SkyCity

Forum RPG
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monochrome {PV Prince-Kizu}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Ven 13 Juil 2012 - 20:30

Reita sentit son cellulaire, mais n'y toucha point, sachant bien que cette vibration devait venir d'un message d'Ayu. Il préféra se retenir de lire le texte devant Ryu, un petit quelque chose le faisant sentir un peu mal. Après tout, si le jeune homme avait prit la fuite sous la pluie, c'était bien car il les avaient vu tout les deux, lui et la demoiselle, main dans la main, une belle soirée en perspective, qui se serait certainement terminé chez Ayu. Alors il préféra garder sous silence tout ce qui concernait la demoiselle à Ryu, ne voulant pas le blesser inutilement. Il ne voyait pas pourquoi il lui dirait que celle-ci avait envahis son cellulaire et cherchait à le revoir seul à seul dans quelques uns de ses messages. Et dans le tout dernier aussi. Mais cela, il l'ignorait encore.

Il préféra regarder joyeusement Ryu ce décidé à vider ses choses dans ce tiroir, qu'un sourire apparut sur son visage. Il suivit le jeune homme vers la direction de la sortie, n'ayant d'autre choix que d'arrêter subitement, après quelque pas. Le jeune homme se retourna, son regard s'attardant sur son torse, plus précisément sur son chandail en fait. Il vit ses lèvres s'étirer merveilleusement, celles-ci allant bientôt rejoindre les siennes en un doux baiser. Reita ne put s'empêcher d'avoir un mince sourire suite au compliment, passant sa main derrière sa propre nuque en un geste un peu... gêné peut-être? Après tout, cela faisait bien un bout qu'il n'avais pas fait le moindre effort pour tenter de plaire à quelqu'un, de lui faire plaisir quoi.

-Tant mieux.... Parc'que j'l'ai mis pour t'faire plaisir...

Puis il continua tranquillement son chemin vers la sortie, ouvrant grand la porte, pour laisser passer le garçon. Il rencontra le regard d'une voisine au passage, qui ma fois observaient! Ah ben tiens, c'était certainement le chien de ceux-ci qui avait aboyé la nuit passé! Haha. Hum... Enfin. Reita se rendit jusqu'à l'arrêt de bus, et ce juste à temps, car le moteur de ce moyen de transport résonnait au loin, le voilà bientôt près! Ce n'est que lorsque le bus fut devant lui, qu'il en profita pour observer le message, paraissant un peu mal pris sur le coup, ne sachant pas quoi y répondre. Et merde, mais qu'est-ce que ce Tenshi lui avait raconté au juste? Tout? Ou brièvement? Et qu'est-ce qui pouvait bien lui dire pour Ryu? La vérité.... Non.... Du moins pas encore... Et que faire de cette invitation.... Argh! Il était bien coincé là! Mais il cachait tout de même bien ses vraies émotions, son air bien impassible de retour, qu'il rentra dans le moyen de transport.. Il ne voulait pas alerter Ryu en laissant son air trouble apparaître sur son visage. Mais tout de même il paraissait bien réfléchir à quelque chose, soit quoi répondre à tout ceci....
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Sam 14 Juil 2012 - 16:44

Comment ne pouvait-il pas le faire sourire en ayant c'était un peut gêner du compliment, troubler. Ryu ne pouvait s'empêcher d'être heureux, cet journée était magnifique à ses yeux et rien ne pourrais la gâcher, il n,imaginait guerre que Ayu textait le jeune homme, il pensait qu'elle ne serais probablement plus jamais là, et qu'elle avait un peut disparue... Il n'arrivait pourtant pas à la détester, mais il préférait ne pas la revoir pour l'instant... Sur tout sachant qu'elle s'intéressait à Reita... La tête multicolore rentra dans le bus, y mettant un peut de monnaie trouver dans le fond de son sac quand il avait défait ses affaires. Tiens tout d'un coup il se sentait plus léger à ne pas transporter son sac à dos remplis partout.

Une fois assis, Ryu remarquait l'ait un peut perdu de Reita, en fait il voyait surtout dans ses yeux qu'il semblait réfléchir intensément à quelque chose. Le jeune homme bien plus apathique que le blond, n'osa lui demander ce qui le rendait si pensif, juste passant ses doigts sur son bras, légèrement, dans un geste qui se voulait un peut réconfortant, et lui souriant.

C'est cet instant que choisis le cellulaire de Reita pour se remettre à vibré...

''Je connais un bon café dans mon coins'' Avait rajouter la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Dim 15 Juil 2012 - 0:59

Ce contact fut ce don il eut de besoin pour le sortir de sa forme de transe, de sa lune. Il n’avait toujours pas vraiment trouvé quoi répondre, et le cherchais encore même s’il était désormais de retour sur Terre. Il répondit en toute simplicité à se sourire, qu’il préféra jeter des coups d’œil tranquille par la fenêtre.

Il n’eut pas grand temps de s’enlever le message texte de la tête, qu’il en reçu un autre, son cellulaire vibrant. Il le lut rapidement, comprenant bien que la jeune femme pressait à obtenir sa réponse. Il préféra utiliser cette petite feinte pour ne pas répondre aux questions précédentes de la demoiselle, ne se concentrant que sur la proposition du rendez-vous. Il parut hésiter un moment avant d’enfin flipper son téléphone portable, textant à une vitesse monstre puisqu’il était bien habitué. Et qu’il voulait quand même se dépêcher pour se débarrasser vite de ce mal qui ressentait à toute les fois qu’il lisait et répondait aux messages d’Ayu… Il lui envoya alors le message suivant, bref, sans vraiment répondre oui à l’invitation.

''Hum… On verra…. J’suis pas mal occupé ces derniers temps en fait… J’vais avoir pas mal de répètes et etc… On prépare un show alors pas vraiment de temps pour moi d’ici les prochains jours… ''
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Dim 15 Juil 2012 - 23:45

Quand Ayu reçut le message celle ci sembla terriblement déçut, même un peut furieuse, grognant devant la réponse du blond... Mais elle comprenait! Après tout c'était son bouleau, il était normale que sa passe avant cela...

''D'accord, sa va, je comprend'' Envoya t-elle au garçon.

Pendant ce temps Ryu se demandait ce que textait Reita et à qui,mais bon ce n'était pas vraiment de ses affaires, c'était un peut de curiosité mal placer! À la place celui ci regardait à l'extérieur, voyant défiler les immeubles, et les paysages, pensant au futur show qu'ils auraient à faire, ce qui ne faisait que le rendre de meilleure humeur!
Ils arrivèrent rapidement à l'arrêt attendu pour aller au studio, Ryu se levant pour tirer la longue corde jaune qui actionnait la petite cloche qui annonçait au chauffeur qu'un passager désirait descendre du bus. Ryu fit un petit signe à Reita qu'il était temps de descendre, allant devant la porte pour enfin descendre et marcher un instant afin d'arriver à destination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Lun 16 Juil 2012 - 16:33

Ayu ayant répondu plutôt vite, Reita n’eut pas vraiment le temps de supprimer ses anciens messages de la demoiselle que sa réponse apparue. Il soupira, devinant que la jeune femme devait être plutôt déçue… Il en vint à se sentir un peu mal, réfléchissant avant de lui envoyer un tout dernier texte.

''Mais je te ferais signe si jamais j’suis libre…''

Il y avait ce petit quelque chose chez lui, qui le faisait toujours sentir mal lorsqu’il savait qu’une femme était triste ou déçu par sa faute. Il ne le supportait pas, et tentais toujours de trouver une solution ou quelques mots parfois pour rendre la demoiselle un peu plus heureuse… Mais bon! Le temps passa drôlement vite que le batteur sentit le corps de Ryu bouger, la sonnette retentissant, le voilà se relevant. Il comprit et sortit, le suivant ainsi jusqu’au local de la rencontre, semblable à celui d’hier.

Lorsqu’ils arrivèrent, quelques membres des deux groupes étaient déjà présents. Haku, toujours aussi calme, était posté aux côté d’un jeune blond à l’allure tout à fait différente d’hier. Reita en vint à se demander s’ils avaient un remplaçant? Mais il s’agissait bel et bien de nul autre que d’Hiromi, celui-ci n’ayant rien de féminin aujourd’hui. Omis ses traits naturels. Tout de noir vêtu, les cheveux lousses lui atterrissant aux épaules, cette veste à don le capuchon était déposé sur sa tête, cachait bien son visage. Il n’avait pas la mine la plus heureuse qui soit disons, et avait fortement ce que l’on appel gueule de bois! La preuve, il grogna lorsqu’un certain Choi tout heureux arriva un peu après nos deux jeunes hommes, souhaitant un bonjour plein d’énergie et un peu trop fort… Il se retint d’envoyer paitre celui-ci, ou du moins de lui dire de baisser le ton, sachant bien que c’était à lui seul de payer le prix de sa surconsommation d’alcool, et de sa nuit mouvementé passé en compagnie du bel inconnu. En gros, il n’avait pas dormis bien bien longtemps! Rien pour l’aider aujourd’hui définitivement! Et comble de malheur, Araki ne s’était pas gêné pour lui reprocher son état, bien entendu en lui criant le tout par les oreilles pour lui faire bien regretter…
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Lun 16 Juil 2012 - 20:33

Ce genre de pitié pouvait parfois emporter quelques petit problème, mais là n'était pas le moment, pour l'instant ils avaient une répète à mener à terme. Bien sur Yuiko était arriver avec Choi, tout sourire, ayant pu passé la nuit avec son cher bassiste adorer, se doutant bien sur de trouver Hiromi dans un état... quelque peut lamentable! Le pauvre avait du se bourré assez pour les prochaines années vue l'état dans le quel il était... Haku était à côté, toujours si silencieux. Syo quand à lui arrivait un peut plus tard que tout le monde, juste à la limite du temps, répliquant que son réveille n'avait pas sonner, bien poliment à Araiki. Le manageur était bien le seul à être capable de lui crier dessus, (mis à part Hiromi...) vue son physique presque un peut épeurant, habituellement il était rare qu'on lui crie dessus sans avoir peur que le géant n'essaye de vous écraser. Celui ci ne regarda aucunement Hiromi, passant devant comme sans le voire, n'allant s'installer qu'un peut plus loin.
Tout le monde étaient arriver, il ne manquait plus personne, Alors nous pouvions commencer!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Lun 16 Juil 2012 - 21:00

Araki se retint de chialer bien fort, bien ouvertement, contre le retardataire, trouvant que Hiromi avait été assez torturé. Mais il fallait tout de même qu’il le réprimande, lui disant que la prochaine fois qu’il sortait l’excuse de la sonnerie, il lui ferait un grand plaisir de l’appeler bien tôt pour être certain qu’il se réveille et qu’il puisse pour une fois arriver à l’heure, le tout dit sur un ton bien froid. Mais avant de commencer, le directeur de la maison eut un fort soupir, ayant encore droit de voir un Syo et un Hiromi s’ignorant encore parfaitement. Non mais ça allait se régler un jour oui?! Enfin, Araki parut irrité, regardant tout le monde, analysant avant de déclarer bien haut à deux personnes en particulier de rester ici après la courte réunion. Sois Syo et Hiromi. Il allait arranger ça, lui. Ils ne pouvaient pas se détester indéfiniment! Ils avaient un show en route et tout devait être parfait. Donc tous les problèmes devaient être réglés au plus vite! C’était l’une de ses si nombreuses priorités.

Suite à sa courte intervention, l’homme bien peu patient s’éclaircis la gorge, demandant à sa secrétaire de distribuer les feuilles avec la liste des chansons qui allaient être joué, les deux groupes compris, avec l’ordre en plus. Bien entendu au tout début, Araki n’avait rien pu marquer d’autre que Sans Nom (grouillez-vous à l’écrire) et la même chose pour la chanson final. Il fallait bien qu’il rajoute un peu de pression!

-Oh… Hum… Vous pouvez rajouter un truc sur la feuille… Mais ça concerne juste Monochrome. Puisque le show doit monter votre cote, montrer le nouveau vous… Et bien il va s’en dire qu’il me faut autre chose que de vielles chansons! Donc j’en veux deux. Le reste du show et bien ça seras vos pièces à succès quoi.

Et il s’avérait que c’était tout pour l’instant. Et oui, ils les avaient tous fait venir que pour une feuille, mais que voulez-vous, il était ainsi. Mais ils n’étaient pas vraiment tous venu pour rien, car notre homme se trouva à leur annoncer qu’ils allaient travailler sur la scène de l’édifice, Han arrivant pour leur montrer le lieu, et pour les superviser pour la mini répétition. Juste question de voir grosso-modo de quoi cela aurait l’air.

Mais bien évidemment Araki rappelais à nos deux jeunes hommes qu’il devait rester. Hiromi n’avait pas bougé, toujours à moitié mort contre la table. Puis, l’homme se levis, se dirigeant vers la porte, annonçant tout bonnement mais sévèrement qu’ils leurs laissaient exactement une heure pour réglé leur foutu problème, sans quoi ils les remplaceraient par d’autres musiciens sans le moindre problème. En voilà un qui ne niaisait pas avec la poque! Sur ce, un déclic se fit entendre… Ils venaient pas de les embarrer là…?



Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Lun 16 Juil 2012 - 22:11

-Oh… Hum… Vous pouvez rajouter un truc sur la feuille… Mais ça concerne juste Monochrome. Puisque le show doit monter votre cote, montrer le nouveau vous… Et bien il va s’en dire qu’il me faut autre chose que de vielles chansons! Donc j’en veux deux. Le reste du show et bien ça seras vos pièces à succès quoi.

Ryu regardait la feuille que Araki avait distribuer, lisant celle ci, rajoutant le fait qu'il devrais écrire deux chansons de plus... Il avait déjà celle qu'ils avaient pratiquer, et deux autre! En plus de celle à faire en duo! C'était du bouleau, mais très possible...
Yuiko aurais clairement préférer rester chez lui avec Choi que de venir simplement pour une feuille, l'air un peut irriter comme les autre, il compris tout de même qu'aller à la sale et se pratiquer ne serais pas une mauvaise idée! Puis entendant la demande de araki, que Syo et Hiromi reste après n'était pas une bien mauvaise idée, il fallait dire que cet chicane semblait étrangement influencer l'atmosphère des deux groupes! Sauf bien sur Kannon.... Mais lui ne semblait presque jamais toucher par rien.

Quand ils partirent, Syo recceuillis la nouvelle d'un oeuil quelque peut colérique... Il n'aimait pas être forcer à devoir se réconcilier, mais il ne voulait sur tout pas perdre sa place au seins du groupe! Sur tout lors d'un show tel que celui ci. Il désirait tout de même se réconcilier, que tout redevienne comme avant... mais... Hiromi..
il passa quelques minutes de silence, lourd, pesant sur ceux ci, Syo la tête tourner vers le mur, mais son regard posé sur Hiromi cacher par ses lunettes de fumées...

-...

Syo ne savait que dire, aucunement douer avec les paroles, les mains dans les poches.

-Vous.. vous êtes amusez hier... dit-il d'une voix basse, cherchant à briser le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Lun 16 Juil 2012 - 22:47

Reita plus ou moins heureux de la nouvelle, suivit tout de même le troupeau, tous se rendant au fameux stage de la compagnie. Il semblait bien être un peu grognon, à cette nouvelle des nombreuses tâches qu’ils devaient accomplir. Mais pour l’instant, il allait se concentrer sur la pratique! Ils finirent donc par arriver à destination, Han ne perdant pas de temps et décidant de commencer sans attendre les autres. Mais en regardant Haku et Kannon, il sembla allumer qu’ils ne pouvaient certainement pas se pratiquer sans eux.

-Arf… Bon… Et bien…. On va laisser faire votre groupe pour l’instant… Alors vous. Bah Monochrome, vous commencerez avec… La première chanson qui est sur votre liste! Allez… Sur la scène et pratiquer vous.

Sur ce, d’un pas manquant de motivation, Reita alla s’installer derrière la batterie, Choi s’emparant de la base présente. Bien entendu Han ne put s’empêcher d’observer ce dernier, lui lançant un regard tout sauf innocent. C’est qu’il était presque en train de le manger des yeux celui-là! Et non, pas gêné du tout le mec.
***
Désormais bien seul, Hiromi soupira, s’étant levé, maudissant Araki en se rendant bel et bien compte qu’ils se trouvaient à être bien enfermé. Et il garda le silence suite à son petit moment de rage. Il ne tenait pas à être le premier à parler, jugeant que c’était nul autre que Syo que devait le faire. Après tout, s’il ne lui avait pas crié dessus jamais ils n’en serait rendu là. Mais la question que lui posa le colosse eut le don de le rendre surpris, mais son capuchon et son toupet cachant en garde partie cette expression.

-Comme d’habitude… Mais je doute que tu tiennes vraiment à le savoir….

Hiromi, à l’allure irritée, se rapprocha de Syo, s’emparant d’une chaise avant de la placer devant le géant, montant sur celle-ci pour être à la même hauteur que le jeune homme. Il retira alors son capuchon, avant de tendre ses mains devant lui, enlevant sans même demander la permission, les lunettes de soleil du batteur.

-Si tu me parle… C’est sans tes foutues lunettes…. Dit-il d’un ton un peu grognon.

Son air changea alors pour devenir irrité, celui-ci croisant les bras, semblant attendre quelque chose de bien précis. Il était bien forcé de parler à Syo alors normal qu’il se montre un peu colérique. Parce qu’il y était forcé. Et que malgré ses courtes explications d’hier, il semblait toujours autant lui en vouloir s’emblait-il!

-Bon……….Je ne crois pas que tu tiennes à être remplacer du groupe toi non plus alors…… Et bien c’est simple… Développe! Ouais… Malgré que c’est aucunement de tes affaires ce que je fais de mes soirées et avec mon corps… Je peux savoir pourquoi ça te dégoute autant? T’es homophobe peut-être? Ou tu me déteste terriblement? Ou je sais pas? Accouche f*ck!
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Lun 16 Juil 2012 - 23:59

Effectivement Syo ne tenait aucunement à le savoir... Savoir quoi, qu'il s'était encore laisser aller entre les draps d'un homme quelconque, encore saoul, si saoul que sa aurais pu être n'importe quel homme. Et cet idée le mettait hors de lui... Seul son regard démontrait sa colère vive, comme une sorte de coupure constamment à vif. Le géant se surpris énormément en voyant l'autre se mettre sur une chaise pour venir lui retirer ses lunettes... Il recula un peut regardant son maître devant lui.

Il le regardait, ses yeux noirs légèrement agrandis par la surprise, se reculant. Il détestait regarder les gens dans les yeux, et pire quand c'était Hiromi.

-Bon……….Je ne crois pas que tu tiennes à être remplacer du groupe toi non plus alors…… Et bien c’est simple… Développe! Ouais… Malgré que c’est aucunement de tes affaires ce que je fais de mes soirées et avec mon corps… Je peux savoir pourquoi ça te dégoute autant? T’es homophobe peut-être? Ou tu me déteste terriblement? Ou je sais pas? Accouche f*ck!

Celui ci le regarda, l'air calme, tendant la mains pour frotter sa joue de son pouce d'un toucher étrangement protecteur, doux, dénuder de méchanceté.

-J'aime bien quand vous n'avez pas de maquillage.. dit-il.

Oui il détournait la conversation, mais il savait qu'il devrais le confronté! Il y serais obliger... Après tout ils étaient enfermer là, ensemble, sans qu'il ne puisse sortir.

-Comment pouvez vous pensez que je suis homophobe, nous nous sommes connue quand nous n'étions que gamin, et je n'ai même jamais penser que cela serais un problème..

Celui ci se retourna, n'aimant pas trop voire Hiromi aussi grand que lui sur la chaise, préférant regarder le mur. Mais sur tout pour ne pas qu'il puisse le regarder dans les yeux..

-Vous savez, il y a plus que de la haine qui puisse engendré la jalousie...


Pendant ce temps, Ryu montait sur la scène, prenant le micro, et Yuiko sa guitare, commençant la musique de la première chanson! Le japonais envoyait un regard à Han, le voyant fixer SON Coréen.... Il détestait cet homme... ho qu'il le haïssait! Et il était tant concentré sur sa haine qu'il en manquait une note, rougissant en sentant son pique lui glisser des mains... et merde!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mar 17 Juil 2012 - 1:29

Hiromi semblait désormais plus exaspéré de ce changement de sujet. Mais cette main, d’une douceur surprenante, eut se don si particulier de le calmer, son inconscient lui faisant réaliser qu’il était bien inutile de se pomper. Rien n'allait se régler en étant ainsi... Enfin c’était bien grâce à la douceur de ce geste qu’il avait réussi à se débarrasser de tout air mauvais, de toute émotion négative. L’androgyne eu un petit soupir, n’ayant pas réfléchit avant de balancer ses dernières paroles, celui-ci prenant conscience de la ridiculité de ceux-ci, du moins pour le point de l’homophobie. Il devait se l’avouer que Syo n’avait pas tort, cela faisait si longtemps qu’ils se connaissaient! Et jamais au grand jamais il ne lui avait manqué de respect, sur son orientation, ni sur quoi que ce soit d’ailleurs. Omis ce pourquoi les voilà en mauvais terme, la seule et unique fois que le colosse ne s’était emporté contre lui, et lui avait reproché sa conduite, de coucher avec autant d’homme, à droite et à gauche quoi.

Mais il devait bien lui pardonner un jour… Mettre de côté sa si grande rancune… Toutefois, des yeux fuirent les siens au moment où son bon sang eu prit cette décision. Il semblait si soudainement perdu sous les derniers mots, ayant ce même air qui semblait chercher à comprendre. Mais Hiromi n’était pas stupide, certainement un peu lent certes, mais une éclaire d’illumination fini par traverser ses yeux. Quoi d’autre que la haine pouvait bien pousser quelqu’un à avoir agi de manière si jalouse…. L’émotion contraire bien entendu.

L’androgyne compris, semblant être si soudainement déstabilisé, tant de choses passant dans sa tête. Un air tout nouveau vint se dessiner sur son visage, à la fois un peu triste, le voilà se sentant mal. Mais son expression resta terriblement mignonne à craquer sois dit en passant!

-Est-ce que…. Ça fait longtemps….?

Il osait espérer que cela ne faisait pas si longtemps que son ancien serviteur ressentait ce sentiment à son égard. Avant ce mal entendu, il sentait bien avec lui, et il l’aimait bien aussi. La dernière chose qu’il aurait voulue était de le blesser. Et il savait bien que chaque fois qu’il le voyait partir avec un autre homme, n’était qu’une blessure de plus infligé à son cœur, qu’une torture de plus.

-Je… J’suis désolée Syo… J’voulais pas… Te blesser….
***
La première chanson roula presque comme sur des roulettes, seul un petit hic venait perturber la musique, lui donnant quelques fausses notes. Mais Yuiko n’avait encore rien vu! Car bon, il va s’en dire que Han avait bien remarqué qu’il était le trouble de note, sentant un regard de haine se poser sur lui. Mais décidément il fallait qu’il en rajoute un peu plus, attendant que la chanson se termine avant de monter sur le stage, se dirigeant vers la tête rouge qui semblait être concentré sur la base, la faisant résonner le temps de la prochaine chanson.

Tiens, si ce n’était pas un torse autre que celui de Yuiko qui venait terriblement se coller à son dos, une voix autre que celle de son amour venant résonner à son oreille, lui disant d’attendre un peu, qu’il '' y avait une corde qui était mal accordé ''. Choi fit de gros yeux, surpris et pris au dépourvut par cette soudaine approche. Mais ce contact ne duras point une éternité, Han n’ayant agis de la sorte par simple plaisir, pour faire son agace quoi. Sans oublier de lancer un joli regard de défi en direction de Yuiko!


Dernière édition par Death_Note le Mar 17 Juil 2012 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mar 17 Juil 2012 - 2:03

Le problème était que Syo détestait qu'on n'ai pitié de lui. Jamais il ne répondrait à la première question, au grand jamais. Il resta plutôt impassible, reprenant ses lunette, essayant de ne pas fondre devant le visage désoler de Hiromi. Il savait bien qu'il n'aurais jamais du même ressentir une parcelle de ce sentiment en l'égard de son ancien maître.. Qu'ayant passé sa vie à son service, jamais il n'aurais du laisser son coeur se laisser toucher par sa présence... qu'étant moins, jamais il n'aurais dut. C'était proscrit, interdit... Stupide! Il était un serviteur, il l'avais toujours été, engager à 11 ans par la famille du garçon pour servir leur fils. Déjà assez grand il se souvenait encore de cet première rencontre. Dans le temps il ne connaissait pas grand choses de la musique, et ne savait que le fait qu'il devait ramasser de l'argent en travaillant pour cet famille riche à fin d'envoyer l'Argent à sa mère malade...

-Sa va aller, je n'ai pas besoins que vous vous souciez de moi. Dit-il un peut sec.

Il se retournait vers la porte, la regardant...
Une heure... Que pourrait-il dire!? Faire... il avait déjà été pris des jorus entier avec seulement Hiromi, mais cet fois c'était si différent... Il n'aurais jamais, au grand jamais du dire cet phrase! Cela allait tout changer, tout chambouler son monde, le monde qu'il s'était créer, bien dans cet atmosphère... Il ne voulait pas le voire se cacher pour aller voire des hommes, il pouvait bien voire qui il voulait! Il avait l'habitude, ce n'était plus si blessant.. L'autre fois il avait crier, hurler et frapper que car il était vraiment saoul, car saoul, il n'avait plus ce contrôle constant qu'il exerçait sur sa personne..

____________________________

Han montait les marches, tendis que Yuiko ne le lâchait plus des yeux, le voyant s’approcher un peut trop de son Choi! Il vis son torse lentement se pencher vers le dos du coréen, son bras l'entourant pour toucher la basse de celui ci. La colère de Yuiko montait, grimpait à une vitesse folle! Ce fut pire quand le regard de Han croisa le siens.... là s'ils n'avaient pas été sur la scène, s'il n'était pas descendu si vite, il se serais jeter sur lui! Il lui aurais arracher ces yeux.. ces sales yeux qui regardaient un peut trop SON Choi... SON amour.. à lui...

Yuiko passa une mains sur son visage, serrant les dents.
Il pris sa guitare, commençant sans les autre, jouant les notes rapidement, trop rapidement, grattant sa guitare presque violemment, se laissant alors envahir par la musique sans aucune accompagnement... Il fini la chansons qu'il mis sa guitare dans son dos regardant les autre.

-Je suis crevé! on sais déjà toute les chansons plus que par coeur.. J'ai b'soins d'air!!

Yuiko avait cet étrange habitude, de mieux s'exprimer par la musique que par les paroles. Lui qui détestait parler de ses sentiments, cet étrange attitude lui avait parfois vallue quelques regards oblique, mais là il descendait du stage, sans accorder un regard à personne.

-Quelqu'un veux un coka!? J'vais en chercher. Dit-il tout haut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mar 17 Juil 2012 - 11:08

Hiromi, connaissait bien Syo certes, mais jamais il ne se serait douté que celui-ci répondrais à ses excuses de façon si peu commune, avec une touche sec dans ses mots. Au premier abord il ne se serait pas gêné pour chialer, pour lui avoir parlé sur ce ton. Mais il oubliait souvent qu’il n’avait plus devant lui son propre serviteur, mais bien un ami, de longue date. Il pouvait comprendre, le grand colosse à l’apparence froide et impassible, préférait que personne n’ait pitié de lui.

-D-d’accord… Dit-il d’un ton monotone.

L’androgyne se trouva un instant prit dans ses pensées, cherchant à voir parmi ses mémoires, la première réponse à sa question. Il ne semblait toujours pas réaliser, les sentiments que Syo éprouvait à son égard. Mais alors il en vint à se demander… Quand était-il de ses propres sentiments? Était-ce…. Réciproque? Savait-il seulement ce qu’était ce sentiment? L’amour…. Il ne l’avait jamais vraiment connu. Un véritable copain, jamais il ne n’en avait vraiment eu. Quelqu’un fait battre son cœur si fort, par sa seule proximité, l’avait-il seulement vécu? Il n’en avait souvenir…

Décidément, le voilà tout troublé, ne sachant quoi faire, quoi dire de plus. Il ne prit que cette décision d’enfin débarquer de sa chaise, mais se trouva à avoir un léger étourdissement avant même de mettre pied à terre. Son élan parti vers l’avant, qu’il eut le réflexe de s’accrocher au géant, empoignant son chandail de ses deux mains. Il s’excusa dans l’immédiat, mais ne fit rien pour se décoller de lui, au contraire le voilà relevant la tête, faisant en sorte que leurs visages se trouvaient à être si près…. Avait-il fait totalement exprès? Venait-il de profiter de cet étourdissement? Oui parfaitement. Mais il fallait le comprendre, il voulait voir, sentir à quel point Syo pouvait l’aimer. Pourquoi pas par le biais d’un baiser pensa-t-il. Il était curieux, il voulait savoir, si c’était différent… Le baiser d’un inconnu… Le baiser d’un être qui vous aime réellement, et qui vous connait depuis si longtemps. Il se rapprocha alors un peu plus, observant l’homme qui se trouvait devant lui d’un regard brillant, emplis de ce désir de savoir.

-Syo…....... Embrasse-moi….
***
Ah… Ce que Han pouvait aimer cette réaction! Oui! Il adorait voir Yuiko rager, et ces airs étranges des autres en le voyant jouer seul, pas le moins du monde en harmonie avec les autres. Ceux-ci arrêtèrent d’ailleurs de jouer après un moment, laissant le japonais dans sa bulle de rage se défouler sur sa guitare. Choi eut cette expression qu’il se sentit terriblement mal, mais le guitariste ne vit rien, disant qu’il était creuvé qu’après avoir seulement pratiquer deux chansons… Bien entendu ce n’était qu’une excuse pour sortir! Et Choi l’avait compris, surtout en le voyant quitter le stage, une envie de coka… Un peu trop intense… Le prenant?

Un quasi silence s’en suivit. Je dis bien quasi, car un certain Han n’avait pu faire autrement que de lâcher un son de rire, un peu étouffé. Voilà un Yuiko fuyant, lui laissant la voie libre. Et il la prit, surtout en observant Choi débarquer du stage, désireux de vouloir rattraper son guitariste. Il emprisonna ses hanches de ses bras, souriant d’un air fortement charmeur.

-Mais laisse-le partir…. Il va juste chercher un Coka…. Ça va nous faire une petite pause… On va pouvoir… En profiter

Il avait bien appuyé ses derniers mots. Provocation ? Évidemment! Il ne faisait que donner un indice au jeune homme de ce qu’il comptait faire durant son absence. Enfin, Choi ne comptait pas se laisser faire, demandant gentiment à l’homme de bien vouloir le lâcher, tentant en vin de le repousser. Mais il se trouva que tout ceci était aussi efficace que de s’adresser à un mur… Han ne bougeant aucunement, s’amusant, riant tout en répondant un joli non bien joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Jeu 19 Juil 2012 - 1:11

Le géant préférait rester silencieux, pris dans le tourment de ses pensées, de ces sentiments qu'il avait toujours garder au creux de lui, cacher si intensément. Il avait beau avoir sortie avec quelques filles, jamais il n'avais pu abandonner ces fâcheux sentiments de jalousie, de tortures, d'envie, qui lui collaient au corps, à l'esprit. Il ne pouvait effacer de sa vie ce désir intense, cet amour profond quand il n'aurais du qu’allouer une grande et vertueuse amitié, baser sur un simple respect à son ancien maître. Ayant travailler toute sa vie pour celui ci, il ne pouvait se permettre de laisser aller ceux ci, de laisser Hiromi y croire, savoir, leurs relation déjà fragile en être affecter.

Il tournait son regard alors vers son ancien maître au moment où il descendait de la chaise, le voyant étrangement l'air un peut étourdis, cet cloche sonnait au fond de lui. Il s'énervait toujours quand il pensait que quelque chose pourrais arriver à l'androgyne. Il tomba au sol, étourdit, s’accrochant à son chandail. Il écartait un peut les mains, mine de le prendre par les épaules mais n'osant le toucher... Quand celui ci remonta son visage, l'air étrange, désireux, les joues rougis, quémandant un baiser, Syo ne pu que sentir son coeur manquer un saut.... Non... Il savait que ce n'était que de la manipulation, il connaissait trop Hiromi pour ne pas savoir que cela faisait partie de ses manières d'avoir ce qu'il voulait, qu'il aimait lui faire de beaux yeux pour avoir un dessert en plus quand son père ne voulait pas... ou ce genre de choses! Avec les hommes c'était la même chose. Son visage suppliant, désireux, ses yeux remplis d'étoiles, le fixant lui... Et juste lui... Syo hésitait, ses lèvres à quelques centimètre seulement, sachant qu'il ne pourrait que s’avancer un peut... juste un peut pour avoir ce qu'il avait tant désirer, mais que cela ne ferais que le déchirer plus encore...

Et pourtant il se laissa tenter par le diable, ses mains poser sur les épaules frêles du jeune homme, allant caresser avec une terrible douceur les lèvres de Hiromi...
Mais il n'en fit plus, le repoussant avec délicatesse, baissant le regard, ne pouvant se cacher derrière ses lunettes.

-Je ne peut pas...

____________________________________________

yuiko était aller à la machine à l'extérieur de la sale, sortant quelques sous de sa poche, essayant de contenir sa rage... Il mis l'argent dans la machine mais la canette ne tomba aucunement, celui ci brassant un peut celle ci en pestant... fort heureusement, Ryu l'avait suivis, voyant très bien, tout comme les autre qu'il était très en colère, qu'il avait aussi bien du mal à se contenir. Ryu était comme sa il ne pouvait s'empêcher d'aller voire les gens qu'il sentait mal heureux.

-Sa va aller? dit-il à Yuiko passant sa mains sur son épaule.

-Je déteste ces saleté de machines!! Elles bloques toujours quand on veux un coka... Dit-il donnant un petit coup à la pauvre machine.

-La machine ne t'as rien fait, ce n'est pas plus contre l'autre gars que t'es frustré, ce Han.

Le guitariste grogna regardant ailleurs.

-Aller, reviens..

Ryu soupira, prenant doucement Yuiko par le poignet, le tirant, perdant un peut patience.

-Viens, et vas prouver à ce gars que Choi est TON copain, pas celui de personne d'autre, les autre on s'en fou qu'ils sachent que t'es avec un gars, l'important ce n'est pas juste qu'il arrête de coller Choi? Vas donc te battre pour lui, Han, Lui ne se gêne pas pour le coller...

Yuiko ne fit que grogner plus fort... Pensant à ces paroles... Cet fichu peur qu'il avait, cet peur d'être détester car il était avec un homme, car il était bisexuel... Cet peur qui le glaçait et l'empêchait de vivre pleinement son amour, sa vie avec Choi...
Retournant dans le studio, quelques dollars en moins et toujours sans coka, Yuiko suivait Ryu, ses paroles lui restant en tête... C'est alors qu'il vie Han, ses mains sur les hanches de SON Choi... de SON coréen à lui... Son corps beaucoup trop proche de celui qu'il aimait...

Trop proche... beaucoup trop...
La colère l'envahis tant qu'il tira son bras, Ryu le lâchant suite à cela, marchant d'un pas rapide et lourd vers Han, levant le poing il n'hésita pas une seconde avant de lui flanquer un coup en plein visage, assez fort pour le faire saigner du nez. Son poing était partie tout seul la colère l'aveuglant...

-TU VAS LE LÂCHER MERDE!!!!! Criait-il.

Ryu souriait derrière.
Bon ce n'était peut-être pas exactement ce qu'il voulait dire par se ''battre'' pour lui... mais bon sa pourrais marcher!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Jeu 19 Juil 2012 - 14:09

L’androgyne se trouva à clore bien tranquillement ses paupières, ressentant une douceur incroyable caresser ses lèvres. Il attendait la suite, sa curiosité et son désir en voulant plus. Mais la seule chose qu’il mérita fut cette caresse, rien de plus, suivit de larges mains créant une distance entre lui et le colosse, de mots, exprimant le refus. Une multitude d’émotions traversèrent le minois du jeune homme. Soit tout d’abord l’incompréhension, suivit de cet air perdu, pour finalement paraître désespéré puis de plus en plus vexé, virant vers la colère. Ses sourcils se fronçant, Syo mérita un joli coup en plein dans l’estomac, réaction subite de monsieur Hiromi sous l’effet de la colère. Et non, il ne se cassa pas la main…. Hum. Il aurait bien voulu frapper plus haut mais son manque de grandeur le lui en empêchait! Enfin… Même si ce coup avait été bien inutile, le géant n’ayant certainement pas sentit grand-chose vu la faible force de l’androgyne, celui-ci ne l’avait fait que pour se défouler !

-Non mais tu fais exprès?? F*ck! T’es ben compliqué à comprendre Syo! Aide-moi à comprendre merde! Qu’est-ce que tu veux ?!

Hiromi commençait tranquillement à se pomper un peu plus, ayant clairement cette réaction typique de l’enfant trop gâté, qui n’avait pas ce qu’il voulait. Le jeune homme commençait à devenir un peu plus rouge sous l’émotion négative augmentant, infligeant un nouveau coup de poing inoffensif en plein dans le ventre de l’homme, tout en lâchant un grognement rageur. Il finit par tout simplement vouloir le repousser, mais ce fut plus lui qui recula vu le mur humain qu’il avait devant lui.

-Arrg! J’te déteste! Tu me fais chier Syo! Tu dis qu’tu m’aime, mais tu m’repousse! C’totalement contradictoire ton affaire! Pourquoi faut toujours que tu trouves le moyen de rende tout compliqué! Et surtout d’me sortir de mes gonds! J’déteste ça rien comprendre! Tu m’aimes oui ou merde!? Alors qu’est-ce qui t’empêche tant de m’embrasser?

Le jeune homme eut un dernier grognement, détournant ses talons, pour aller totalement à l’autre bout de la pièce, le plus loin possible de Syo. Et oui, il le boudait comme un enfant. Mais Hiromi avait toujours resté ainsi, avec son côté de grand gamin, et d’enfant gâté aussi! Le voilà d’ailleurs croisant les bras, remettant son capuchon comme s’il voulait disparaître de cet endroit, s’effacer… Il soupira, s’appuyant contre le mur, regardant ses souliers. On dirait qu’il s’était un peu calmé avec ses pensées… Son air se faisant moins dure, ses épaules se baissant comme s’il avait lâché prise, ses bras se décroisant, retombant le long de son corps frêle.

- Et merde…. Pardon…. J’aurais pas dû m’emporter… C’est juste que… J’voulais savoir… Ce que ça faisait de se faire embrasser par quelqu’un qui m’aime… Et non pas par un inconnu qui ne désir que mon corps et rien d’autre… J’voulais juste………Sentir la différence...

Ses mots prononcés, cet air et attitude désormais opté, n’était point manipulation pour cette fois. Hiromi, ayant bien vu que son premier essai, cet air qu’il avait eu sous sa demande n’avait pas fonctionné, avait décidé d’être plus vrai, de laisser son art de la manipulation de côté. Pourquoi ne pas être vrai? Et de lui dire véritablement cette intention de savoir sous cette demande du baiser?
***
Durant ces quelques minutes, Choi tenta presque désespérément de convaincre Han de bien vouloir le lâcher, restant toujours sous le thème de la gentillesse. Il n’avait jamais vraiment été capable d’être sec et bien dur lorsqu’il parlait, perdant toute crédibilité lorsqu’il tentait de faire reculer le jeune homme. Aux yeux de Han, Choi exprimait tout à fait le contraire, lui, s’imaginant des messages cachées, ne faisant que le coller un peu plus, son air charmeur sortant pleinement.

La tête rouge fini par perdre patience, ses sourcils se fronçant, son regard se déposant sur le myope blond. Il demandait de l’aide à travers son regard, une tentative inutile mais tout de même tenté, le coréen ayant espéré que pour une fois, Reita comprenne. Mais non, la seule chose que le jeune blond eut fait fut de débarquer du stage pour se dégourdir les jambes, au moment où des pas se firent entendre, un plus pesant que l’autre.

Des têtes se tournèrent vers l’entrée, Han voyant les traits si colérique de Yuiko, son poing levé, devinant à qui il allait être adressé. Il eut le bon sens de lâcher Choi et même de le repousser, évitant ainsi les risques que ce soit lui qui mange le coup puisqu’ils étaient bien collé quelques secondes avant. Alors tel que prévu, il senti ce poing ferme venir cogner brutalement son visage, une douleur terrible émergeant de son pauvre nez désormais saignant. Il va s’en dire qu’il comptait bien répliquer! Comptant bien se venger de ce coup, sa colère montant en flèche!

-Non mais c’est quoi ton problème!!! C’pas comme si y’était à toi Baka! Cria-t-il avant de se jeter sur Yuiko, son poing visant et atterrissant directement sur la mâchoire de son opposant.

Bon sa y est, la bataille commençait, des coups par-ci et par-là à n’en plus finir en perspective, une bonne barrage dont les deux rivaux avaient à peu près la même force, mais certainement le même raison de se battre. De son côté, le sujet se sentait terriblement mal, ne comptant pas resté planté là à regarder le spectacle. Même si c’était tout de même flatteur que deux hommes se batte pour lui! Il préférait éviter, et les arrêter le plus vite possible.

Mais il s’avérait qu’il n’était pas de taille contre ces deux boules de rages, étant bien moins fort qu’eux, alors imaginez les séparer! Carrément impossible quoi. Mais ce détail de lui avait pas traversé l’esprit, qu’un peu paniqué il s’approcha des lions, leur criant de se calmer et de bien vouloir… Vouloir quoi? Il ne put terminer sa phrase, un coup perdu atterrissant dans une zone très sensible, coupant court à ses cris, lui faisant perdre un peu l’équilibre, lui arrachant cet air emplis d’une douleur atroce. Il plia sur le coup, les deux mains dans son entre-jambe, se laissant tomber sur les genoux, pour finir par s’étendre au sol, jurant sa vie en coréen.

Han, comprenant se dialecte, lâcha dans l’immédiat le collet qu’il avait enfin réussi à prendre, se ruant presque automatiquement sur la tête rouge dont les traits du visage était fortement froncis, qu’il comprit, en descendant tranquillement les yeux, ce qui s’était produit. Lui, aveuglé par la colère, ne s’était rendu compte de presque rien, de cet endroit bien précis ou son coup avait atterri.

-Choi! Est-ce que ça va??!

-Mais voyons Han… Tu vois pas qu’il pète le feu? J’vais aller chercher de la glace…. Non... Je vais amener l'infirmière tout court.... Prononça Reita avant de prendre la direction de la sortie pour aller vers l’infirmerie.

C'était juste le meilleure de solution, Choi n'étant pas le seul à avoir besoin de certain soin, les deux autres jeunes hommes mal amochés suite à la bagarre.
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Ven 20 Juil 2012 - 2:19

Syo avait ce genre d’étrange réaction, ce n’était tout de même pas pour rien qu’il était tombé en amour avec Hiromi, il le trouvait tellement mignon à piquer ce genre de petites colères! Quand celui-ci lui donna un coup dans le ventre, il ne bougeait pas d’un poil, restant tel une statue, n’osant sourire en le regardant sur le coup… Toutes ces émotions qui passaient dans son visage pâle, ces yeux qui semblaient tout exprimer, ces iris pris entre la surprise, la déception, la tristesse, et la colère. Son cœur pris dans ces émotions intenses, toujours à vivre tout à cent pour cent! Syo l’enviait un peu, il aurait aimé être capable de montré ainsi tout ce qui se passait à l’intérieur de lui, mais il n’y arrivait pas… Et même maintenant il n’arrivait toujours pas à expliquer correctement ce sentiments qui lui lacérait le cœur depuis tant de temps, habitué à ces blessures, s’y accoutumant tant bien que mal.
Il reconnaissait bien son caractère d’enfant gâté pourris, sachant très bien qu’il avait toujours eu ce qu’il voulait dans sa vie, sa famille étant riche, jamais il n’avait manqué de quoi que ce soit, n’avait manqué de nourriture, d’un logis, ou vécue dans la misère. Mais c’était loin d’être la première crise à la quel il faisait face, habituer, restant là, toujours sans dire un mot, car s’il lui donnait comme ça, ce qu’il voulait, il savait bien que Hiromi le prendrais pour acquis, comme tout ce qu’il avait toujours eu… Et même si ce n’était pas l’envi qui lui manquait il n’en fit rien, ne désirant aucunement d’un baiser donner à quelqu’un qui n’en as que faire de ce qu’il ressentait. Syo le regarda s’éloigner, le blond boudant, comme une petite poupée, celui-ci ne pouvant s’empêcher de sourire en le regardant faire… Il devait être le seul idiot à se dire que c’était terriblement mignon ces petites crisettes d’enfant de 5 ans! De plus il devait vraiment être idiot pour ce dire cela…Dès que Syo sentis qu’il se calmait, il s’approcha un peut, lentement, de peur de le voir recommencer à se mettre en colère.

-Et merde…. Pardon…. J’aurais pas dû m’emporter… C’est juste que… J’voulais savoir… Ce que ça faisait de se faire embrasser par quelqu’un qui m’aime… Et non pas par un inconnu qui ne désir que mon corps et rien d’autre… J’voulais juste………Sentir la différence...

Syo s’approchait, allant à côté de Hiromi, tirant de ses doigts la capuche de la veste noirs de l’androgyne, osant un petit sourire simple. Il relevait ses lunettes, les posant dans ses cheveux verts en batailles. Il pris alors le menton de Hiromi, pour l’obliger, à le regarder.

-C’est bien mieux quand tu aimes l’autre aussi, en retour…

Se rendant compte de ce qu’il disait, Syo passa une main dans ses cheveux, lâchant le menton de son ami.

-Ce n’est pas exactement la formulation que j’aurais voulu employer… mais .. enfin, pas que vous devriez m’aimer, mais que ce soit le baiser d’un homme qui vous aimes ou vous désire, quel est la différence!? Ce ne serait pas plus ce que vous, vous ressentez! C’est bien plus dégoutant encore si vous ne désirez même aucunement l’autre… C’est sur tout vexant. Nous ne sommes pas dans un conte de fée où un baiser de prince charmant inconnue est le plus merveilleux, maitre…

Syo sentant qu’il s’enfonçait de plus en plus eu l’air un peut mal alaise, s’appuyant sur le mur, les mais dans les poches, puis se laissant glisser le long du mur, pour finir tout simplement assis au sol.

-Parfois je désirais largement ne plus avoir de bouche… soupira-t-il.

________________________________________________________


-Non mais c’est quoi ton problème!!! C’pas comme si y’était à toi Baka!

-Justement!!!!

La bagarre commençait, Han se jetant sur Yuiko. Comme si le japonais n’allait pas répliquer, il le jeta à Terre, embarquant sur lui, le rouant de coup, tout comme le coréen répliquait. Les deux pris dans leurs rages, se poussaient, se frappaient. Leurs poings revolaient de tout bord tout côtés, tout deux motiver par des sentiments quelques peut différent, mais diriger que vers une seule personne… Et bien malheureusement, celui-ci fut victime D’un coup perdu s’écroulant au sol après un magnifique coup de poing entre ses jambes! Quoi de plus fatidique que cela!? Aux cris dans sa langue d’origine, Han se releva immédiatement, mais Yuiko n’y comprenant absolument rien ne réagis pas tout de suite. Après tout de n’était aucunement de sa faute s’il était japonais lui et pas coréen. Mais voyant son copain se rouler sur le sol, l’air d’avoir énormément mal, il se relevait, se jetant sur celui-ci presque littéralement, plus soucieux pour sa blessure que les siennes.

-Choi! Est-ce que ça va??!

-Mais voyons Han… Tu vois pas qu’il pète le feu? J’vais aller chercher de la glace…. Non... Je vais amener l'infirmière tout court....

Yuiko n’écoutait pas, inquiet, un peu trop, pour son amour, après tout ce n’était qu’un coup aux gosses, mais il était comme sa… il avait du mal à ne pas s’inquiéter dans ce genre de moment. Il passait sa mains dans les cheveux de Choi, ayant maintenant un peu de mal à ouvris son œil en sang, sa lèvre inférieur fendu.

-Et merde… j’ai merdé! Sa vas aller … Choi?! Disait-il mal alaise, sachant que c’était de sa faute qu’il avait eu un coup dans les … bon…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Ven 20 Juil 2012 - 13:07

Hiromi ne fit rien pour empêcher ces doigts de s’emparer du tissu de sa veste, de rabaisser doucement son capuchon. Mais il ne regarda pas pour autant Syo, gardant obstinément sa tête baissé, gardant son fixe sur ses souliers. Cependant, il fut contraint de relever le menton, une main s’occupant de l’obliger à regarder l’être qu’il avait devant lui, ces mots si tôt prononcés. L’androgyne parut se sentir un peu mal, réalisant un peu plus la situation, le mal en plus qu’il aurait fait à Syo si tous d’eux c’était embrassé. Après tout, il ne se le cacherait pas, il était surpris de cette si soudaine nouvelle, de cet amour que pouvais ressentir l’homme à son égard, il ne s’en serait jamais attendu quoi. Alors il va s’en dire qu’il ne l’aimait pas comme Syo l’aurais certainement souhaité. Et il avait cette forte impression que celui-ci le savait. Et se faire embrasser par quelqu’un qui ne ressent que de l’amitié pour vous, devais être souffrant, qu’une blessure de plus qu’il lui aurait infligé.

Le jeune homme laissa son regard sur le colosse, lorsque celui-ci lâcha son menton, écoutant tout aussi attentivement les paroles suivantes qu’il prononça. Il n’était pas faux de dire qu’il s’enfonçait! Car Hiromi retrouva cet agacement qu’il avait eu, un peu plus tôt, avec cette histoire de conte de fée. Comme s’il ne pensait qu’ainsi! Ce n’était pas parce qu’il piquait des crises enfantines qu’il pensait que l’univers qui l’entourait n’était qu’un monde emplis d’histoire de princes et de princesses! Il était bien heureux d’apprendre les interprétations de Syo en fait. Il en soupira, finissant par se dire, à contrecœur, que malgré tout, il avait raison. Il ne ressentirait certainement pas la même chose que lui, s’il l’embrassait, cela ne ferait certainement pas en sorte qu’il tombe follement en amour avec lui.

Hiromi fini donc par suivre le mouvement du géant, s’installant au sol lui de même. Mais le voilà tirant la main du colosse hors de sa poche, sa tête se déposant sur l’épaule de l’homme, qu’il se mit à jouer tranquillement, doucement, un peu distraitement avec ces grands doigts. Il soupira, sachant qu’il n’aurait définitivement pas ce qu’il voulait, mais il comprenait.

-Désolé… J’y avais pas pensée…. Que je te blesserais plus qu’autre chose…

Il eut un court rire, puis un mince sourire, relevant la tête, pokant le front de Syo.

-Mais je sais qu’on ne vit pas dans un conte de fée! J’suis pas retardé quand même! Humpf…

Ayant rapproché d’un peu trop près son visage en relevant ainsi sa tête, Hiromi préféra la redéposer contre l’épaule de Syo, son regard s’attardant sur sa propre main qui enlaçait les grands doigts qu’avais le colosse. Il semblait réfléchir, profondément à quelque chose. Il savait, que maintenant qu’il connaissait ce secret, ce sentiment qu’avait si longtemps enfouis Syo, et bien leur relation serait certainement différente! Il en vint à se demander ce que c’était, de vraiment aimer quelqu’un, de ne se contenter que d’une seule personne, sans chercher à regarder ailleurs. Cette pensée le faisait sentir un peu étrange, lui qui n’avait jamais vraiment été avec quelqu’un, une relation sérieuse quoi. Mais il se dit qu’il pourrait bien essayer, qu’il ne pourrait rester indéfiniment ainsi, un vrai coureur de … Hum… Pantalons. Mais peut-être pas maintenant! Mais bien tranquillement.

-Et si…. Je faisais des efforts? Je veux dire…Ce sentiment de l’amour… Ça se développe pas vrai?

Il voulait essayer, ressentir quelque chose de plus fort que de l’amitié envers Syo. Il l’aimait bien après tout, ayant passé tant de temps avec celui-ci. Mais lui, il c’était toujours bien convaincu que cet homme ne devait pas ressentir grand-chose à son égard. Il ne l’avait pas toujours si bien traité avec tous ses caprices, et avait toujours eut cette impression qu’il n’avait pas une si grande place dans le cœur du géant. Après tout, il avait toujours aussi bien cachés ses émotions celui-là! Si impassible, parfois si indifférent et froid… Alors oui, il avait été vachement surpris de cette annonce!
***
Yuiko, tout comme Han, n’eurent qu’un gémissement en réponse, Choi restant bien recroquevillé, un mal de chien toujours présent à ses bijoux de famille. Il ressentait une main, passé doucement dans ses cheveux en une caresse. Il ne se gêna point pour déposer sa tête contre les cuisses du guitariste, mille fois plus confortable que le sol. Il ouvra finalement les yeux, observant ces deux visages qui l’observaient, complètement ravagé par de nombreux coups données. Ses traits eurent une tout autre expression de douleur, ne s’étant jamais sentit aussi mal depuis bien longtemps. Il préféra ne pas les regarder, cet air si désolé imprégnant son visage.

-Pardon…. J’suis désolée…. C’est d’ma faute….. Vous auriez pas du vous battre… Vos blessures…. Vos visages… Pardon… C’est à cause de moi…. Tout ça….

Han se trouva à avoir un mince, sourire, aux touches tendres.

-T’es toujours le même toi… Tu t’excuse pour rien… Alors que c’est moi qui devrais te demander pardon pour avoir…. Ben violement frapper l’endroit le plus sensible de l’homme quoi! J’ai été aveuglé par la rage… J’ai pas fait attention et j’t’ai blessé…. C’est plutôt à moi de te d’mander pardon! Sinon pour la bagarre… T’as pas à t’en faire… C’normal… Un peu comme la loi de la jungle quoi! Deux mâles qui s’batte… Hum… Ben pour un autre mâle. Dit-il riant.

Ce fut à ce moment précis que Reita fit son entré, les bras chargés de choses, la demoiselle à ses côtés n’ayant eu besoin de ne rien apporter! Toujours aussi gentleman avec les femmes cette tête blonde! Enfin bref, celui-ci déposa le tout sur une petite table, n’ayant pas vraiment besoin de vraiment pointer les blessés pour que l’infirmière les voit. C’était disons… Très évident quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Sam 21 Juil 2012 - 20:32

Syo regarda Hiromi venir s’asseoir à côté de lui, laissant son bras moue quand il tira sa main hors de sa poche, le laissant faire ce qu’il voulait de lui. C’était plutôt drôle à voire, le fait que Syo avait des mains si grandes, mais aux doigts tout de même longs et minces, non pas des doigts gros et fort, même poilus comme certain hommes. Il avait hérité tout de même de belles mains, mais comparer aux petites mains gracieuses de Hiromi, aux ongles colorer (désolé je trouvais mignon de l’imaginer avec du vernis à ongles XD) il trouvait les siennes grossières… Il eu un petit sourire ayant cet irrépressible envie d’enserrer celles de son ancien maitre. Prendre sa main, et créer une sorte de protection autour, il pouvait pour sûr, entourer entièrement sa petite main de ses doigts… La tête verte se retourna un peut, le voyant poser sa tête sur son épaule. L’homme regardait ses cheveux, observait son coup gracile, ses longs cils retombant sur ses joues légèrement rosis, ses lèvres closes formant une courbe mignone, comme un petit cœur pâle sans son gloss à lèvre habituel. Mais celui-ci releva le regard quand Syo le regardait, pokant son front, que le colosse en parue un peut perturber un instant.

-Mais je sais qu’on ne vit pas dans un conte de fée! J’suis pas retardé quand même! Humpf…

-Retarder… il y a des fois où je me pose la question, dit-il avec un sourire pour prouver que ce n’était qu’une petite blague.

Il souriait, devant faire de grand effort pour ne pas rapprocher leurs visage plus encore… l’effleurement de leurs lèvres l’avait déjà peut-être un peut blesser… Il en aurait voulue plus, mais à quel prix!? Il en regrettait presque de ne pas l’avoir embrassé quand il aurait pu. Mais Hiro préféra redéposer sa tête sur son épaule, tandis que Syo continuait à le regarder. Ce silence, sa présence tout proche, la chaleur de son corps contre son épaule, ses doigts caressant les siens. Si le temps aurais pu s’arrêter en cet instant…

-Et si…. Je faisais des efforts? Je veux dire…Ce sentiment de l’amour… Ça se développe pas vrai?

Syo se mordit la joue, regardant le mur… Pourquoi disait-il cela, pourquoi ? Essayer… Tenter de l’aimer? Tenter quoi? … Syo ne savait même pas si sa se développait, l’amour… Après tout, il avait bien essayé de sortir une fois, avec l’une des autre servantes de la maison, pour oublier ce sentiments qui se créait peut à peut en lui pour son maitre… mais …
Non… l’espoir, pouvait-il vraiment croire à ces mots? Croire qu’un jour ce rêve qu’il gardait secret au creux de son cœur pourrait se réaliser…

-Votre famille.. murmura t-il. Et même si cela arriverais, eux seraient en désaccord…

Malgré tout, l’homme passa ses doigts entre ceux de l’androgyne, serrant doucement sa main, une étrange expression sur le visage. Il ne pouvait démontrer que ces paroles ne l’atteignaient guerre.

(Je sais pas pourquoi… mais dans ma tête Syo est VRAIMENT chou comme sa XD lui et sa menlyness <3 XD )

________________________________

-Pardon…. J’suis désolée…. C’est d’ma faute….. Vous auriez pas du vous battre… Vos blessures…. Vos visages… Pardon… C’est à cause de moi…. Tout ça…. Disait Choi, toujours sur le sol.

Yuiko vue le sourire de Han, réprimant le siens, préférant regarder le sol.

-T’es toujours le même toi… Tu t’excuse pour rien… Alors que c’est moi qui devrais te demander pardon pour avoir…. Ben violement frapper l’endroit le plus sensible de l’homme quoi! J’ai été aveuglé par la rage… J’ai pas fait attention et j’t’ai blessé…. C’est plutôt à moi de te d’mander pardon! Sinon pour la bagarre… T’as pas à t’en faire… C’normal… Un peu comme la loi de la jungle quoi! Deux mâles qui s’batte… Hum… Ben pour un autre mâle.

-Ou qu’un mec, se bat pour son mec… murmura Yuiko…

C’était fait, il avait encore envie de lui briser le nez, l’égorger, pour ne plus qu’il ne continue à parler de SON meilleur ami, et de SON copain… Il regarda Reita et la jeune femme, l’infirmière, soudainement silencieux, honteux, se relevant. Il s’approcha de Reita, et le regarda essayant de cacher cette étrange tristesse qui semblait serrer sa gorge, devant luter pour parler.

-Je vais m’en occuper moi-même! Dit-il, souriant au blond, un sourire forcer un peu triste, prenant une glace et souriant à l’infirmière. Merci.

Il sortit de la sale avant de se mettre à étouffer..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Sam 21 Juil 2012 - 23:28

[Ce pourquoi il irait juste trop bien avec un petit homme femme tout à fait non manly et fragile xD Aaooon! *_* ]

Hiromi, ayant relevé quelque peu sa tête pour observer Syo lorsqu’il lui parlait, put deviner que ces mots, qu’il venait de prononcer, avait bel et bien créé un petite quelque chose chez le colosse. Ce mouvement de la mâchoire, lorsqu’on ressentait une certainement émotion, il l’avait bien vu. Malgré ce regard détourné vers le mur, il pouvait bien sentir tous ces questionnements qu’il venait de créer. Et c’était bien normal après tout!

L’androgyne, observa un instant ses doigts, venir se glisser entre le siens. Il eut un sourire, voyant ces petits points colorés que formaient ses ongles, se perdre dans cette grande main. Ce fut à son tour de se perdre un peu dans sa tête, qu’en fin de compte, ne semblait pas être plus alerté ni troublé qui le fallait des derniers mots prononcés du géant. En gros, il lui laissait bien comprendre qu’il s’en fichait bien de ce que pouvait bien penser sa famille.

-Elle est déjà bien en désaccord avec mon orientation… Tu te rappel? La crise que mes parents on fait…. Surtout mon père. Il ne le prenait juste pas et puis… Il s’est bien occupé de me le faire comprendre........ Enfin…. Alors peu importe avec qui je serais, ils seront toujours en désaccord tu sais…. Que ça soit toi ou quelqu’un d’autre… En gros, on s’en fiche de ma famille! Ce n’est quand même pas eux qui gèrent ma vie….

Hiromi eut un court soupir, laissant un silence, le temps d’effacer ce mauvais moment qu’il avait vécu plus jeune, lorsque sa parenté avait enfin appris que les femmes n’étaient pas vraiment son genre. En fait pas du tout! Il secoua légèrement de la tête, comme pour s’aider un peu à s’enlever ses images.

-Et puis tu sais…. Même si tu continu obstinément à m’appeler maître…. Et bien tu ne travailles plus pour ma famille! T’es plus mon serviteur personnel… M’ouin… Malheureusement. J’t’aimais bien tu sais! T’as toujours répondu à mes moindres caprices… Sans rechigner ni rien. J’ignore comment tu faisais! Et puis…. T’as toujours été là, pour moi…. Présent à l’appel quand j’avais besoin de parler, ou encore de chialer! Rajouta-t-il d’un rire. Enfin… J’crois que je t’l’ai jamais dit mais… Merci!

Il afficha un sourire tout à fait irrésistible, mignon, un air bien vrai. Il pensait vraiment ce qu’il venait de dire, et cet instant, ces souvenirs revenu, lui avait fait rendre compte que jamais il n’avait pris la peine de remercier Syo pour tout ceci! Alors il va s’en dire qu’il en avait profité, pour enfin le lui dire.
***
Choi eut une brillance dans ses yeux, éteignant tranquillement le rire qu’il avait eu suite dernière paroles d’Han. Mais cette brillance n’avait point été causé par celui-ci mais bien par nul autre que son Yuiko. Il sourit, si heureux d’avoir entendu ses murmures, ignorant le visage du coréen, l’air de ne pas être bien certain d’avoir entendu. Enfin, il préféra se dire qu’il avait un problème aux tympans, regardant toujours le guitariste d’une drôle de manière, lorsque celui-ci se levis.

La tête rouge parut un peu triste de voir Yuiko partir ainsi, ne comptant pas le laisser faire pour cette fois-ci. Malgré que Han tentait de le faire relaxer un peu, de le retenir, le coréen lui glissa entre les doigts. Celui-ci oublia son mal, faisant de grand pas pour finir par rattraper le japonais. Il passant devant Reita qui avait la tête retourner vers le même point que lui, l’air inquiet. Mais la suite des événements, lui fit changer d’air, un peu surpris au début, mais un sourire finissant par apparaître sur ses lèvres.

C’est qu’il trouvait, cette scène plutôt mignonne! Choi, rattrapant Yuiko par l’avant-bras, l’obligeant en quelque sorte à lui faire faire demi-tour. Il l’avait doucement plaqué dans le cadre de porte, devinant un regard si brillant si désireux, des lèvres caressant avec tendresse, et passion celles de nul autre que de Yuiko.

Si Han avait été un dessin animé, il aurait certainement la mâchoire au sol, avec cet air à la fois tant outré, et perdu tout aussi bien!



Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Dim 22 Juil 2012 - 1:25

Et puis tu sais…. Même si tu continu obstinément à m’appeler maître…. Et bien tu ne travailles plus pour ma famille! T’es plus mon serviteur personnel… M’ouin… Malheureusement. J’t’aimais bien tu sais! T’as toujours répondu à mes moindres caprices… Sans rechigner ni rien. J’ignore comment tu faisais! Et puis…. T’as toujours été là, pour moi…. Présent à l’appel quand j’avais besoin de parler, ou encore de chialer! Rajouta-t-il d’un rire. Enfin… J’crois que je t’l’ai jamais dit mais… Merci!

Syo regardait le jeune homme, osant un petit sourire, doux, le regardant. Il voyait son air si vrai, le véritable Hiromi, celui qu'il aimait tant... Même avec tout ses petits caprices, il avait toujours ces sourires véritables, ses yeux brillants. Le géant se sentis même un peut mal alaise, le coins de ses joues se marquant étrangement de rouge... En tout ce temps, jamais il ne lui avait dit merci de tout ce qu'il avait fait, ni ses parents, ni personne... Mais ce n'était pas tant pour l'argent qu'il avait travailler comme serviteur, mais bien plus par amusement... Aussi étrange et masochiste cela pouvait parraitre, Syo aimait ce travaille, il adorait servir Hiromi, peut-être simplement car il adorait le voire heureux de ce qu'il pouvait lui apporter, mais sa c'était un petit secret... Encore un de ses milliards de petits sentiment cacher.

-Dois-je dire ''de rien''? Dit-il un petit sourire sur les lèvres.

Celui ci passait son autre mains doucement sur la joue de Hiromi, baissant lentement son visage vers celui ci.. Il voulait faire les efforts, de ne pas faire sa. Il savait que sa ne pourrais que lui faire du mal... mais Il ne pouvait s'en empêcher, se foutant de cet alarme dans sa tête, de cet pensée qui lui hurlait de sur tout ne pas faire sa! Sur tout... Mais il posa tout de même ses lèvres sur celles de Hiromi, avec une tel douceur. Il caressait sa joue, appuyant sans brutalité, bougeant légèrement ses lèvres. Il se défit du baiser, ouvrant les yeux pour regarder Hiro dans les yeux, son regard sombre se plantant dans les iris clair de l'androgyne...

-Pardo..nne moi... Il s'était étrangement forcer à oublier le ''vous'', le tutoyant pour la toute première fois.. Je suis stupide...

Il avait peur de gaffer, peur de l'obliger...mais ne détournant pas le regard cet fois.
C'est justement à ce moment que l'on pu entendre un ''clic'' provenant de la porte qui se débarrait.
_________________________________________

Yuiko s'en allait pour partir, il voulait disparaître et le laisser avec ce Han, s'il préférait celui ci , s'il se sentait plus proche du coréen que de lui même... Sa jalousie était tel qu'il serais prêt à se battre de nouveau, jusqu'à ce que l'autre comprenne que Choi était siens... mais... Il préférait rire à ses blagues stupides.. à lui...

Et pourtant il se dit tout cela pour absolument rien... Quelque chose, ou plutôt quelqu'un l'empêcha de s'éloigner. Choi avais pris son bras, le tirant, le regardant avec ce regard désireux, brillant qu'il aimait tant, posant ses lèvres contre les siennes...

Ryu aussi ne pouvait s'empêcher de trouver sa mignon, se relevant et sautant en bas du stage où il s'était assis, pour aller rejoindre Reita.

-Finalement, je pense que pour les bandages, on vas attendre un peut qu'ils ai fini, murmura la tête multicolore.

Yuiko avait passé ses mains dans le dos de Choi, le collant à lui, le serrant tout contre son corps. Il l'aimait tellement... C'était fou. Il se défit lentement de ses lèvres, les joues affreusement rouges, ses mains serrant toujours les hanches de son coréen favoris... Il n'était pas gêner de se faire embrasser par Choi, juste du fait que c'était la première fois qu'il osait en publique... sur tout aussi dramatiquement... Il eu tout de même un beau sourire, regardant Choi.

-Je t'aime tellement...

On entendit un sifflement retentir du font de la sale, c'était Kannon qu'on avaient étrangement pas beaucoup entendu depuis le début de la pratique, il fallait dire qu'il était un peut crevé à cause de la nuit dernière passé avec un homme quelconque trouver dans le bar (en fait tout simplement que son créateur l'avait complètement oublier lol...)

(et GAWD j'allais pleurer en l'imaginant prendre son bras et l'embrasser! XD J'suis trop fleure bleu XDDD FML HAHAHAHAHAHAHA)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Dim 22 Juil 2012 - 13:53

Hiromi eut un petit aux touches angéliques, en réponse à cette réplique. Bien entendu, il n’avait pas besoin de dire quoi que ce soit! Il avait amplement mérité ces remerciements et même plus! Mais l’androgyne ne pensa point à se détail, contentant de sourire simplement, son regard toujours aussi brillant, peut-être un peu plus en cet instant! Mais son étirement des lèvres se fana, doucement, tranquillement, cette doucement, agréablement chaude, se déposant contre son visage. Ce fut un tout autre regard qu’il lança à Syo, bien désireux, ses joues prenant une teinte plus rosé. Il fermis tranquillement les yeux, pas la moindre intention d’empêcher la suite des choses. Ce souffle chaud, s’approchant tranquillement, en douceur, fit accélérer les battements de son cœur. Il serra inconsciemment le chandail du colosse de sa main libre, entrouvrant les lèvres, participant à cette échange d’une tendresse et d’une douceur auquel il n’avait encore jamais eut droit. Il sentait bien, toute la délicatesse don pouvait faire preuve Syo. Il n’en resta pas moins quelque peu étonné, le géant dégageant naturellement une énergie forte, cette apparence un peu brutale, il ne se doutait point qu’il pouvait faire preuve d’autant de douceur. Décidément, cet homme était rempli de surprises.

Hiromi, ouvrit bien tranquillement les yeux, des rougeurs présentes aux niveaux de ses joues, tout comme ses lèvres quelque peu humide. Il souriait ne rompant en aucun ce regard si profond qui scrutait le sien. Mais ses iris eurent un léger sursaut, ses yeux s’agrandissant sous l’effet d’un petit choc, sa pupille semblant avoir elle aussi, réagit. Venait-il vraiment…. De le tutoyer? Après tout ce temps à le lui avoir demandé… Après tout ce temps, à être plus qu’habituer à être vouvoyer par Syo, il y avait de quoi à être surpris! Mais heureux tout aussi bien, les lèvres de l’androgyne s’étirant en un sourire ravis.

-Arrête…. Pourquoi tu t’excuse..?

Notre homme aux quelques traits de femme avait ressentis cette terrible envie de remettre la partie, mais un déclic se faisant entendre il se recula, tournant la tête vers la porte. Il resta tout de même près de Syo, voyant la tête connu, nul autre qu’Araki se présenter dans le local. Les mots qui s’en suivirent eurent le don de gâcher ce petit moment si doux.

-Bon! Franchement y’était temps que ça s’arrange votre affaire bon sang! Bon allez maintenant levez moi ces gros derrières et aller rejoindre les autres. Pas de trainerie!

Oui mon général! Tout de suite mon général! Tels furent les pensées du jeune homme, toujours aussi convaincu qu’Araki devait avoir été l’un de ces chefs militaires si détestable dans une autre vie! Il se releva tout de même, une petite moue pas très heureuse au visage, n’appréciant jamais lorsque l’homme lui parlait ainsi! Mais il était habituer alors il ne disait pas un mot, marchant d’un pas modérer vers la salle. Même s’il n’avait aucune espèce d’idée où elle se trouvait en fait… Il avait bien fallu qu’Han dirige les autres pas vrai, et l’édifice était tellement grand alors bonne chance pour s’y trouver. Mais n’ayez crainte, Araki s’occupa de les accompagner… Oh la tronche qu’il aurait en voyant le bordel qui s’était passé!
***
Reita eut un sourire à ses murmures, regardant toujours la scène aux douches dramatique prendre une fin plus joyeuse. Et plus passionné aussi! Yuiko ne repoussant point Choi, le collant tout contre lui, pas la moindre chose ne pouvant passer entre eux deux, non, pas même une feuille. La tête blonde se mit à rire tout doucement, amusé par le visage si rouge qu’avait désormais le guitariste. Il pouvait comprendre cet air et ce complètement! Après tout, avoir été à sa place il serait certainement lui de même viré un peu rouge, certainement plus! La preuve, il n’avait pris qu’un simple doigt de Ryu la dernière fois pour avoir eu ce résultat d’oreille bien rosie! Alors imaginez un échange aussi passionné en plein publique! Il aurait peut-être eu une crise de haute pression qui sait? Et aurait perdu connaissance par la suite. Bon d’accord, j’avoue que c’est totalement exagérer comme réaction…

Mais bon, le jeune blond ne passa pas le reste de son temps à observer le couple, détournant la tête pour voir ou en était l’infirmière. Mais bon, ce n’était pas complètement elle qu’il regardait, car son œil fut attiré par les belles courbes qu’elle avait, la voilà penché vers Han. Non mais ce n’était pas de sa faute hein! Et puis ce n’était qu’un petit regard rien de plus… Ce n’est pas parce qu’il avait enfin accepté le fait qu’il soit bisexuel qu’il en oubliant son amour pour les femmes! Et leurs courbes bien entendu. Bref, n’ayant pas oublié la présence de Ryu à ses côtés il n’attarda pas un bien long regard sur les belles rondeurs de la jeune japonaise, s’occupant plutôt de voir ce qu’elle faisait, voyant un fil passer en de mouvements de coutures. Ah misère, pauvre Han. Bah, c’était à lui de ne pas se battre après tout.

Bref, pendant ce petit moment, Choi était toujours bien occupé en compagnie de son amant, lui souriant, le regard bien brillant, malgré ce petit goût de sang en bouche. Yuiko avait la lèvre bien fendue après tout! Il n’avait pas besoin de lui répondre, seul son air lui suffisant à lui faire comprendre, que c’est lui, et lui seul qui occupait son cœur. Ses yeux si désireux qu’il avait, ne se présentait qu’à lui. Son cœur qui battait si vite, seul lui pouvait le faire battre ainsi. Choi prit d’ailleurs la main du japonais, doucement, la déposant tout contre son cœur, pressant avec délicatesse ses doigts contre sa poitrine pour qu’il puisse bien sentir les battements précipités. Tel fut sa réponse, disant à travers ce geste ô combien il l’aimait. Puis, il l’attira tout doucement vers la salle, ayant glissé ses doigts entre les siens, cet air de petit nuage au visage. Il fallait bien que la dame s’occupe de lui aussi!

Mais la voilà un peu débordé quoi, qu’elle vint vers la tête blonde, un petit sourire aux lèvres, se rappelant bien du côté charmeur et gentil homme de celui-ci. Et puis, elle le trouvait terriblement attirant alors elle n’allait certainement pas se gêner pour aller lui parler un peu, lui faire un peu de charme avec son attitude, tout en lui demandant bien gentiment de vouloir s’occuper de Han pour le reste. Il va s’en dire que Reita accepta! Allant vers l’autre coréen la minute suivante, n’ayant besoin que de lui mettre des petits bouts de tape pour bien tenir les points de sutures, pour finir par l’aider un peu en nettoyant pour une dernière fois toute trace de sang sur son visage.

[Aon! ^^ Moi je voyais sa au ralentit, with a touch of epicness and full of drama xD Mais bon... Comme toujours j'arrive pas à bien rendre en écrivant, ce qui ce passe dans ma tête 0_0 wasn't epic enough >.< Enfin... xD]
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mar 24 Juil 2012 - 23:50

Syo ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant les rougeurs sur les joues de Hiromi, n’ayant plus qu’une envie, celle de pouvoir retoucher encore ces lèvres douces, magnifiques, sensuelles… plus passionnément, peut-être même avoir l’arrogance de caresser sa langue… Des rêves, ce n’était que des rêves, il devait revenir sur Terre, et oublier cela, oublier ce baiser … Mais Araiki s’occupa de le remettre sur Terre, grâce à son entrée des plus…. Tout ce qu’il y a de moins doux, et romantique! Ho non, comme toujours celui-ci rentrait, dans la pièce tel un générale d’armée qui venait de prendre deux de ses soldat en plein repos non autoriser. Cet homme était une vrai galère, Il me semblerais que vous auriez probablement raison, celui-ci devait être la réincarnation d’un générale d’armée, un vrai dur à cuir.


-Bon! Franchement y’était temps que ça s’arrange votre affaire bon sang! Bon allez maintenant levez moi ces gros derrières et aller rejoindre les autres. Pas de trainerie!


Syo rie intérieurement au commentaire par rapport aux ‘’gros derrières’’, sur tout que malgré son air de statue, il était un simple humains qui possédait une libido, bien active, tout comme les autre… Donc la seule pensée qui passa dans son esprit fut l’image des fesses de son ancien maitre dans l’une de ses jupes moulantes… Non, il n’avait pas des grosses fesses, bien qu’un peu bomber pour un garçon… Et oui, justement, cet homme était plein de surprises, plus spéciales les unes que les autre, il devait cacher bien des choses sous ces air de punk sans émotion.


Yuiko, pendant ce laps de temps, se sentis rougir de plus belle quand Choi posa ses doigts sur son cœur, ressentant cette palpitation contre sa mains. Il comprenait le message, rassuré, heureux, bien que toujours gêner malgré tout. C’était tellement étrange de se dire que finalement, ici, personne n’avait mal réagis, sur tout Reita…. Mais il fallait aussi penser du fait qu’en tout… y avait-il vraiment qu’un seul véritable hétéro! Soyons réaliste, cet histoire est une histoire Yaoi, où y a-t-il vraiment d’hétéro au premier plan! Nous ne savons encore rien du chateur de l’autre groupe, mais lui, j’imagine que son histoire est à venir!

Et biensur que Ryu avait remarqué le regard de Reita, de même que le fait qu’il avait un peu trop gentiment accepter d’aider la demoiselle, lui parlant avce toujours ce beau sourire charmeur qu’il aimait tant chez lui… et détestait tout à la fois, sur tout en cet instant. La tête multicolore ne désirait aucunement faire encore d’autre drame pour l’instant, même si son cœur se serrait, il restait silencieux, à ruminer sa petite jalousie, le cœur serer. Il se répétait de faire comme si de rien n’était… mais alors, ces mots, l’autre nuit, n’étaient rien pour lui!?

Le demi-japonais sortie son calepin qu’il avait mis dans la poche de sa veste, l’ouvrant, ayant toujours un crayon dans le petit troue former par ces anneaux qui retenaient les feuilles. Araiki voulait une autre chanson, il la lui ferait! Il se mit à écrire pour ne pas voir la femme, pour ravaler la petite pointe de jalousie qui grondait dans son ventre. Il ne restait qu’il voie les messages de Ayu sur le cellulaire de Reita et la répétition serais fini pour lui! Mais pour l’instant il cachait tout, en se forçant à sourire, assis en indien dans un des banc, écrivant, et écrivant encore.

-Qu’est ce que tu fais Ryuuu-kun? Dit Kannon posant sa tête sur l’épaule du chanteur, et passant ses bras autour de ses épaules.

Voilà qu’il redevenait colleur! Ryu n’eu pas le cœur de lui dire de partir, au contraire, il ne fit que lui sourire en répliquant : ‘’Une idée pour une chanson’’ Peut-être utilisait-il un peut Kannon pour que Reita se souvienne de son existence? Oui, surement, après tout, quand on croit être aimé par une personne, on n’espère que ses yeux ne se pose que sur soi! Étais-ce trop demander?

C’est à ce moment que Syo, Araiki et Hiromi arrivèrent dans la sale, après la belle bataille, avec des leurs blessé, une infirmière et tout le monde ne semblant aucunement travailler !!! Araiki ne seras pas trop content de ses employer fainéant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mer 25 Juil 2012 - 1:12

Mais bien entendu, que son histoire sera à venir, à notre cher silencieux. Mais peut-être pas maintenant! Car bon… Enfin… Ça créatrice cherche toujours à bien le définir, à lui trouver cette petite histoire qu’il fait en sorte ce qu’il est. Et surtout, vais-je rendre cette histoire encore plus Yaoi? Ou allons-nous intégrer un parfais hétéro? Ceci reste à voir mesdames et messieurs! Enfin, revenons à nos moutons… Qui ma fois, frôle l’abattoir, puisque Araki arrivait!

Bien entendu, Reita n’eut point le temps de faire quoi que ce soit par rapport à se collement, qu’il n’appréciait point soit dit en passant, mais ça, vous l’aurez sans doute devinez! Non, le jeune blond venait à peine de terminer avec Han, tout comme venait-il à peine de froncer des sourcils en voyant Kannon encore trop collé à Ryu, qu’une voix, bien connu, fit fortement irruption dans la salle, se projetant contre les murs à en percer les tympans. En tout cas, cet homme avait de la voix!

Mais hélas, il n’avait pas qu’une raison d’être en colère. Une multitude de chose fit en sorte de le rendre bien colérique, de rajouter un peu de rouge à son teint sans oublier de faire bien ressortir cette veine sur sa tempe. Comme par exemple, les visages défigurés des deux jeunes hommes, et les autre de foutant absolument rien…

-What the fuck!! C’quoi ça calvaire! J’vous laisse 5 cr*ss de secondes pour m’expliquer ce bordel! Merde!! F*uck! C’quoi c’est face défigurer??! C’pas un cr*ss d’aréana de lutte icite!! C’est un f*ucking stage pour ce PRATIQUER!!! LA CHOSE QUE VOUS NE FAITES PAS EN CE MOMENT!! Le show va pas se monter tout seul s*acrament!!! T*barnak!!!

Hum…. En voilà un qui c’était peut-être lever du… Très mauvais pied…

[Pardon Jésus pour tout ces sacres ._. Amen xD]
Revenir en haut Aller en bas
Prince-Kizu
.:Prince rebelle:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10119
Age : 25
Passe-temps : Dessins, coudre, écrire, boire mon thé, écouter des anime et lire des mangas en tout bon Otaku que je suis ==''
Manga préféré : ANGEL SANCTURARY/ Boy Nextdoor / le jeux du chat et de la sourie / l'infirmerie après les cours / Di(e)ce / silver diamon / Kuroshitsuji / Le prince des ténèbres / Waltz / Deadman Wonderland/ Undertaker Riddle/ Crimson Prince/ Monocrome Factor/ K / Shisekai Yori / etc...
Ce qu'on pense de toi : au secour!!! une bête de cirque évader!!
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mer 25 Juil 2012 - 1:27

-What the fuck!! C’quoi ça calvaire! J’vous laisse 5 cr*ss de secondes pour m’expliquer ce bordel! Merde!! F*uck! C’quoi c’est face défigurer??! C’pas un cr*ss d’aréana de lutte icite!! C’est un f*ucking stage pour ce PRATIQUER!!! LA CHOSE QUE VOUS NE FAITES PAS EN CE MOMENT!! Le show va pas se monter tout seul s*acrament!!! T*barnak!!!


tout le monde avaient arrêter de parler, de bouger, même de respirer! Se levant et retournant tous, un après l'autre, bien obéissant à leurs instrument respectif... Ryu reprendrais sa chansons pour une prochaine fois, gardant son calepin et son idée en tête! Après un moment ils purent tous finir par se pratiquer, quelques chansons, les deux vocaliste en même temps, accorder les musique, posant quelques commentaires sur les chansons de l'autre. exactement comment Araiki désirait qu'ils se pratique et j'imagine cet sfois sous sa supervision pour ne pas qu'un autre se ramasse avec une jambe en moins et que les combat reprennent!

Quand tout celà eu fini, il était rendu l'après midi assez tard, Ryu descendant du stage en sortant son paquet de cigarette, en prenant une entre ses lèvres et allant voire la tête rouge.

-Tu viens avec moi, ou tu préfère retrouver ton amoureux! Dit-il souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   Mer 25 Juil 2012 - 1:57

Effectivement, plus rien de vivant ne bougea, ni même respira, tout ceci permettant à l’homme de reprendre ces esprits, et de vite fait renvoyer l’infirmière à sa place d’origine. Il prit le temps de s’assoir pour soupirer un bon coup, son visage retrouvant ses couleurs naturels, son tempérament redevenant à la normale. Avec l’aide de tout le monde bien entendu. Ceux-ci comprenant, et se remettant bien vite derrière leurs instruments.

Et bien entendu, Araki ne comptait pas partir de sitôt! Et non, il allait fait en sorte que cette pratique s’effectue! Coûte que coûte! S’il voyait que tout se passait bien alors peut-être reconsidèrerait-il le fait de partir. Il n’était pas pour rester toute la journée là non plus, il n’avait pas que ça à faire quoi! Avant la fin de cette après-midi, Araki n’était déjà plus là.

Bref, il était temps d’une bonne pause mérité, Choi se retournant lorsque la tête multicolore l’interpela. Il parut bien hésitant, se remémorant cette forme de contrat qu’il avait avec Yuiko. Après ce qu’il venait de se produire, certainement n’aurait-il pas droit à sa cigarette! Mais le problème restait qu’il la voulait lui, sa nicotine! Alors il profita pleinement du fait que Yuiko se trouvait à être un peu plus loin, cette intention maligne sur le visage. Et ben si, il comptait bien tricher!

-Non, non. J’vais venir avec toi!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monochrome {PV Prince-Kizu}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monochrome {PV Prince-Kizu}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 33 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Monochrome | Artémis (PM)
» Valse monochrome.
» Un soupçon de couleur dans un tableau monochrome [PV Léna]
» Demande de partenariat avec le pensionnat Monochrome

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyCity :: Corbeille :: Archives :: Sujets de Rp :: Rpg Réaliste-
Sauter vers: