SkyCity

Forum RPG
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un combat inachevé (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Un combat inachevé (Libre)   Dim 5 Aoû 2012 - 18:48

Un violent coup de tonnerre éclata. La foudre était tombée au milieu du petit village, près de la grosse fontaine. Les maisons qui bordaient les quelques rues de cette petite municipalité tenaient bon, mais la porte de l'une d'entre elles était grande ouverte. Le vent balayait les environs, faisant tourbillonner les feuilles jaunes, rouges et orangées de ce bel automne. Une telle tempête en octobre, c'était peu courant.

L'adolescent de 17 ans qui était au lit portait à l'extérieur un emplis d'une certaine frayeur. Il n'y avait aucune lumière dans la maison, et dans la pénombre, les éclairs venaient jeter sur le visage livide du garçon des ombres et flash de lumière blanche, éclairant son visage par à-coups. La petitesse de la maison faisait que tout ou presque se trouvait dans une seule et unique pièce, ce qui facilitait tout de même les choses pour la mère. Elle vivait seule avec son garçon, et peinait à les nourrir tout les deux. Pourtant, ce n'est pas que l'adolescent mangeait beaucoup. Il se nourrissait même très peu. Sa condition physique se dégradait de plus en plus, depuis quelques temps, et la femme n'avait même pas les moyens de lui payer une consultation chez le médecin. Elle ramassait régulièrement lorsqu'il était malade pendant la nuit, et caressait son front chaud lorsqu'elle prenait sa tête sur ses genoux lors de crises de délire dues à de fortes et subites fièvres. Il attrapait tout virus qui passait, et ce qui s'annonçait être un simple rhume terminait en cauchemar, et il s'en sortait avec un peu plus de difficulté chaque fois. Il se plaignait de fatigue, de douleurs et de perte d'appétit. Il lui arrivait certains jours d'être d'une pâleur cadavérique. Et malgré tout ces symptômes, certains jours, il allait bien. Il terminait son assiette et ne passait pas sa journée au lit. C'était une véritable montagne russe, éprouvante pour la mère, qui bien malgré elle, voyait de plus en plus clair sur la nature des maux de son fils. Et ça l'inquiétait, oh oui.

- Chad ... Chad mon amour ...

Sa mère le traitait encore comme s'il n'était qu'un enfant. Il allait après tout atteindre sa maturité dans presque un an très exactement... Mais certes, il était peut-être en effet un enfant... Il ne faisait rien comme les autres garçons de son âge, ni même comme ceux plus jeunes que lui. Il n'allait pas à l'école, mais sa condition physique lui permettant simplement des activités plus calmes, il lisait beaucoup ou étudiait son globe terrestre. Il était fort en logique, tellement plus qu'en sports ou autres. C'était un petit ange, un petit ange souffrant.
Il releva ses yeux pers vers sa mère. Elle n'allait pas bien, elle non plus, depuis quelques jours. Il l'avait remarqué, même si elle essayait de paraître forte pour lui. Il n'était pas dupe.

- Il faut se lever mon chéri. Viens là, doucement.

Elle l'aida à s'extirper du lit. Il ne comprenait pas pourquoi. Elle lui fit enfiler son sweat-shirt noir et plaça le capuchon sur son crâne dont les cheveux bruns étaient rasés très court. Arrivant à tenir debout seul, il chaussa ses baskets rouges en piteux état, suivant sa mère vers la porte. Elle voulait sortir... Était-elle tombée sur la tête ? Il allait encore attraper la grippe, et la dernière fois, ça n'avait vraiment pas été beau ! Il grimaça en la suivant dans la rue, dont l'odeur mouillée montait à ses narines. Il aimait les odeurs de la nature, mais aujourd'hui, il y avait plus préoccupant. Il se baissa au mieux de ses réflexes un peu rouillés, pour éviter une branche qui volait vers eux. Ils peinaient à avancer, lui de part sa faiblesse, et probablement même chose pour sa mère. Elle le conduisait vers le grand manoir aux grandes fenêtres éclairées, qui perçait dans la noirceur de cette fin d'après-midi de tempête. Il se dressait là, semblant braver le mauvais temps, et sa lumière projeta une onde de chaleur chez le garçon. Il ne prit pas la peine de demander pourquoi ils allaient là. Juste marcher semblait l'effort le plus difficile pour la femme et il se devait même de la soutenir, chose étonnante puisque normalement, c'était elle qui était là pour lui, et non l'inverse.

Le manoir semblait encore plus imposant de proche. Ils se tenaient désormais devant la grande porte noire aux poignées dorées. Le coeur de Chad se débattait. Il avait envie de se coucher. Braver la tempête de faisait pas partie de ses projets d'aujourd'hui, et il ne se sentait pas très en forme. L'envie soudaine de rendre son dernier maigre repas le prit, mais il déglutit péniblement et inspira pour calmer ses nausées. Il leva une main tremblante, et cogna à la porte. Il savait qu'un homme y vivait. Enfin, un homme... Dans la vingtaine probablement. Il l'avait croisé quelques rares fois, dans le temps où sortir lui était encore possible. Il était toujours vêtu de façon impeccable, et dégageait quelque chose de supérieur. Pourquoi venir voir cet homme ?
Contre toute attente, la porte s'ouvrit. La lumière éclaira les deux étranges visiteurs. Sa mère semblait sur le point de s'effondrer, d'ailleurs, c'est ce qui se produisit, son fils n'ayant pas la force pour la retenir, mais juste avant, elle prononça sur le ton d'une mère profondément désespérée, alors qu'un violent coup de tonnerre éclatait :

- Je vous en prie, sauvez mon fils...


[Ça sonne un peu macabre mon truc ! Enfin... C'est pas forcément l'allure qui doit être donnée au RP, j'imaginais un homme un peu froid et tout ça, et bon qui finirait pas se laisser attendrir ... qui ferait tout en son pouvoir pour finalement sauver l'adolescent ... Bah. Si quelqu'un a envie de participer, allez-y vous gênez pas !]
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Dim 5 Aoû 2012 - 22:39

Ce temps… Si sombre, mais pourtant si captivant à mes yeux. Rien de plus beau que la nature qui se déchaîne, ces orages, ces éclaires, et tonnerres qui grondent. J’étais bien tranquille assit près de ma fenêtre, le regard perdu dans cette beauté que m’offrait l’extérieur. J’étais totalement inconscient du malheur que cette tempête apportait, la misère qui se rapprochait pas à pas de mon humble demeure. J’étais si insouciant, si bien dans mon domaine dont rien de pouvait en ébranler les murs en cette soirée. Moi, vivant dans le luxe et la fortune, les problèmes de santé n’étant point chose commune dans ma vie de tous les jours. Jamais je ne me serais douté de cette visite si peu commune, si peu habituelle.

Mais tout ceci, dû bien arriver un jour que mes prunelles bleuté finirent par déceler les silhouettes s qui s’approchait au loin. Était-ce le fruit de mon imagination? J’en doute. Mais qui était-ce ces gens? Marchant avec peine vers ce qui semblait être en ma direction. Cette expression que j’avais, cherchant à comprendre, ce que diable pouvait bien vouloir ces deux êtres aux touches suicidaires. Il fallait bien un peu l’être pour prendre une promenade ainsi, sous le vent battant, sous ces orages et ces éclaires qui pouvait vous toucher à n’importe quel instant.

Ce fut accompagné de mon air agacé que je descendis à l’étage, ne pouvant faire autrement que de me rendre à leur rencontre. Je n’étais pas cruel au point de les laisser dehors. Seulement en étais-je importuné. Je n’attendis point que les coups furent donnés, ouvrant la porte, un tonnerre retentissant avec force éclairant en un bref instant les visages de mes visiteurs. Si pâle, blême, fatigué par l’accumulation de malheur et de mauvaise santé. La femme s’écroula à mes pieds, me suppliant, si désespérément, de sauver sa progéniture.

Quand je disais que jamais je n’aurais cru cette visite si frappante, cet être se tenant devant moi, qui changerait ma manière d’être, voir même mon existence, je disais bien vrai. Mais encore, je l’ignorais. Pour l’instant je n’étais rien de plus qu’un être perturbé, choqué de cet événement si soudain. Mais mon visage restait de marbre, qu’un petit choque au niveau de mes sourcils se faisant. Je ne restai point figé encore longtemps, me penchant pour aider la pauvre femme dans un état si pitoyable.

-Entre. Ordonnais-je au garçon.

Toujours aidant la femme, je l’installai sur le divan de mon salon, me prenant une petit note pour faire venir le nettoyeur dès le lendemain. Je ne voulais bien me montrer un peu gentil, mais je me refusais de garder une odeur de chien mouillé sur ce meuble de collection. Je tournai alors de bord, ignorant presque les deux invités que j’avais. Il était de mon devoir de contacter mon médecin personnel, et de le faire venir au plus vite. Ces deux êtres étaient en si piètre état… Tel était la logique des choses, contacter un professionnel qui pourrait leur venir en aide. N’étais-ce pas pour cette raison qu’ils étaient venus?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Dim 5 Aoû 2012 - 23:28

[Non c'est parfait ! ^^]

Il entra de peine et de misère, voyant l'homme aider sa mère. Il suivit sans protester, mais ses jambes n'arrivaient plus très bien à le supporter. Il s'effondra dans un fauteuil et garda les yeux fixés sur sa mère qui, bien qu'aidée par l'homme, ne semblait pas aller mieux. Il se redressa au moment ou elle posa les yeux sur lui, oubliant l'homme, le délaissant du regard. Il vit les yeux de sa mère se fermer. Prenant alors une profonde inspiration pour retenir le sanglot qui le parcouru, il se leva tremblant et s'approcha. Il ne parvint pas a trouver le pouls. C'était fini. Il était définitivement seul maintenant.

Il se laissa glisser sur le plancher. La voix grave et suave de l'homme parlait au téléphone avec il ne savait trop qui. La tristesse le submergeait mais pourtant les larmes ne venaient pas, la fatigue envahissait ses membres et aux travers de sa toute nouvelle douleur à la tête, il ne souhaitait que s'étendre et se reposer un peu... Tous les bruits lui semblaient atténués, comme en bruit de son, que ce soit le tonnerre ou la pluie battante, ou même la voix de l'homme. Il se coucha à même le tapis, blême et maigre dans son sweat-shirt visiblement trop grand... Il avait l'air faible, et n'était pas bien gros, on croirait pouvoir le casser en deux si on le traitait trop brusquement. Il ferma les yeux, s'abandonnant un instant. Sa mère lui flattait les cheveux quand ça n'allait pas... Désormais il devrai surmonter ça tout seul...
Sa tristesse aurait pu être plus visible, s'il n'avait pas été en proie à un mal évident. Les larmes qui envahissaient ses yeux n'étaient sûrement pas uniquement dues à la peine...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Dim 5 Aoû 2012 - 23:55

Après un échange téléphonique emplis d’argument et de sévérité, j’eus la satisfaction de gagner cette manche. Malgré l’heure tardive, la tempête et accumulation de non, mon médecin m’annonçant finalement qu’il serait au pas de ma porte dans les minutes à venir, me raccrochant presque au nez, d’un ton désespéré. Convaincu d’avoir été au bout de mes surprises, j’en rencontrai une toute nouvelle dès que le combiné fut clos, rangé, le silence si lourd pesant tout d’un coup.

Mon réflexe premier fut d’aller là où mes invités à moitié mort, si faible se trouvait. J’ignorais totalement que le corps de la femme était désormais sans vie, celle-ci au visage désormais anormalement paisible, installé sur le divan. Je préférai m’occuper du jeune garçon effondré contre le plancher, ses yeux aux prises avec des larmes autres que la pluie tomber contre lui. Je ne savais que faire, prit au dépourvu. Mais je fis preuve de sang-froid, prenant garde en me penchant vers le garçon, à l’allure si fragile, semblant être au bord du gouffre. Je le soulevai avec grande délicatesse, tenant ce corps osseux comme s’il eut été de la porcelaine, le déposant contre le divan plus confortable pour lui.

Mon être et mon intelligence me dicta alors de commencer par préparer un bon feu pour réchauffer mes hôtes à l’aspect endormis, que je disparut à l’étage pour y chercher des vêtements plus secs, et des couvertures chaudes. Je ne tenais pas particulièrement à ce qu’ils prennent froid et attrape un beau rhume, de quoi les rendre au bord de la mort. Enfin…

J’eus à peine le temps de déposer les couvertures contre les corps frêle que des coups retentirent à ma porte. Certainement le médecin, enfin quelqu’un qui pourrait vraiment les aider un peu mieux que moi, en les soignants et leur procurant peut-être ce don ils avaient besoin….

-Monsieur… Veuillez me suivre au salon je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 0:17

Dans un éclair de lucidité il rouvris les yeux, se sentant transporté. La couverture le réchauffait un peu, et il s'en emmitouflait bien pour avoir plus chaud. Il releva un peu le haut de son corps en observant chaque fait et geste de l'homme qui était la pour s'occuper un peu d'eux, enfin, de lui. Il ne disait toujours pas un mot, mais regardait l'autre depuis un petit moment déjà. Soudain, il s'esquiva vers l'entrée.

Le médecin entra dès qu'il en eut l'invitation. Il se dirigea vers le salon à la suite de l'homme, et découvrir là deux corps. Une femme aux traits paisibles qui semblait endormie, et deux yeux pers incroyablement beaux appartenant à un visage aux traits doux, dénudé de tout poil. Malgré son âge, aucune barbe ne semblait pousser chez ce garçon. Il le regardait et semblait lucide, mais son apparence frêle et livide trahissait son état.

Le médecin commença son examen par la femme. Il ne mis pas de temps à constater son décès, ne trouvant aucun pouls. Il était trop tard, vu les conditions dans laquelle vivait la femme avant, il ne servait à rien d'essayer de la réanimer, son corps avait trop enduré, la maladie l'avait rattrapée. Il en informa l'homme, puis s'approcha de l'adolescent. Lui semblait déjà mieux, il était vivant à tout le moins, mais dans quel état ? Une dizaine de minutes plus tard, le médecin n'arrivait pas encore à prononcer un diagnostic final.

- Les symptômes sont trop imprécis, et peuvent être liés à plus d'une maladie. Je dénote une grande fatigue, et probablement des pertes d'appétit vu la maigreur... Je dirais qu'il présente certains signes d'anémie. Je devrais l'emmener à l'hôpital pour un examen plus approfondi de son cas.

Il jeta un coup d'oeil à la femme. Pour être le médecin de famille de cet homme, il savait qu'il n'était pas marié, et n'avait aucun enfant. La ressemblance entre la mère et le fils était pourtant la, ce qui signifiait qu'il y avait ici deux inconnus, dans ce manoir, et l'enfant se retrouvait désormais seul, et aux prises avec un problème de santé qui plus est.

- Je vais rapporter le décès et établir un diagnostic pour le garçon. Je vous garde au courant. Vous êtes pour l'instant la seule personne liée d'une façon ou d'une autre a cette affaire et à ce gamin...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 14:06

J’étais complètement choqué, mon médecin, m’annonçant cette nouvelle, dès qu’il n’eut que chercher un signe quelconque de vis. J’avais devant moi, un corps mort, vide d’âme, libéré de cette misère. Je comprenais parfaitement l’inutilité de toute tentative de la réanimé. Juste à voir son piètre état, certainement cela aurait-il été voué à l’échec et même… L’aurait-elle vraiment voulu? Revenir à la vie, continuer de vivre dans cette pauvreté et maladie? J’en doutais fort bien, son air semblait si paisible désormais, certainement devait-elle être soulagé de son destin. Tout comme inquiète de celui de son fils. Et vu son état je craignais que celui-ci aille la rejoindre sous peu. Mais peut-être la vie allait-elle lui donner une chance de s’en sortir? Ou du moins, de vivre plus longtemps.

Le temps de l’examination de l’adolescent, je restai silencieux, me postant près de la femme, fermant les yeux, unissant mes mains. J’eus une courte prière pour celle-ci, lui souhaitant le repos éternelle, que son âme puisse atteindre ce monde qui m’était encore inconnu, connu sous le nom du paradis. Je n’étais pas très religieux, seulement respectueux pour le corps sans vie. Mes parents par contre, avait toujours été de grand catholique. Mais moi, cela ne m’intéressait point tout cette histoire de Dieu et etc…

Je fini par ouvrir les yeux, voyant le médecin toujours aux prises avec le jeune homme, celui-ci venant à ma rencontre sous peu. À ma surprise, il n’avait aucune idée de ce que le garçon pouvait bien avoir, trop de cochonnerie empestant son corps, le détruisant et le rendant un peu plus faible à chaque instant. Puis mon médecin m’annonça la décision finale. Je ne parus point enchanté d’apprendre que j’étais lié à ce garçon, m’apprêtant à refuser de connaître son état, ce qu’il avait. Je ne tenais pas spécialement à être mis au courant, ce gamin m’étant totalement inconnu, il ne me concernait plus. Qu’il arrive ce qu’il arrivera, de toute manière celui-ci devant certainement avoir de la famille, des proches pour prendre soin de lui.

-Pas la peine. Je n’ai aucun lien avec ce garçon, alors il m’importe peu de savoir ce qu’il a.

'' Je vous en prie, sauvez mon fils... ''

Mais pourquoi diable ces paroles revinrent si brutalement en ma mémoire… Cette voix, répétant plus d’une fois, cette même phrase… Si désespéré, si suppliante… Je voulais qu’elle cesse de retentir dans ma tête! De sorte que j’empêchai le médecin de partir, lui mettant une main sur l’épaule, mon expression de marbre gâchis par le froncement de mes sourcils.

-Mais même si je n’ai pas de lien avec ce jeune homme, j’assumerais les frais de tout ce dont il aura de besoin. Faites ce que vous avez à faire. Guérissez –le.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 15:09

L'homme s'arrêta en sentant cette main sur son épaule. Entendre ces mots sortir de la bouche du jeune homme lui fit hausser un sourcil, mais il sourit enfin et hocha la tête, promettant qu'il le tiendrait au courant des procédures pour soigner le garçon, et des frais que cela impliquerait. Pour sa part, l'adolescent venait de lever des yeux fiévreux mais remplis d'espoir en entendant ces paroles. Il avait foi en cet homme. Il paraissait dur à l'extérieur, mais cette enveloppe froide et distante pouvait bien cacher un coeur. La preuve était bien là...

Le médecin sortit simplement son cellulaire et appela vite fait, demandant à ce qu'une ambulance vienne sur les lieux. Ce serait la façon la plus rapide de monter le jeune à l'hôpital et s'assurer qu'ils commenceraient les tests le plus vite possible. Dans le cas d'une maladie grave, il faudrait entreprendre des mesures le plus rapidement. C'est ainsi qu'une dizaine de minutes plus tard, on embarquait Chad, qui ne lâchait toujours pas l'homme des yeux depuis qu'il était arrivé ici.

~~~~~

Le téléphone sonna chez l'homme. Il s'agissait du médecin. Il avait procédé à toute une batterie de tests et avait maintenant le résultat final. Résultat qui ne serait pas forcément une bonne chose pour l'homme, qui devrait débourser pas mal, et sur une longue durée de temps, de l'argent pour des traitements... Dès que ça décrocha, il dit :

- Bonjour. J'ai les résultats concernant l'adolescent. Si vous acceptez toujours d'assurer les frais pour les traitements... Je dois vous annoncer que vous n'êtes pas sorti du bois. Il est atteint de Leucémie aiguë lymphoblastique. Je vous épargne les explications scientifiques, en gros des cellules sont défaillantes dans sa moelle osseuse, des globules blancs, et elles sont dans l'incapacité de le protéger contre les corps étrangers. Il lui faudra des traitements de chimiothérapie intensive, puis quand il sera sur la voix de la guérison, probablement d'un support transfusionel - des dons de sang.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 19:27

Je paraître un peu plus en paix, ayant la conviction que ce que la dame avait voulu, serait certainement réaliser par mon geste. Je retrouvai alors mon air de marbre naturel, ne pouvant rien faire de plus pour l’instant que d’attendre en compagnie du médecin, et du corps entre la vie et la mort gisant sur le divan. J’écoutai ce court appel, retournant mon regard vers le jeune homme qui partirait tôt vers l’hôpital le plus près. Je croisai ce regard, emplis d’espoir. C’était bien la dernière chose que ce garçon pouvait avoir… De l’espoir… Si cela pouvait l’aider à tenir, et bien qu’il en soit ainsi. Je soutins ce regard de mon air impassible, finissant par me lasser de ces yeux qui ne cessait de me fixer.

J’entendis au loin les sirènes, qu’il fut temps pour moi de me diriger vers la porte. J’observai les moindres mouvements des ambulanciers, les voyant prendre garde, et déposer délicatement le garçon sur la civière, partant avant d’amener le corps de la femme. Perdu dans toute cette contemplation, un pad finit par se brandir devant mon visage, le conducteur de cette ambulance semblant avoir perdu patience devant mon manque de réponse et de réaction.

Ah oui c’est vrai, les frais d’ambulance…. Je les signai sans peine, me retrouvant désormais seul dans ce grand domaine que j’avais. Tant d’événement et de chamboulement venant de passer, je ne parut pas plus touché qu’il le fallait, retournant à ma fenêtre observant la pluie et cette tempête, enfin se calmer, la lune pointant le bout de son nez, la nuit et le noir, envahissant le ciel.
***
Ces au petit matin que je reçus cet appel, le médecin me connaissant bien, m’appelant au meilleur moment. Je ne partais qu’au travail que dans une demi-heure alors il va s’en dire que j’avais le temps de lui parler. Je décrochai accompagné d’un « Bonjour » appliqué, avant d’avoir droit à une série d’explication dont je ne compris que la moitié. Je en travail pas dans le domaine de la science ou biologie, alors j’ignorais ce qu’était ce mot, lymphoblastique disait-il? Mais cela sonnait grave, et le reste de ses paroles me le souligna. J’en vins à me demander si cela en valait la peine, allait-il seulement s’en sortir? Mais en même temps… Tenais-je vraiment à avoir une mort sur la conscience, en sachant très bien que j’aurais pu au moins aider ce jeune homme. Mais homme d’affaire que j’étais il va s’en dire que la première question qui me vint fut celle-ci :

-À combien l’estimation? Certes vous m’avez dit que cela me serait cher mais j’aimerais entendre des chiffres.

Je vous l'accorde, cela paraissait froid et sans coeur de poser cette première question, sans même sembler me soucier des nouvelles de Chad. Mais il s'agissait tout de même de mon argent, et il m'était tout à fait normal de demander ce dans quoi je m'embarquais.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 21:52

L'homme paru un peu surpris qu'il ne demande pas de nouvelles de Chad. Enfin. Ce n'était pas son enfant, c'était certain, mais il se serait attendu à un peu plus de compassion ou il ne savait quoi ... enfin ... le désir de s'assurer que l'enfant allait mieux. Eh bien oui, il allait mieux. Sa rechute d'hier était passée, et il vivait une meilleure journée aujourd'hui. Il n'avait pas grand appétit, mais s'était forcé à manger un peu pour aider son système, et il était présentement assoupi dans son lit, mais semblait relativement bien.

Le médecin s'inquiétait un peu sur un point. Le traitement contre le cancer peut être long et le chemin de la guérison, long et difficile. Un adolescent, même âgé de 17 ans ... vivant cela seul ... ça pouvait être difficile pour lui. Il aurait besoin de support, de quelqu'un pour le soutenir. Ils ne lui avaient trouvé aucune famille proche, parenté vivante ou habitant au pays. On ne retraçait personne de sa famille. Il n'avait plus personne ... devrait-il vraiment faire ce chemin-là tout seul ?

- Un coup mensuel approximatif de 3000 $. Pour les médicaments et tout. Je... Comptez-vous prendre en charge l'adolescent s'il exprime le désir de sortir ? Il pourrait être néfaste de le garder enfermé à l'hôpital en permanence, ça affecterait son moral, et le moral, veux veux pas, ça peut aider à guérir. Entre les traitements, il pourrait sortir et ... Hum. Il n'a aucune famille proche...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 23:39

J’encaissais toutes ses informations, plus particulièrement le 3000$ par mois… Mon cerveau analysant que les restes des dires de l’homme un instant plus tard. Du moins pour l’instant, je restai complètement silencieux à l’autre bout du combiné que je calculais, encore et encore, analysant le prix approximatif que tout ceci pourrait me couter. Mais bien entendu, je ferais de plus amples recherches et calcules plus tard. J’étais tout de même assez intelligent pour comprendre que tout ceci allait vachement me couter cher, peut-être pas si loin d’un nombre à six chiffres.

-Hum… Ce n’est pas donné, mais vu la gravité de son état je peux comprendre les coûts.

C’est alors qu’un nouveau silence se fit, mon esprits prenant enfin compte de l’autre importante information que le médecin venait de m’annoncer ou plutôt tous ces petits points qui rendait la tâche un peu plus ardu. Enfin beaucoup plus. Je n’avais pas d’enfant, ni de femme, les seuls personne dont je prenais soins se résumant à être moi. Et il avait bien une raison. J’aimais être seul, et je n’avais jamais été bien chaud à cette idée d’avoir des enfants un jour. Je ne savais que faire de ces petits êtres humains, en étant presque allergiques aux enfants, m’arrangeant un peu trop souvent pour les éviter. Alors imaginez moi, une petite seconde, prendre à charge cette adolescent qui plus est, en très mauvais état, atteint d’une maladie grave et… Coûteuse…….

-Il n’a plus de famille vous dites? Pas le moindre parrain ou… Cousin éloigné? Rien?

Mon ton de voix laissait bien comprendre que je ne semblais pas apprécier cette idée. Mais je ne disais pas non pour autant, seulement avais-je besoin d’y réfléchir. Je n’étais pas du genre à accepter toute chose sur un coup de tête! Je devais prendre le temps de faire les recherches nécessaires, une enquête peut-être plus approfondis pour trouver une quelconque famille et surtout, ce que toute cette maladie au nom scientifique impliquait.

-Je prendrais le temps d’y réfléchir… Seriez-vous assez aimable pour me dire le numéro de sa chambre? Ainsi que son nom complet je vous prie? Je viendrais lui rendre une visite à la fin de ma journée de travail, pour vous annoncer ma décision finale.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Lun 6 Aoû 2012 - 23:52

L'homme secoua la tête, chose que son interlocuteur ne pu voir. Il n'arrivaient à retracer personne. Cette femme semblait la seule personne répertoriée comme ayant un lien avec l'adolescent, et maintenant qu'elle avait perdu la vie, il n'y avait personne. Certes, ils n'étaient pas vraiment en droit de faire une enquête plus approfondi pour remonter jusqu'au plus lointain parent, mais il était peu probable qu'une quelconque personne éloignée ignorant jusqu'à l'existence de cet enfant aie envie de le prendre sous son aile. Surtout pas avec une télé maladie, un état aussi instable et des coûts vertigineux. Il n'y avait personne. Ou s'il y avait quelqu'un, il n'en voudrait pas, c'était presque une certitude.

- Aussi loin que nous puissions chercher, nous n'avons trouvé aucune famille proche comme éloignée, répéta le médecin. Il s'appelle Chad Leblanc, chambre 408. Nous attendrons votre visite monsieur. Je vous remercie.

Suite à cet appel, il retourna s'occuper de divers cas. Pour sa part, l'adolescent passa sa journée entre l'éveil et le sommeil, parfois dormant ou parfois étant plutôt réveille. À ce moment-la, il s'occupait avec un libre qu'on lui avait prêté. Il avait entendu entre les branches ce qu'il avait. Un cancer. Un cancer du sang qui affaiblissait son système immunitaire... Mais un cancer avec 80 % de cas de guérison. Seul 20 % en mourraient. Ce n'était pas si gros quand on y pensait. Ce n'était pas incurable, il y avait espoir...

Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mar 7 Aoû 2012 - 0:24

Mais oui, je le savais bien, j’avais même très bien entendu. Le jeune homme n’avait plus de famille, mais j’avais ce besoin de vérifier par moi-même, étant un parfais Thomas comme dans l’histoire de la bible. Ce n’était pas pour rien que j’avais ce même nom d’ailleurs. J’étais pareille à cet homme, ayant besoin de voir pour y croire. Tout comme dans le cas présent, faire mes propres recherches pour constater qu’effectivement, ce garçon n’avait point de famille désormais. Mais je l’ignorais encore il va s’en dire.

Bref, c’est en pensant à tout ceci que je fus en route pour mon travail m’attendant. En tant que sous-président de la compagnie familiale, j’avais bien du boulot qui m’attendait. Surtout qu’aujourd’hui, n’était pas la meilleur des journées pour réfléchir, une rencontre au matin, suivit d’une autre pour mettre au point une idée de nouvelle publicité. Vous auriez donc très bien deviné que je n’eus point de temps de repenser à tout ceci, omis l’hors de ma pause de dîner. Contre toute habitude, je fermis la porte de mon bureau, tout comme les stores, le message étant clair que je ne voulais point que l’on me dérange. Je m’installai devant mon portable personnelle puis sortant ma belle salade fraichement apporté par ma secrétaire et l’oublia presque carrément.

J’étais si concentré, cherchant pendant une bonne vingtaine de minute un lien quelconque de parenté qui pouvait relier Chad Leblanc. Mais toujours, je ne trouvai rien, malgré mes contacts que j’avais appelé, malgré les sites fouillé, rien. J’abandonnai, comprenant que mon médecin avait eu raison, pas de famille nulle part dans le pays. Il était… Seul. J’eus une pointe de pitié qui eut franchis mon être un bref instant, que je passai mes autres 15 courtes minutes à piquer dans ma salade tout en effectuant une brève recherche sur ce cancer dont était atteint le garçon.

Ces statistiques, je les avais vus, les symptômes tout aussi bien. Je craignais le pire, me demandant comment diable pourrais-je prendre soins d’un garçon toujours aux prises avec de la fatigue, des malaises, parfois quelques saignements et des infections fréquentes. Enfin, c’est ce que je venais de voir moi. Bien entendu, je devais ajouter les vomissements à venir à cause de la chimio. Enfin… Certainement allais-t-il en avoir, pour ce point je ne me fiais qu’aux films que j’avais regardé.

Mes recherches furent coupées court par un coup de téléphone, ma secrétaire ayant pris la peine de gentiment me signaler ma pause terminé. Je quittai donc le travail en soirée, restant toujours un peu plus comme à mon habitude. Je n’avais point oublié le garçon, mon véhicule se dirigeant droit vers l’hôpital de mon médecin. Je fus devant la chambre en bien peu de temps, ayant averti l’accueil d’annoncer ma venue à l’homme qui s’était chargé de mes maladies et blessures depuis déjà quelques années.

Je n’osai entrer, restant dans le cadre de porte à observer ce garçon qui semblait déjà être un peu mieux. Mais seulement qu’un peu. Il n’était pas au bout de ses peines, que seulement miniment aidé par quelques médicaments donné pour l’aider. Je restai catégoriquement planté là, de mon air sérieux, mon esprits divagant, cherchant toujours à savoir ce que j’allais bien faire. Car non, je n’avais toujours pas pris ma décision.

Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mar 7 Aoû 2012 - 0:37

Chad était assis le dos contre de gros oreillers moelleux quand l'homme se pointa à sa porte. Il ne le remarqua pas tout de suite, son attention semblant plutôt concentrée sur le bouquin qu'il lisait. Un truc qui parlait de phénomènes naturels, avec des images et tout ça. Les fortes manifestations de la nature le passionnaient. Aussi bien les tornades que les volcans, en passant par les tremblements de terre et les ouragans. Toujours est-il que lire le fatiguait à la longue, ce pourquoi il referma le livre et se déplaça un peu contre ses oreilles. Il avait en tête de se recoucher et piquer un petit somme, content de pouvoir récupérer un peu en dormant dans s'inquieter... À l'hopital il était en sécurité:

Il finit par remarquer l'homme peut-être un bon 5 minutes après qu'il soit arrivé. Il leva lentement les yeux vers celui-ci, l'observant un instant de ses iris pales, puis ayant finalement un hochement de tête dans sa direction, comme une salutation. Il se cala dans son lit, mais ne quitta pas l'homme des yeux pour autant. Il avait vraiment un visage d'ange, des traits doux et fins et il devait être très beau lorsqu'il souriait. Mais ce n'était pas le cas. Il restait quand même beau, et avait l'air très attachant, aucunement mesquin. Avant qu'il n'aie le temps de se résoudre à prononcer ses premiers mots à l'adresse de l'homme, le médecin arriva dans le cadre de la porte.

- Ha ! Bonjour, monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mar 7 Aoû 2012 - 12:01

Ce garçon semblait être si absorbé par son livre, ne notant en aucun cas ma présence, et je ne fis rien pour que cela change. Je ne bougeais point, tentant de trouver les pours et les contres à ma décision. Certes, il allait certainement rester quelques temps ici, comme toute personne atteinte d’un cancer et qui subissait la chimiothérapie. Mais qu’adviendrait-t-il s’il venait se créer une petite place dans mon domaine? Les contres? Je pouvais vous en nommer pleins. Je n’étais pas l’être des plus chaleureux et accueillant qui existait sur Terre. Je n’étais pas de ces personnes, qui savaient prendre soin des autres. J’étais plutôt de ces personnes absorbées par le travail, en mangeant au petit matin, et toujours en rentrant le soir. Il n’y avait que la nuit, que mon travail ne me préoccupait point, n’était point dans mon esprit. Mais surtout le point le plus important, je n’aimais pas particulièrement les enfants, ni même les adolescents. C’était bien parce que je n’avais aucune idée de comment m’y prendre avec ceux-ci et maintenant, je serais pris non seulement avec un jeune garçon mais de plus est, atteint d’un cancer. Ce qui pour moi, ne rends que la tâche plus difficile.

Mais quand est-il des points positifs? Le seul qui me venait à l’esprit était que j’aiderais le garçon, financièrement certes mais aussi un peu moralement. C’est bien ce que le médecin avait dit, qu’il devait avoir besoin de soutient morale et que sortir de cet hôpital l’aiderait sans aucun doute. Mais encore… N’allais-je pas lui ruiner un peu plus le moral? Après tout, être dans une grande maison, trop souvent vide, et dont le maître de celle-ci serait toujours bien occupé… N’allait-il pas s’ennuyer? Ou encore se sentir terriblement seul?

Décidément, je n’étais pas sorti du bois, toujours indécis. C’est alors que le sujet de mes lourdes pensées se rendit enfin compte de ma présence, que je me permis de cesses ce débat sans fin dans ma tête. Il m’observait, sans un mot, qu’un signe en guise de salutation, que je lui répondis de même, toujours sans grande expression. Je m’appliquai à moi de même, le regarder sans mot, mes iris parcourant son visage, magané par la maladie, par les épreuves durement passé, blême. Mais malgré tout ce vécu des moins heureux, il gardait ce visage d’ange, serein dénudé de tout signe qui pourrait me laisser croire un mauvais côté, mesquin ou malsain. C’est alors que le médecin se pointa, me saluant, que je tournai plutôt mon regard vers l’homme.

-Bonjour…. Monsieur…. Avant de prendre une quelconque décision, j’aimerais savoir si vous lui avez glissé un mot de cette option que vous m’avez demandé..? Soit que moi, parfait inconnu à ses yeux, je le prenne en charge et lui offre une place dans ma demeure? Car il s’agit bien du garçon que nous parlons. Il faudrait avant tout savoir ce qu’il veut vraiment, avant de choisir la décision. Son opinion, son vouloir, nous aideras peut-être un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mar 7 Aoû 2012 - 12:28

Le garçon n'avait jusqu'ici toujours pas dit un mot. Les paroles de l'homme faisaient quand à elles réfléchir le médecin. Certes, il avait proposé cette option dans l'espoir d'avoir d'abord une réponse de celui-ci, pour ensuite en parler à l'adolescent. Il trouverait un peu dommage de lui demander "Aimerais-tu sortir pour aller vivre de temps en temps chez cet homme ?", que l'idée l'emballe et qu'ensuite le principal concerné refuse d'accueillir le gamin... Mais puisqu'il posait la question, aussi bien aller demander l'avis du jeune malade.

Soudain, une voix calme et un brin grave, posée, retentit dans la chambre. Aucunement agressive, le ton étant tout à fait doux et serein. Les grands yeux pâles de l'adolescent étaient bien ouverts, et posés sur les deux hommes qui se tenaient dans le cadre de la porte de sa chambre.

- Ce n'est pas la peine de parler de moi comme si je n'étais pas là. Je ne suis pas encore mort à ce que je sache, alors ne prenons pas pour acquis que je ne peux pas prendre mes propres décisions. Je ne suis pas sourd ou muet non plus, docteur, et je suis parfaitement au courant de la situation. Vous parlez fort lorsque vous êtes au téléphone vous savez.

Il semblait d'une politesse exemplaire. Aucun mot inapproprié ne sortait de sa bouche comme ils le faisaient régulièrement de celles des autres adolescents, en particulier les garçons. Ses lèvres s'étirèrent lentement en une forme de sourire. Il dégageait quelque chose d'agréable, comme s'il était plaisant d'être en sa compagnie puisqu'il n'était pas dérangeant.

- Je ne tiens pas à importuner monsieur. Qu'il prenne en charge les frais de ma médication est déjà beaucoup. Il est cependant vrai que sortir d'ici ne me déplairait pas. J'aimerais avoir la possibilité de quitter l'endroit qui me rappelle brutalement ce pourquoi je suis ici, je crois que vous pouvez comprendre. Enfin, je suis au courant que je peux être un fardeau. Ne vous sentez pas mal de refuser.

Mais comment pouvait-on lui dire non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mar 7 Aoû 2012 - 13:32

Ce fut bel et bien le jeune homme qui prit la parole, à ma surprise. J’entendis sa voix pour la toute première fois. Ce parlé si bien, jamais n’aurions-nous cru que ces mots provenaient d’un adolescent. J’avais cette habitude d’en entendre, des mots peux soigner avec parfois ce ton de défi ou qui semblait se foutre de tout ou encore manquant de politesse. Mais ce jeune homme ne faisait point partit de ses cas, son ton de voix, les mots employé, son attitude irréprochable. Je restai des plus silencieux, semblant réfléchir, faisant quelques pas dans pièce, marchant. Cette réponse m’avait un peu mieux aidé. Je voyais bien que ce fardeau dons je croyais avoir en acceptant, ne serait peut-être pas aussi grand que je ne l’aurais cru. Quelques points positifs me vinrent à l’esprit, tout comme ce fait qu’il avait raison. Quitter cet endroit ne pouvait pas être mauvais pour lui…

Mais que faire… Que faire?! Cette voix… Revenant à mon esprit… Peut-être cette femme voulait-elle aussi que je prenne soin de son fils… Du moins, le mieux que je pouvais. Et pourquoi ne pas tenter..? Si cela ne faisait en aucun cas mon affaire, je trouverais bien un arrangement. J’étais plutôt doué pour ça en fait. J’aurais le temps d’y penser… Puis, malgré tout ce mélange dans ma tête, je sortis de cette transe méditative, que je me retournai vers Chad. J’eus un mince soupir, passant une main dans ma chevelure blonde doré.

-C’est d’accord.

Bien peu de mots, mais cela voulais tout dire. Je venais officiellement de m'embarquer dans quelque chose que jamais au monde je n'aurais cru être.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mar 7 Aoû 2012 - 13:51

Le garçon ne se faisait pas trop d'espoirs. Il avait appris avec le temps à ne pas s'en faire des faux. Quand il se sentait mieux une journée, il ne comptait pas là-dessus pour se dire que ça irait tout aussi bien le lendemain. C'était souvent faux.Il regardait l'homme intensément, comme attendant une réponse, et le médecin entre les deux promenait son regard de l'un à l'autre. C'était une confrontation entre l'adolescent et l'homme, et lui n'avait pas vraiment à s'en mêler. Il attendit simplement que la décision soit rendue.

On vit un sourire venir éclairer le visage de Chad lorsque l'homme prononça ces deux simples mots. Il hocha un peu la tête, mais ce fut loin de l'explosion de joie. Il verrait en temps et lieux avant de s'emballer. Il avait dit oui, mais cela ne garantissait pas qu'il le ferait lorsque ce serait le temps, ou qu'il continuerait de le faire après une première fois. Il pourrait se rendre compte que non, définitivement, il n'avait pas envie de ça. Mais pour débuter, c'était un bon départ.

- Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mer 8 Aoû 2012 - 14:04

J’observai les lèvres du jeune homme s’étirer en un sourire, son visage s’emblant s’éclairer sous ma courte réponse. Toute personne du moins normale, aurait répondu à se sourire, mais le garçon n’eut droit qu’à mon expression froide, de marbre. Rien de plus qu’un hochement de tête pour le remerciement. Je me retournai alors vers le médecin, ignorant la suite des événements. J’avais disons, quelques questions à lui poser. Et c’est en plein ce que je fis, comme à mon habitude, n’attendant pas lorsque j’avais une interrogation à l’esprit.

-Bon alors? Qu’advient-il? Quand commencerons la chimiothérapie? Et quand pourra-t-il sortir? Dois-je signer une quelconque paperasse?

Je voulais savoir, pour avoir le temps de me préparer mentalement. Et préparer un peu de place dans mon domaine, faire le ménage dans l’un de ses chambres vide depuis longtemps, pour la transformer en un lieu plus habitable et dénudé de poussière. Mais bien entendu, je ne serais pas celui qui se chargerais personnellement de tout ceci vous l’aurez devinez. Moi, Thomas… Faire du ménage? Jamais. J’avais amplement l’argent pour payer quelqu’un pour le faire à ma place alors pourquoi devrais-je m’en priver?
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mer 8 Aoû 2012 - 18:24

Chad ne sembla pas se décomposer face à cet air froid. Il ne s'attendait pas vraiment à mieux, et son sourire se contenta de s'effacer lentement, alors qu'il détournait un peu la tête. Bah. Au pire. En autant que quelqu'un se chargerait de lui, il n'avait pas forcément besoin de sourires chaleureux, enfin... pas pour l'instant... Il ignorait comment irait la chimio. Si ce serait difficile... C'était assurément très fatiguant, lui qui n'avait déjà pas beaucoup d'énergie. Même pas assez pour pleurer toutes les larmes de son corps. Il avait cette douleur à la poitrine, causée par la perte de sa mère. Mais c'était comme si, par instinct, son corps s'était mis en mode survie et ne gaspillait même plus l'énergie nécessaire pour pleurer, la gardant pour autre chose de plus essentiel.

Le médecin soupira un peu devant ces questions. Le temps de se préparer mentalement ? S'il avait pu lire dans les pensées de Thomas, il l'aurait vite fait déchanter. Ce n'est pas maintenant qu'il pourrait prendre du temps pour se faire à l'idée, et pour faire un peu d'espace à son "pensionnaire".

- Nous commencerons la chimio dans deux semaines. En attendant, il a déjà son congé. Nous ne pouvons rien faire de plus pour l'instant. Je vous ferai signer au moment de sa première séance les papiers expliquant plus en détails sont traitement, et la durée de celui-ci.

L'adolescent releva alors la tête, entendant ces mots, se redressant un peu dans son lit. Il semblait avoir repris des couleurs depuis la veille, avec la quantité de repos qu'il avait eu dans la journée d'aujourd'hui aussi ...

- Je peux sortir maintenant ?
- Oui.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Mer 8 Aoû 2012 - 23:56

Effectivement, ce n’était pas le temps pour moi de m’y faire à l’idée. Car dès les premiers mots du médecin, j’eus compris que si le garçon le désirait, il pouvait sortir maintenant….. Au premier abord, je crus avoir mal attendu, mais le reste des dires de l’homme me fit amplement réaliser que cela serait inutile que le jeune homme reste à l’hôpital. Donc mon cher Thomas, c’est aujourd’hui même que tu dois t’y faire semble-t-il… Et vite, car tu devras prendre sous ton toit Chad pendant ces deux semaines, avant le début de son traitement. Et oui, je me parle dans ma tête ainsi parfois…

Enfin bref, j’eus un beau soupir mental en entendant cette question, préférant le retenir, par respect. Et ce fut l’heure des calculs, mon regard passant sur la montre à mon poignet, que je réalisai qu’il était trop tard pour contacter une femme de ménage. Et définitivement, je n’étais pas assez fou pour laisser cet adolescent dormir dans une chambre poussiéreuse. Et merde… Bon. Je trouverais une solution rendu sur les lieux. Et pour se faire, il fallait tout de même se dépêcher un peu.

-Donc si j’ai bien compris, tu veux sortir aujourd’hui? Dis-je m’adressant au garçon.

Je paraissais un peu agacé, détestant plus que tout, les décisions dernières minutes… Comme là, je n’aurais non seulement pas le temps de m’y préparer mentalement mais aussi de préparer une chambre. Et un peu mieux mon domaine aussi. Car j’ose deviner que cet investissement, finira par me couter peut-être une ou deux machines. Enfin peut-être pas, nous verrons bien rendu en temps et lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Jeu 9 Aoû 2012 - 0:12

Il était désormais bien assit dans son lit, bien droit, vêtu de superbes beaux vêtements blancs de l'hôpital. Avec son air qui le faisait paraître plus jeune qu'il ne l'était, et ces vêtements, il faisait très bien enfant malade. On devinait aussi que bientôt, il n'y aurait plus de cheveux, pas même courts, sur son crâne... Faute à la chimio... [oui oui iPod je veux bien écrire chimio, pas chimie ! xD]

Il se contenta d'un hochement de tête pour répondre à la question de l'homme. Il avait conscience qu'il semblait l'importuner, alors il se promis qu'il ferait des efforts pour être le moins dérangeant possible. Se faire tout petit chez Thomas, et veiller à ne pas être dans ses pattes. Oui. Il en faisait beaucoup pour lui, il ne voulait pas être un vrai fardeau en plus. Et pourtant, il savait dans quoi l'homme venait de s'embarquer. Ce ne serait pas de tout repos... Quand il allait moins bien, sa mère devait s'occuper de lui. Elle passait parfois des heures à son chevet. Ce serait difficile, il y aurait des hauts et des bas, la chimio l'affaiblirait peut-être encore plus et ce ne serait pas toujours rose. Il était malade, très malade. Alors forcément, cet homme, qui rouspétait déjà, n'aurait pas fini de devoir s'occuper de lui bien plus qu'il ne le pensait...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Jeu 9 Aoû 2012 - 22:24

À si seulement je pouvais voir ce qui m’attendait réellement, que le travail ne pourrait m’absorber encore longtemps. Si seulement je savais que je n’avais pas fini de rouspéter, de chialer mentalement. Et ce serait certainement de pis en pis, l’état du garçon empirerait un peu à cause de la chimio, vomirait à la tonne, peut-être, et aurait continuellement mal au cœur. Le pauvre…

Bref, je m’en rendrais compte bientôt, de tout ce qui m’attendrais, que je devrais m’occuper, bien plus que je ne le croyais du garçon. Mais pour l’instant, la seule chose dont je devais m’occuper était d’arranger de la place pour Chad. Et bon, il ne fallait pas trop s’attarder tout de même…

-Bon alors… Et bien partons… Enfin. Je te laisse le temps de te préparer certes. Je vais t’attendre… À la porte. Dis-je sortant.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Jeu 9 Aoû 2012 - 23:23

Chad hocha la tête et se redressa un peu plus pour chercher à s'extirper du lit. Ça lui fut d'abord un peu difficile, il paru chancelant, mais repris bien vite pied. Il remua les orteils un instant, puis sourit et s'avança vers le bout du lit. Une infirmière avait pris le soin de plier ses vêtements et de les déposer à cet endroit. Il s'en empara et alla directement vers la petite salle de bain jointe à sa chambre. Pratique ce truc quand même hein. Enfin, il ne mit pas trop de temps à se changer, puis une fois dans ses propres vêtements, il ressortit et posa les vêtements de l'hôpital sur le lit. Il sourit alors au médecin, qui lui sourit en retour et lui souhaita à la prochaine, puis il passa tranquillement devant lui et parti tout seul vers la porte, comme un grand. Il semblait un peu perdu dans l'hôpital, les couloirs se ressemblaient tous, mais il savait que, bien trop tôt à son goût, l'endroit lui deviendrait plus que familier...
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Ven 10 Aoû 2012 - 23:57

Je pris ce temps à attendre en compagnie de mon cellulaire, prenant ces quelques minutes pour régler un ou deux petits trucs, mettre en suspend ce qui était confirmé. Je prévoyais, tout simplement. J’ignorais ce qui m’attendait, ce don j’aurais le droit demain matin en me levant… Une chose était certaine, je ne pourrais rentrer aussi tôt ce pourquoi j’annonçai que je prenais mon après-midi. Contre mon gré soit dit en passant. Mais il fallait bien que je prenne en main mes nouvelles responsabilités, que j’appelle ma femme de ménage pour qu’elle travail et nettoie de fond en comble la chambre futur de Chad. Et surtout… Je devais trouver un plan, quelque chose, pour qu’il s’occupe durant mon absence, peut-être devrais-je engager quelqu’un au cas où quelque chose n’arrive. Oui, un genre de gardienne, ou encore… Enfin… Nous verrons bien.

J’étais d’ailleurs encore occupé avec mon cellulaire lorsqu’une présence se fit à mes côtés, que je ne lui portai attention qu’un moment plus tard. Je fermai mon engin, n’accordant qu’un court regard au garçon avant de prendre un pas de marche tranquille, la sortie nous attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
.:Pewdiepie Hunter:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19772
Age : 21
Passe-temps : Fangirler, fantasmer, trouver des acteurs sexy ~ la routine quoi
Ce qu'on pense de toi : Cute innocent thing *NOT*
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   Sam 11 Aoû 2012 - 20:19

Il ne lui accorda pas trop d'importance ou d'attention quand il arriva près de lui. Il se mit simplement à marcher vers l'extérieur, Chad se contentant de suivre sans ce plaindre de ce traitement. Il ne voulait pas forcément obtenir tout de l'homme tout de suite. Il avait l'air du genre difficile à apprivoiser, plutôt solitaire et refermé sur lui-même. Il lui était déjà reconnaissant de s'occuper de lui, de l'accueillir chez lui... À force de vivre ensemble sous le même toit, peut-être développeraient-ils quelque chose, créeraient-ils un peu plus de liens... Mais pour l'instant, il n'était qu'un garçon malade et quasi inconnu aux yeux de cet homme fortuné.

Je le suivis jusqu'à sa voiture, hésitant un instant une fois devant, puis optant pour m'asseoir à l'avant à ses côtés. J'étais quand même pas un gamin, je n'avais pas besoin de la banquette arrière, et j'avais récupéré des forces, je pouvais me tenir assis sans besoin de m'allonger.
Revenir en haut Aller en bas
http://archiveofourown.org/users/ArieHolmesJr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un combat inachevé (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un combat inachevé (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» Un combat aquatique [Libre]
» LE MONDE MEDIEVAL
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyCity :: Corbeille :: Archives :: Sujets de Rp :: Rpg Réaliste-
Sauter vers: