

Il fit courir ses doigts sur le dessus de l'étui, puis l'ouvrit bien tranquillement, dévoilant le beau violon aux yeux de Watson. Les yeux baissés sur l'instrument, Holmes s'était muré dans le silence.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Ven 18 Jan 2013 - 18:35

Je fus dans l’incertitude durant quelques secondes, voyant mon voisin, et ses traits d’hésitation. Qu’il me dise oui ou non, j’accepterais sa réponse. Mais il va s’en dire, qu’il me fit plus plaisir d’entendre ce Pourquoi pas … Mon mince sourire le démontrait bien, que j’observais les gestes de Holmes, celui-ci prenant son temps pour ouvrir l’étui.

Ce que j’y vis au premier abord, ne m’étonnais gère. Évidemment, ce n’était rien de plus qu’un instrument. Le contraire aurait sans aucun doute provoqué un certain ébahissement de ma part. Mais tout de même, quel instrument, je le trouvais magnifique, il était agréable à l’œil. Ce ne fut d’ailleurs que mon regard qui le toucha.

-Je dois vous avouez que vous avez, un bien joli instrument, Holmes. Alors vous êtes un violoniste dans l’âme?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 19 Jan 2013 - 0:59

Le silence de Holmes ne pu durer bien longtemps. Évidemment, Watson n'allait pas rester silencieux comme ça à juste observer son violon. C'était un bel instrument, il en était conscient, et il lui était précieux, pour la simple et bonne raison qu'il s'agissait d'une passion, d'un moyen d'exprimer des émotions autrement qu'en mots, simplement par la musique.
Suite à la question de Watson, Holmes contempla le violon. Il l'effleura du bout des doigts en hochant la tête.

- Plus que vous ne le pensez. Je ... Je vous montrerai, un de ces jours, peut-être.

Il referma l'étui après un petit instant et le posa plus loin. Il restait encore quelques minutes, ils pouvaient bien les patienter ici avant d'aller se coucher, tant qu'à être là. L'adolescent défit sa cravate et la laissa autour de son cou, défaisant les boutons du bout des manches de sa chemise pour remonter celles-ci. Puis, il s'étira en baillant et s'appuya tout a coup le dos contre Watson, sortant son fameux carnet.

- Je ne vous embête pas j'espère.

Comme s'il allait se tasser si la réponse était que oui, il dérangeait. Ce n'était pas son genre. Il avait envie de s'installer comme ça, il le faisait. Enfin. Toujours est-il qu'il ne lu pas longtemps. Les cinq minutes restant avant le couvre-feu n'avaient même pas eu le temps de s'écouler complètement que voilà le jeune Holmes endormi, le dos bien calé contre Watson, la tête reposant à moitié sur le dossier du divan et à moitié sur l'épaule du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 19 Jan 2013 - 12:13

Plus que vous ne le pensez? Voilà que mon être manifestait une toute nouvelle curiosité, qui était celle de vouloir l’écouter. Évidemment, ce jour n’étais pas aujourd’hui. Et même si il aurait voulu me jouer un petit extrait, je l’aurais empêché. Regarder l’heure… Tout le monde dort! À l’exception de nous. Mais pas encore pour bien longtemps, car le couvre feux arrivait à grand pas, ne nous laissant encore que quelques minutes.

Et ce temps, Holmes décidé de la passer en ma compagnie, semblant être bien décidé de rester avec moi jusqu’à la toute fin. Car je le vis poser ces gestes pour être un peu plus confortable, avant d’être transformé en appuie pour le jeune homme. De quoi provoquer un certain malaise de ma part, mélangé à une touche de surprise. Ce garçon était loin d’être gêné, enfin…. Je n’en fis point un cas, le laissant faire à sa guise. Car il semblerait bien qu’il n’était pas prêt de bouger de là.

-Oh... Hum... Non, non.

Si ce n’était pas son fameux carnet noir. Dont personne ne savait le contenu, et ô combien tous l’avions vu si souvent. Il semblerait qu’il l’avais toujours sur lui, et avait fréquemment le nez dedans. Certes, j’aurais très bien pu lire par-dessus ses épaules, le contenu étant à portée de vue. Mais je ne le fis point, par simple respect. Cela n’était point de mes affaires, et encore moins si cela était son journal. Je me contentais de détourner la tête pour regarder le feu doucement mourir sous mes yeux.

L’heure de rejoindre nos chambres n’arrivait que dans une minute ou deux, que je préférai en avertir Holmes. Mais voilà que la seule réponse que je méritais fut se poids se posant doucement contre mon épaule. Mes iris se posèrent sur cet être désormais endormis, que je fus dans le néant pendant quelques secondes. Je ne voulais pas le réveiller, car il me semblait être si bien endormi. Mais au bout du compte, je n’avais pas vraiment d’autres choix. Il ne devait pas être encore encré dans le monde des rêves, non?

-Holmes…? Réveillez-vous, Holmes…. Murmurais-je doucement, osant le brasser avec grande délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 19 Jan 2013 - 13:20

Il était assis tranquillement près de la fenêtre, et passait ses doigts sur les cordes du tout nouveau violon qu'il venait de recevoir. C'était presque comme s'il n'osait pas essayer d'en jour, comme s'il voulait le garder neuf et parfait, intact. Lentement, il étira une main et attrapa son verre, le portant à ses lèvres. Une voix féminine retentit soudain.

- Happy 10th birthday, Sherlock Holmes.

Il leva les yeux. Oh oui. Cette demoiselle. L'amie/petite amie? de son frère. Originaire de France, caractère un peu étrange, très extravertie et probablement trop sociable aux yeux de Holmes. Il se renfrogna un peu de la voir là. Évidemment, qu'elle serait invitée à SON anniversaire, parce que SON frère l'appréciait bien et la traînait partout. Qu'est-ce qu'il lui trouvait ? Aucune idée. Son sourire était trop heureux et sa voix trop agaçante.

- Thanks.
- What are you drinking ?

Il baissa les yeux sur son verre, comme surpris par la question.

- Just water.

Il ne lui jeta plus un seul regard mais il savait qu'elle s'approchait. Elle se tira une chaise près de lui et lui adressa un sourire en prononçant son nom. Pourquoi diable s'entêtait-elle à l'appeler Sherlock ? Peu de gens le faisaient, et ils étaient tous des proches, sa famille précisément. Il n'avait pas l'habitude qu'on utilise son prénom. Elle... Eh bien. Elle était presque une inconnue, et la seule autre fois où il l'avait rencontrée, elle ne lui avait pas fait bonne impression. Il réfréna l'envie de grogner sa désapprobation.

- What ?
- Hum ....
- Whaaaat !?
- My dear Sherlock ...
- WHAT !? It's just water, I swear, damnit !
- Whot ? Its just woter ! God, I love your accent ...

Il se tut immédiatement, ses joues prenant une violente teinte rosée. Quelle femme bizarre. Son accent, hein ? Et c'était quoi cette façon de l'imiter comme si elle arriverait à reproduire l'accent britannique ? Elle n'était même pas anglaise. Ni américaine. Il tomba aussitôt en mode défensif.

- And yours is weird and sounds horrible. Plus, my brother has an accent too. Go fangirl on him and leave me alone.
- True, but ... You're young and adorable ... You could be kinda like ... my cute little bro !

Ça y est. Cela suffit à le faire sauter sur ses pieds, les yeux ronds comme des billes. Tenant fermement son violon comme le plus précieux des trésors, il fuit la pièce en hurlant :

- MYCROFT !! Keep your bloody girlfriend away from me, you arsehoooole !!!

Et une voix de s'exclamer : Sherlock ! Language !!



~~~~~~~

Plongé dans un demi-sommeil, perdu dans ce qui semblait un rêve, ou peut-être étais-ce juste ses pensées qui divaguaient, à propos d'un épisode de sa jeunesse ... Il ouvrit les yeux, subitement se sentant secoué. Pendant quelques instants, il paru se demander où il était, mais en tournant vivement la tête, il se retrouva né à né avec nul autre que Watson et la réalité le submergea. Il lui jeta un regard interloqué, ayant probablement un peu perdu la notion du temps. Ce qui n'avait duré qu'une ou deux minutes lui avait paru, dans son demi-sommeil, beaucoup plus long.

- Qu... Quoi ? Quelle heure est-il ? Aie-je encore manqué un repas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 19 Jan 2013 - 14:24

[British Accent. *-* Best Accent Ever. Je l’adore, j’en veux un D : *Je me pratique meme à l’avoir haha xD*]

Évidemment, j’étais à des années lumières de deviner ce à quoi il pouvait bien rêver. Seulement supposais-je qu’il devait être quelque peu mouvementé. Car il se réveilla bel et bien, si brutalement, les yeux grands ouverts, sa tête se retournant si rapidement. Il ne m’avait gère laissé le temps de réaliser son éveil, qu’il me laissa de surprise avec cette drôle de question. Je restai silencieux quelques secondes, ayant se réflexe de me reculer, clignant des yeux l’air de digérer sa vive réaction.

Je vous rappelle que moi de même j’étais bien fatigué, alors tout ce qui concernais réflexes et pensées, était quelque peu plus lente.

-Hum. Non, vous n’avez rien manqué, omis le couvre-feu. Vous vous êtes seulement endormis. Au… Mauvais endroit? Il est temps de rejoindre les chambres.

Et de fait, je ne restais pas plus longtemps tranquillement assis sur le divan, me relavant lentement, tout en lâchant un léger bâillement. J’attendis Holmes, vérifiant chaque endroit, évidemment personne ne trainant. Les gens me respectait ici, et ne cherchait pas à défier mon autorité. Enfin, j’eus la gentillesse de reconduire Holmes à sa chambre, lui souhaitant un bon sommeil, avant de rejoindre mon propre lit.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 19 Jan 2013 - 14:53

[OUI D: Moi je répète les phrases de Watson à la fin du deuxième film pour me pratique xD ... Même si je comprend pas tout ce qu'il dit, je manque certains mots. Mais la façon dont il dit "swirling water" ... aww ._. Mes tentatives sont loin d'être aussi sexy moi !]

- Ah ..... Ah.

Le couvre-feu. Oh oui, c'est vrai. Il cligna des yeux quelques fois pour les habituer au faible éclairage de la pièce, parce que vraiment, il n'y voyait pas grand chose. Et il lui fallait se rendre aux chambres. Se cramponnant un peu à Watson, il se remit debout, puis attrapa l'étui de son violon. Il s'apprêtait à le suivre, lorsqu'il sembla se souvenir de quelque chose d'important, et se jeta presque à plein ventre par-dessus le dossier du divan pour récupérer son carnet abandonné sur l'un des coussins. Les jambes en l'air, le corps à moitié penché sur le sofa, il réussit à l'attraper et se débattit ensuite un bref instant pour se remettre sur ses pieds. Évidemment, il ne pouvait pas faire comme tout le monde et juste contourner le meuble pour avoir accès aisément au journal. Eh non.

Il monta tranquillement vers sa chambre et salua Watson une fois rendu, rentrant et allant directement se coucher. Son sommeil dû être profond et incroyablement réparateur car à 7h très précisément, il était réveillé et avait clairement l'air plus en forme que ces deux derniers jours. Comme quoi dormir un peu fait toujours du bien. Il y avait une énergie nouvelle dans la façon dont il descendit dans la salle commune une fois habillé, prêt à aller déjeuner. Malgré que l'habitude des autres à son égard n'était pas différente, il semblait moins se refermer sur lui-même et n'essayait pas de se cacher aux regards. Au contraire, il s'exposait carrément, marchant la tête haute et saluant d'un signe de celle-ci un enseignant ou deux qu'il croisait à l'occasion. Il attirait l'attention lorsqu'il essayait de se fondre dans la masse autant que lorsqu'il agissait normalement, alors à quoi bon se replier sur lui-même ?

[Heille tu sais pas quoi ! Mon prof a fait une crise de coeur pendant mon cours hier ... O_O On est comme tous restés figés et ensuite la panique s'est un peu installée ... On a été une gang à courir chercher de l'aide... S'tait méga freakant ! Le pire, il nous l'avait dit qu'il était cardiaque et que c'était une possibilité. Arf. Maudit cours d'éthique avec danger que le prof crève devant nous... ]
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    Sam 19 Jan 2013 - 19:02

[ xD Non mais le meilleur des trucs c’est de regarder des films, émissions, avec juste des accents British! *And you have to watch it with a cup of tea; it helps a lot for me O_o*] [My gawd! O_O C’est ben freakant! Panique, panique général dans la classe. Aaah! Ça n’a pas dû être agréable comme expérience u_u. Est-ce que c’était intense dans le sens qu’il était rendu à terre à lâcher des sons de douleur, ou juste… Eh bien, moins intense? ]

Eh bien il était chanceux alors, d’avoir aussi bien dormis, d’avoir l’air en forme et bien reposé. J’en étais presque épris de jalousie à le voir aller. J’ai bien dit presque, ce n’était que de brève pensée. De mon côté j’avais été victime d’insomnie. Si j’avais été bien fatigué par le sport et ma journée, ce ne fut que pour les deux premières heures de mon sommeil. Mes rêves avait tôt fait de cesser bien subitement, mon sommeil si sèchement interrompu. Pourquoi? J’ignorais toujours la raison exacte. Je suppose qu’elle devait différer d’une crise d’insomnie à l’autre. Parfois dû aux examens, parfois dû aux délais trop proches de devoirs ou travaux à remettre, parfois pour un rien, je ne sais. Cela vous paraîtras peut-être prétentieux mais… Avec élève model, venait une certaine pression. Les enseignants s’attendaient toujours au meilleur de vous, et avaient ce petit air de déception si le résultat de votre examen n’était pas des plus excellents. Oui, je chialais mentalement, mais… Au bout du compte, il y avait bien ce côté positif. Sois le surpassement de soi. J’étais bien prêt à échanger du sommeil contre de meilleures notes. Plus mes résultats étaient bons, plus ma chance de rentrer dans l’université de Londres était grande.

Hum. Enfin, je n’avais pas bien dormi quoi. Et je profitai de cette heure de déjeuner pour récupérer le sommeil qui m’avait été privé, ayant pris le soin de manger, tout de même, avant de me tapir dans le coin le plus tranquille de la salle commune. Tranquille, mais tout de même habité. Je n’étais pas assez fou pour m’endormir là où on ne me verrait pas, des plans pour que je passe tout droit et manque mon ou mes premiers court. Ce n’était pas un scénario agréable. Je préférais toujours être à la vue pour qu’au moins une personne vienne m’avertir que l’heure des classes approchaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweeter than Heaven and Hotter than Hell    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweeter than Heaven and Hotter than Hell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyCity :: Corbeille :: Archives :: Sujets de Rp :: Rpg Réaliste-
Sauter vers: